Flatland - roman fantastique

ABBOTT, EDWIN A. : Flatland - Roman Fantastique & SF
Ce pasteur anglais, en marge de ses recherches théologiques, a écrit à la fin du XIXe siècle ce jeu d'esprit de «science-fiction mathématique» : Carré, habitant de Flatland, le pays à deux dimensions, nous conte comment il a été convié à découvrir les mystères de la troisième dimension, et nous invite à comprendre la situation et le mode de vie de son peuple.
Un livre original ! Je recherche les passages exploitables en classe (collège a priori). Qu'en pensez-vous ?
Télécharger l'ebook gratuit au format PDF

Réponses

  • Si tu repasses par là @ArthurS. saches qu'une édition annotée par le mathématicien Ian Stewart est sortie en 2002. En tous cas merci pour le lien vers le texte en français.

    Sur Edwin Abbott voici une petite biographie sur mathshistory.

    Dans le recueil de poèmes The Immeasurable Equation du musicien Sun Ra est donné en appendice une liste de livres de sa bibliothèque personnelle et dans laquelle apparaît un certain Abbot : 

    A. E. Abbot (pseudonym): Encyclopedia of Numbers. Their Essence and Meaning. A Treasury of Esoteric Teachings on Numbers and Rhythms in Human Life, with a Dictionary of Mathematicians, Philosophers, Occultists and Writers on Numbers, London: Emerson Press (date ?), reprint London: Kessinger 1962 (522 p.)
    Abbot published other books on occult sciences. Kessinger is a Masonic publishing house.

    Cet auteur possède le même nom (orthographié avec un seul T) et les mêmes initiales (A. E.) que l'auteur de Flatland. Mais il est précisé ici qu'il s'agit d'un pseudonyme. On peut acheter ce livre sur Amazon où le nom de l'auteur est écrit comme celui de Flatland. Alors, s'agit-il de la même personne ? Je n'ai rien trouvé d'autre sur le net.
  • Ian Stewart a même écrit une suite : Flatterland.
  • Flatland est aussi un livre qui critique durement la société (de castes) victorienne.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Il y a aussi Sphereland (1965), une suite écrite par Dionys Burger, un professeur de physique néerlandais. Voir cette intéressante introduction à Fatland (1991).
  • The Ascension of A Square, Jeffrey M. Tripp (2016), en pièce jointe.
    Et j'aimerais bien lire Transgression and Transcendence: Flatland as a Response to “A New Philosophy” de K. G. valente (2007). Si quelqu'un le trouve...
  • Aujourd’hui, ce sont les variétés de Calabi-Yau qui peuvent se retrouver dans la culture populaire comme dans le roman à l’origine de la série « Doctor Who ». Ces variétés y sont décrites comme abritant des êtres hors du temps: les « chronovores ».
    Cette hypersurface projective de la théorie des cordes a également été sculptée comme ici sur le campus de l’université de l’Indiana.

  • Ludwig
    Modifié (December 2023)
    Sur ce blog vous avez entre autres un résumé illustré dont voici la première page : 


  • Ludwig
    Modifié (1 Jan)
    L'édition originale de Flatland est signée du pseudonyme A Square. Cela ne fait pas seulement référence aux personnages carrés du roman mais aussi aux initiales du nom de l'auteur. Explication : le nom Edwin Abbott Abbott contient les noms de famille de ses parents, Edwin Abbott et Jane Abbott, qui étaient cousins germains. Et $EAA =EA^2$.
    source : page 9 de l'introduction à l'édition de Flaland, Cambridge University Press & MAA 2010
    Bonne année 2024 !

    PS : cette édition est également annotée et commentée par deux mathématiciens : William F. Lindgren & Thomas F. Banchoff : "Approaching the book from a mathematical stance, additional notes and illustrations enhance the usefulness of Flatland as an elementary introduction to higher-dimensional geometry."
  • Je n’avais pas fait le rapprochement entre le mythe de la caverne de Platon et Flatland qui en serait une géométrisation, les prisonniers de la caverne étant les êtres à deux dimensions de Flatland. Ça se tient !
  • Oui.
    On au reparlé de cette romance "aux multiples dimensions" avec la relativité d'Einstein : en 1919 des astronomes ont observé une éclipse solaire pour mesurer à quel point la gravité courbait la lumière de l'amas d'étoiles des Hyades. Et après ces résultats paraissait en 1920 dans Nature une lettre intitulée Euclid, Newton and Einstein (voir fichier joint), où est cité le roman d'Abbott.

  • biguine_equation
    Modifié (2 Jan)
    Il y a longtemps, quand j’étais une sorte d’ado, j’avais lu un ouvrage de Rudolph Rucker « La quatrième dimension, un guide vers les univers supérieurs » préfacé par Martin Gardner et illustré par David Povilaitis. Il y était question du continu de Cantor, des espaces à une infinité de dimensions de Hilbert, des voyages dans le temps etc…
    Les espaces de Hilbert complexes sont-ils réels 😀 ou ne sont-ils que des fictions commodes destinés à faciliter la vie des physiciens ? Comment nos esprits fait de réseaux de neurones tridimensionnels peuvent-ils concevoir des dimensions supérieures ?
    Les références à Flatland y sont très nombreuses. L’auteur est un logicien de son état ; il a travaillé (dans cette réalité) avec Kurt Gödel.
  • Une nouvelle édition vient de sortir aujourd'hui aux Belles Lettres. Elle est présentée par Roger-Pol Droit dans Le Monde des livres de ce vendredi. Il s'agit en fait d'une réédition de celle parue chez Zones Sensibles en 2012, avec une maquette et une typographie en lien avec l'oeuvre (par exemple une partie de texte en forme de cercle ou de pentagone). Pas d'introduction ni de commentaires.
  • @biguine_equation : Rudy Rucker est effectivement un personnage très intéressant. Outre ses romans et nouvelles de science-fiction il a également donné indirectement à M. Randall Holmes l'idée d'une théorie alternative à ZFC, baptisée "Pocket Set Theory". J'en parle assez longuement dans mon chap 30, à partir de la page 69.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.