Livre de maths à 791,24€

etanche
Modifié (November 2023) dans Livres, articles, revues, (...)
Bonjour
Axel Arno a fait une vidéo sur un livre de maths à 791,24€. Mais il ne dit pas quel est ce livre.
Question quel est le titre, le(s) auteur(s), édition de ce mystérieux livre ?
https://www.youtube.com/watch?v=7GYJGjujZ30
Merci 

Réponses

  • biguine_equation
    Modifié (November 2023)
    Je crois que c’est « Handbook of set theory »(Springer)
  • Mais on peut acheter la version ebook pour seulement 630,23€, et on peut même acheter chaque chapitre indépendamment pour 29,95€ (en version ebook).
  • Springer a aussi un podcast sur les maths. Son écoute semble gratuite.
  • Il y a quand même 2197 pages. Pour les centimes, c'est peut être la conversion USD - EUR.
  • C'est un "handbook", une sorte d'encyclopédie spécialisée sur un sujet pointu, s'étalant sur plus de 2000 pages. Je ne prétends pas que cela justifie le prix exorbitant de 700€, mais ça justifie au moins que le prix soit plus élevée que le prix usuel des livres de maths.
  • En effet c’est presque une encyclopédie. Je sais par expérience que le coût exorbitant de ces ouvrages crée des frictions au sein même des bibliothèques universitaires (pourtant assez richement dotées). Certains veulent privilégier le format numérique. Enfin 630 euros l’e-book, ce n’est pas donné non plus.
  • Chaurien
    Modifié (November 2023)
    Il y a d’autres exemples, et ce ne sont pas nécessairement des « Handbooks » :
    Un livre de 740 pages, pour 673,03 € en version  numérique, et 843,99 € en version papier, alors que le « Handbook » papier à 791,24 € faisait quand même 2197 pages...
    Il me semble avoir vu aussi des prix très élevés, peut-être plus, chez l'éditeur Kluwer. 
    Pour nous gagne-petit ces tarifs sont à l'évidence exagérés. Mais j'ai du mal à croire à la mauvaiseté systématique des éditeurs, qui doivent quand même se soucier de vendre leurs productions, et je ne comprends pas la raison de ces prix élevés. Peut-être le risque que constitue l'édition d'un gros livre de mathématiques ? Je me demande...
    Remarquez, il y a une parade : ces livres, on peut les télécharger gratis, même si ce n'est pas très légal ;)...
    Bonne soirée.
    Fr. Ch.
  • Précisément, je pense que ces livres ne ciblent pas du tout des clients "particuliers" mais bien les universitaires et bibliothèques universitaires qui ont des bourses prévues à cet effet. 
    Par ailleurs, le temps de travail et le coût de production d'un tel livre dépasse largement celui des livres traditionnels. 
  • Chaurien
    Modifié (November 2023)
    En cherchant sur Internet, j'ai l'impression que Kluwer a été absorbé par Springer, en conservant ses prix élevés. L'explication de Cyrano me semble convaincante, d'autant que ces livres ne doivent pas avoir un très fort tirage, même s'ils sont diffusés dans le monde entier.
  • Bah ce n’est rien du tout par rapport aux prix GdT  :D !

  • fredaulycee2
    Modifié (November 2023)
    En effet des couts fixes sans doute élevés et un faible volume de vente, expliquent ces prix que l'on peut trouver exorbitants....d'un autre côté, c'est le prix d'une console de jeux ;-)
  • Chaurien: Springer a fusionné en 2003 avec le néerlandais Kluwer Academic Publishers. Il s’en est suivi une modernisation du fameux logo et une position de quasi-monopole dans la publication d’ouvrages scientifiques.

