Cours de mathématiques à l’École Professorale de Paris

Je viens de prendre connaissance de cette information :

Pour tous les professeurs et étudiants avancés de Mathématiques et de sciences, des cours hebdomadaires gratuits de haut niveau à partir de janvier 2022

La classe de Mathématiques de l’École Professorale de Paris offre des enseignements originaux et de haut niveau sur différents chapitres des théories mathématiques. Elle constitue une excellente formation continue pour les professeurs déjà en poste, une préparation complémentaire efficace aux concours de recrutement de professeurs de Mathématiques  du public ou du privé (CAPES, CAFEP-CAPES, agrégation) pour les étudiants avancés, et un parcours adapté pour les professionnels ayant reçu une première formation scientifique et souhaitant se reconvertir dans l’enseignement des Mathématiques.

Elle prend la forme de conférences hebdomadaires les mercredis en fin d’après-midi (17h-19h30), au lycée St Jean de Passy (Paris 16ème).

L’enseignement est gratuit, mais il est impératif de s’inscrire.

PROGRAMME

Le programme des cours janvier-avril 2022 comporte deux modules :

MODULE N°1 (15 heures)
INTRODUCTION A LA LOGIQUE
par M. Laurent LAFFORGUE, Ancien élève de l’ENS Ulm, agrégé de mathématiques, Professeur à l’IHÉS, Médaille Fields.

MODULE N°2 (15 heures)
ENSEIGNER LA THEORIE DES GRAPHES
par M. Benoît RITTAUD, ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé de mathématiques, Maître de Conférences à l’université Paris XIII

https://www.epparis.org/mathematiques/

Bonne après-midi.

Fr. Ch.

Réponses

  • Pas mal, il est parfois dommage de ne pas être parisien.
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • Le lycée Saint-Jean-de-Passy, aussi appelé « Saint-Jean de Passy », est un établissement d'enseignement privé catholique sous contrat d'association avec l'État dans le 16e arrondissement de Paris, créé en 1905 sous le nom de « Pensionnat de Passy », et connu sous le nom de « Pensionnat diocésain de Passy » entre 1911 et son deuxième changement de nom dans les années 1930. Il accueille des élèves des classes maternelles, élémentaires, du collège, du lycée général et des classes préparatoires économiques et commerciales (voie générale). Le lycée est réputé pour son excellence académique, notamment pour ses résultats au baccalauréat et aux concours d'entrée aux grandes écoles. L'établissement traverse une crise en 2020 et 2021, après deux affaires de harcèlement moral et d'agression sexuelle ayant visé deux chefs d'établissement successifs.
    Source: Wikipedia. Il faut se signer en entrant? >:)
    Blagues à part, qui paie, si les cours sont gratuits?
  • Tant que Benoît Rittaud s'en tient aux mathématiques et pas à ses délires climato-sceptiques, ça peut être intéressant.
  • Fin de partie
    Modifié (March 2022)
    La croyance que les mathématiques seraient une espèce d'avant-garde de la rationalité est de plus en plus ridicule.
  • J'adore le "diplôme de professeur" délivré par cette "école".
  • Mais qui a dit croire en cela ?
    On fantasme encore ?

    On peut très bien savoir calculer plein d’intégrales et avoir une ou plusieurs idéologies à la con. Chacun le sait, au moins ici, non ?


  • Fin de partie
    Modifié (March 2022)
    @Dom: L'idéologie comme construction humaine est  indémontrable, et vouloir lui attribuer une valeur de vérité relève de ce que j'écrivais plus haut.
    Tu espères démontrer ou infirmer l'existence d'une entité transcendante grâce aux mathématiques? >:)
    PS.
    Nier le réchauffement climatique ou nier la responsabilité de la race humaine dans ce phénomène c'est comme nier l'existence de la gravité.
  • Le combat des climato-sceptiques n’a rien d’un combat pour la vérité scientifique ! Il s’agit d’un combat idéologique. L’idée de limiter l’exploitation des ressources naturelles ou de simplement questionner le sacro-saint progrés technologique leur est tout simplement insupportable !

    Il faut donc gagner du temps en retardant le plus possible l’action publique en faveur du climat, cette dernière étant de toute façon bien faiblarde, voir inexistante.
    Pour y arriver, tous les moyens sont bons: dénoncer une prétendue atteinte à l’intégrité de la science, aux libertés individuelles, hurler au catastrophisme, accuser les autres de ses propres turpitudes (le GIEC serait un repaire d’affreux écolos intégristes), importer les thèses climato-sceptiques américaines en France (le noble combat de Benoît Rittaud !) etc…

    Et pendant qu’on discute sur le sexe des anges climatiques, on ne regarde pas la réalité massive, évidente qu’on a sous les yeux: effondrement de la biodiversité, urbanisation galopante, destruction des éco-systèmes.

