Sujets maths spécialité Jour 1 et Jour 2

dirikly
Modifié (11 Jun) dans Concours et Examens
Bonjour

Cette année on voit qu'il y a des épreuves du bac en mathématiques su 2 jours (Jour 1 et Jour 2).

C'est le cas des sujets Amérique du nord, Centres Étrangers et Asie.

Je me demande si tous les élèves sont évalués sur les deux sujets et si cela sera le cas aussi pour le sujet de France Métropolitaine 


Réponses

  • Bonsoir

    Malheureusement les élèves candidats au bac ne sont évalués que sur une épreuve

    l'an dernier l'épreuve écrite de spécialité math intervenait en mars 2023 sur 2 jours lundi et mercredi
    sachant que l'épreuve du lundi était nettement plus abordable que l'épreuve du mercredi :

    j'avais des élèves qui planchaient le lundi et d'autres le mercredi et j'étais très gêné de cette situation
    qui traduisait une inégalité flagrante de situation entre candidats ; (en éco-socio il n'existait pas une telle inégalité)
    j'avais même signalé à notre directeur qu'une action judiciaire était envisageable contre le ministère

    Pour cette année en Métropole un seul jour est prévu pour l'épreuve de spécialité mathématique : mercredi 19 juin
    tant mieux pour les candidats et les professeurs !

    Cordialement
  • salut

    c'est le cas depuis plusieurs années avec (presque) toutes les spé : math, SES, HGGSP et d'autres du fait de la tambouille des spé qui fait qu'il est impossible de faire passer le même jour tous les élèves d'une même spé

    d'ailleurs l'année dernière ou peut-être celle d'avant ça avait été "un peu" problématique du fait de la différence de niveau entre les deux sujets (qui volaient pourtant au ras des pâquerettes)

    ce qui pose ensuite un pb d'harmonisation des notes entre les deux sessions du "même" bac ...
    mais bon on en est plus à ce genre d'anecdote puisque l'objectif est de "donner" le bac ...

    Ce ne sont pas les signes, les symboles qui constituent la science ; le seul principe qui y domine, c’est l’esprit de sagacité auquel les objets soumis servent d’auxiliaire.                BHASCARA

  • Bonjour
    Il y a bien cette année aussi 2 jours pour la spécialité : le 19 et le 20 juin
     Voir l'annexe jointe
  • Avec le nombre de doublettes différentes, les sujets sont doublés pour caser tout le monde en minimum de jours. Si on ne veut qu'un seul sujet, il faudrait autant de demi-journées que de spécialités.
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • Bonjour,

    il me semble aussi qu'il y aura cette année encore deux épreuves distinctes.

    Bonne soirée

    F
  • zeitnot a dit :
    Avec le nombre de doublettes différentes, les sujets sont doublés pour caser tout le monde en minimum de jours. Si on ne veut qu'un seul sujet, il faudrait autant de demi-journées que de spécialités.
    Ce qui devrait être la norme.
    Ce n'est pas choquant de mettre les spe sur toute une semaine...
  • Avec un total de 13 spécialités (dont 3 sont "rares"), et en ajoutant la philo, cela devient impossible à faire tenir sur une semaine, même en casant 2 spécialités par jour, à moins de faire composer certains élèves pendant le week-end.
  • Eh bien il suffit de faire tenir sur une semaine les spécialités principales (majeures, etc, appelez-les comme vous le voulez et peu importe qu'elles soient considérées ainsi à tort ou à raison, ce n'est pas le propos) et de caser les spécialités rarissimes ou anecdotiques sur deux jours en un vrac de doublettes, triplettes, quadruplettes, n-uplettes nécessaires. Cela me semble du bon sens.