    Il y a sur le site de Springer un historique de leurs activités dans l’édition. Leur politique expansionniste (c’est le mot adéquat) est vraiment incroyable. Ils ont pris à temps le virage de la publication numérique et ont su convaincre bon nombre de chercheurs de ses avantages. Je sais que dans la structure où je travaillais, il y avait des oppositions entre les partisans du livre (imprimé) et ceux de la publication électronique.
  • Ca s'apparente tout de même à une pratique abusive des éditeurs. Je n'aurais pas d'objections si les bénéfices allaient essentiellement aux auteurs mais je doute que ce soit le cas. Quant au coût de production je ne crois pas qu'il soit très élevé. Les auteurs fournissent un fichier LaTeX quasiment prêt à être imprimé. S'il y a du travail de remise en forme à faire, il est minimal et peut même être sous-traité dans des pays à main d'oeuvre bon marché comme en Inde (je ne sais pas si c'est le cas en l'occurrence, je dis juste que c'est possible).
  • biguine_equation
    Modifié (November 2023)
    Dans leur présentation, ils se sentent obligés de justifier leurs prix élevés: investissements dans la numérisation, hausse des coûts de transport et de marketing et une crise en Asie qui a plombé leurs profits (je résume vite fait).
    Je leur fait confiance pour mener leur barque. Le résultat économique est quand même impressionnant pour une « maison » d’édition née en 1842 à Berlin et qui a connu des moments très compliqués de 1933 à 1945.
  • Pour ma part, je trouve particulièrement élevé le prix du livre numérique. Autre incohérence : le même prix est attribué aussi bien pour le livre à couverture souple que pour le livre à couverture rigide. C'est tout Springer, ça !!
    Le chat ouvrit les yeux, le soleil y entra. Le chat ferma les yeux, le soleil y resta. Voilà pourquoi le soir, quand le chat se réveille, j'aperçois dans le noir deux morceaux de soleil. (Maurice Carême).
  • Fin de partie
    Modifié (November 2023)
    [*** Hors sujet qui amène à détourner la discussion. AD]
  • Abstraction faite des coûts induits et de la rémunération des auteurs, la situation de quasi-monopole permet d'augmenter les prix quasiment à volonté. Et puis sauf erreur de ma part, les softcovers sont en réalité des impressions à la demande, donc niveau qualité de l'ouvrage, on peut repasser.
  • Tout-à-fait Thierry et DeGeer, j’ai déjà parlé des achats d’objets de qualité chez Springer reliés en impression offset sur bon papier, remplacés, après commande, pour le même prix et parce que «y’en avait plus », par une impression à la demande en numérique avec toner à reflets gris sur papier éblouissant et dos encollé qui ne peut pas rester ouvert. 
    Pour en revenir au prix de l’ouvrage cité, ne serait-ce pas un peu le même genre de pratique, moralement, que celle des opticiens qui alignent le prix des lunettes sur le remboursement des mutuelles ? Au sens où ils tableraient essentiellement sur un achat par des bibliothèques et laboratoires ?
    C’est aussi l’occasion de ressortir l’histoire du Algebra de Mickael Artin, édité aux États-Unis et vendu à sa sortie trois ou quatre cents  francs en Europe sauf en France… à neuf cents (même le libraire avait fait la gueule).

  • Chaurien
    Modifié (November 2023)
    [*** Hors sujet qui détourne la discussion. AD]
  • Petite info dont je ne sais pas si elle est encore d'actualité : il y a quelques années on pouvait télécharger gratos (et de façon totalement légale) le "Handbook of set theory", la seule condition étant de se connecter à partir d'un site universitaire.
  • En fait je n'avais pas prêté attention à la vidéo initiale d'Axel Arno. Je la trouve bien faite, abordant les divers aspects du problème avec toutes les nuances nécessaires, et avec humour (« à chacun son club BDSM »). Sa publicité pour CyberGhost VPN n'est peut-être pas désintéressée, mais on lui pardonne  ;). Ce n'est pas le seul moyen de se procurer gratuitement ce livre en version électronique, faisant ainsi la nique aux méchants capitalistes ;).
  • C'est surtout que les éditeurs s'engraissent sur les fonds publics. Les bibliothèques universitaires peuvent payer puisqu'elles sont financées par le con...tribuable. Les revues scientifiques pratiquent également parfois des prix prohibitifs.
  • Il me semble aussi avoir pu télécharger des livres chez Springer en étant connecté avec un compte d’étudiant inscrit en prépa agreg. 

  • fredaulycee2
    Modifié (November 2023)
    Par curiosité, j'ai jeté un œil sur le chiffre d'affaires de Springer Verlag france (https://www.societe.com/societe/springer-verlag-france-s-a-r-l-338911555.html), en 2022 il était de 39400 euros.....c'est quand même pas folichon pour un suppôt du grand capital ;-)
  • Poirot
    Modifié (November 2023)
    Si tu regardes la filiale française ça ne m'étonne pas vraiment. Voici l'évolution du chiffre d'affaire de Springer Verlag entre 2007 et 2020 : https://www.statista.com/statistics/272557/reveune-of-springer-science-and-business-media/ Le grand capital n'est pas très loin...
  • Lorsque je parlais du temps de travail, je parlais évidemment de celui de l'auteur, qui est très conséquent pour un bouquin de maths (à mon avis, beaucoup plus que pour un roman ou tout autre essai "standard", mais c'est peut-être un préjugé de ma part).

    Du coup le coût élevé pourrait être justifié si une grosse partie des royalties était reversée à l'auteur. D'après ce que j'ai trouvé sur internet, Springer donne 6% aux auteurs. Cela semble dérisoire mais c'est 3x plus que ce que donnent les maisons d'éditions de livres tout public comme Gallimard, Albin-Michel, etc.
  • fredaulycee2
    Modifié (November 2023)
    Bonjour Poirot,
    pour ma part je persiste à penser qu'un tel chiffre d'affaire au niveau mondial pour un groupe qui dispose d'un quasi-monopole... ce n'est pas folichon ;-)
    Ceci dit je ne doute pas que messieurs Springer et Verlag aient une vie très confortable.
    Une bonne journée à toi
    F.
  • Fin de partie
    Modifié (November 2023)
    Le vent souffle aussi très fort dans le forum, les messages s'envolent...
    [Pour éviter les détournements de discussion. AD]

    Pour dire un mot gentil sur Springer.
    N'importe qui connecté à un ordinateur d'un établissement d'enseignement supérieur (je n'ai pas vérifié pour tous) peut obtenir une bonne partie du catalogue de cet éditeur (C'est vrai aussi pour la plupart des articles publiés dans leur revues. Seules les publications trop récentes sont exclues de cette consultation)

    On ne peut pas en dire autant, par exemple, de l'éditeur de l'American mathematical monthly. Ils ont changé leur politique depuis quelques mois.
    Avant, comme pour Springer, il était possible de télécharger la plupart des articles mis en ligne. Aujourd'hui, une authentification est demandée (bien que le site identifie parfaitement que vous êtes connecté à un ordinateur d'un établissement d'enseignement supérieur).
  • Barjovrille
    Modifié (November 2023)
    Pour dire un mot gentil sur Mbappé et Benzema :D.
    Ils sont très forts dans ce qu'ils font et sont difficilement remplaçables.
  • Fin de partie
    Modifié (November 2023)
    Probablement 99,999% des gens en France n'ont jamais entendu parler de l'éditeur Springer Verlag (je ne suis même plus sûr que c'est encore leur nom mais peu importe) alors les propos de Chaurien, même si je ne suis plus fan de football, ne sont que sa vérité.
  • AD
    AD
    Modifié (November 2023)
    STOP
    J'ai supprimé un certain nombre de messages s'écartant du sujet.
    On arrête là puisque vous ne pouvez pas vous contrôler !
    AD
Cette discussion a été fermée.