  • Je suis sûr que toutes les doublettes ne sont pas représentées en plus, ce qui autorise de mettre 2 spécialités en même temps..  mais bon..
  • Il parait que l’ancienne version du baccalauréat, celle qui permettait ensuite de s’inscrire à l’Université quelque soit le lycée où l’on avait étudié etait trop complexe. C’est pourquoi tout cela a été simplifié.
  • Tu parles d'une époque où le baccalauréat était un diplôme sélectif, un diplôme qui voulait dire quelque chose. Les décisions qui ont tué ce baccalauréat là, elles ont été prises il y a plus de 30 ans. Il y a toute une communauté 'bien pensante' qui a réussi à faire croire que la sélection, c'était la cause des problèmes, alors qu'en fait, c'est la solution.
    Depuis que ces abrutis ont réussi à imposer ce point de vue 'la sélection, c'est mal', tous les gouvernements sont condamnés à gérer la pénurie et à échouer.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • @placebooo, en étalant les spécialités pour n'avoir qu'un seul sujet (ce qui me semble moins aberrant que cette histoire de jour 1, jour 2), il y aurait quelques élèves à 8h d'épreuves dans la même journée, sur leurs deux matières principales. Ça fait peut-être beaucoup et ils sentiraient lésés.
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • J'aurais voulu savoir si le mode examen des calculatrices a été réellement mis en oeuvre le jour de l'épreuve de spécialité
  • Dans mon lycée oui, j'espère que c'est le cas partout !
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • Ici aussi.
  • Le mode examen génère une inégalité importante entre les candidats, parce que cela réduit les fonctionnalités accessibles uniquement à ce que le constructeur a mis dans la calculatrice. Or il y a beaucoup de programmes faits par des tiers qui permettent d'augmenter les capacités disponibles. Ainsi la fonctionnalité calcul formel (CAS) est uniquement disponible sur les calculatrices haut de gamme en mode examen (prix de la calculatrice neuve proche des 150 euros), alors que Xcas fonctionne sur Numworks (83 euros), Casio Graph 90 (80 euros environ) et 35eii (50 euros environ), mais uniquement hors mode examen.
    Le mode examen est une fonctionnalité mise en oeuvre dans certains pays européens seulement, pas aux Etats-Unis. Il a permis aux constructeurs de calculatrices de forcer le remplacement du parc, et il permet aux constructeurs de stratifier leur offre, en vendant à un prix bien plus élevé les calculatrices ayant le plus de fonctionnalités. En maths, son intérêt semble nul, puisque les sujets sont originaux. Je trouve bien dommage que pas grand monde ne réagisse.

  • Ouais, enfin, à part pour la loi binomiale, les candidats n'avaient pas vraiment besoin de la calculatrice...
  • Oui, tu as raison. Il faudrait imposer la présence de "mathématiciens de haut niveau" dans toutes les équipes de tapeurs de ballon. 
  • Besoin, non, mais ça pouvait être utile, par exemple pour visualiser en 3d
    ou pour vérifier les quelques questions dont les réponses ne sont pas données dans l'énoncé.


  • parisse a dit :
    Le mode examen génère une inégalité importante entre les candidats, parce que cela réduit les fonctionnalités accessibles uniquement à ce que le constructeur a mis dans la calculatrice. Or il y a beaucoup de programmes faits par des tiers qui permettent d'augmenter les capacités disponibles. Ainsi la fonctionnalité calcul formel (CAS) est uniquement disponible sur les calculatrices haut de gamme en mode examen (prix de la calculatrice neuve proche des 150 euros), alors que Xcas fonctionne sur Numworks (83 euros), Casio Graph 90 (80 euros environ) et 35eii (50 euros environ), mais uniquement hors mode examen.
    Le mode examen est une fonctionnalité mise en oeuvre dans certains pays européens seulement, pas aux Etats-Unis. Il a permis aux constructeurs de calculatrices de forcer le remplacement du parc, et il permet aux constructeurs de stratifier leur offre, en vendant à un prix bien plus élevé les calculatrices ayant le plus de fonctionnalités. En maths, son intérêt semble nul, puisque les sujets sont originaux. Je trouve bien dommage que pas grand monde ne réagisse.

    Oui. je souscris.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.