    Bref: tout mathématicien qu’il est, ce Benoît Rittaud est un triste sire.

  • D’un extrême à l’autre on accuse le camp d’en face de « jouer sur les peurs ». Mais il faut croire que certaines peurs sont légitimes et pas les autres. 
    Discussion stérile. L’idéologie est trop forte. 

    Quant à « nier des évidences ». J’en ai même vu qui nie (au singulier) que le niveau en maths a baissé en France depuis 30 ans. Chacun est un « platiste » de l’autre, finalement. 
  • Fin de partie
    Modifié (March 2022)
    @Dom: Le niveau dont tu parles est une moyenne, j'imagine, même si je ne sais pas exactement sur quels indicateurs tu fondes ta croyance de déclinologue. 
    Le réchauffement climatique et l'extinction massive d'espèces vivantes ne relèvent pas uniquement du domaine de la peur, hélas, mais d'une réalité bien documentée.
  • Mieux encore : « ceux qui nient que j’ai raison sont des platistes ». 

    Inutile, mon pauvre, tu n’es pas sérieux. 
  • @Dom: Tu as le droit d'être un déclinologue, c'est à la mode.
  • Je précise que j'ai donné cette information parce que je la trouve intéressante sur le plan mathématique.
    Ne me sentant pas très concerné par  le tam-tam médiatique autour de la « question climatique », je n'ai rien lu de Benoît Rittaud sur le sujet. Si j'ai bien compris, il a sur la question des opinions qui, sans faire quand même partie des fameuses  « opinions-qui-ne-sont-pas-des-opinions-mais-des-délits », ne sont simplement pas à la mode, pour parler comme FdP.
    Je pense que Benoît Rittaud est là pour ses compétences mathématiques et que son cours sur la théorie des graphes sera indépendant desdites opinions.
    J'ai dans ma bibliothèque plusieurs ouvrages de Roger Godement et de Laurent Schwartz, dont je réprouve profondément les opinions politiques gauchistes et anti-nationales, mais dont j'admire le génie mathématique, et j'utilise ces ouvrages sans arrière-pensée.
    Bonne soirée.
    Fr. Ch.
  • xax
    xax
    Modifié (March 2022)
    Merci pour l'info Chaurien. Je trouve ridicule aussi les débats annexes. S'il y a une question pratique ce serait : y aura-t-il assez de place !
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Dom
    Dom
    Modifié (March 2022)
    La pensée de Fin de partie ou son argumentaire ou je ne sais comment dire les choses est tout de même remarquable. 
    Quand on dit « réchauffement climatique », est-ce être déclinologue ? Apparemment non, ça semble être un camp auquel il ne voudrait pas appartenir. 
    On m’a déjà alerté en privé, et conseillé de ne pas échangé avec « cet individu » (je cite). Mais cela m’intrigue tout de même. 
    Mais moi non plus je ne connaissais même pas le nom de Rittaud. 
    Vous avez raison, c’est peut-être complètement annexe. Et donc hors sujet. 
    Le sujet est « une école pour prof » qui se revendique comme « avec nous, vous allez voir, on va dire aux profs comment qu’on fait ». 
    J’ai un peu de mal. Il s’agit « d’inspecteurs » finalement, autoproclamés.
    Ce sera ma dernière intervention dans ce fil. 
  • @Dom: le climat se réchauffe, il ne refroidit pas (pour l'instant). Où est la déclinologie là-dedans?  >:)
    Un déclinologue est avide de toutes les "informations" qui lui confirment son sentiment profond: tout fout le camp. C'est ce qui le caractérise.
  • Ok, je déroge à la règle pour te répondre alors. 
    En fait, personne n’est déclinologue selon ta définition. Personne n’est « avide de toutes informations qui lui confirment son sentiment profond: tout fout le camp ». 
    En tous cas, pas sur ce site. 
    Tu étais donc bien dans le fantasme depuis le début. 
    Sauf si tu sais prouver qu’un membre de forum est bien « avide de toutes informations […] ». 
    Mais si tu es cohérent [gros gros doute !], c’est voué à l’échec. Sauf avec des procès d’intentions [aucun doute là-dessus te concernant]. 
    Bref. Tu es un déclinophobe, c’est à dire quelqu’un qui croit que dès que quelqu’un se révolte qu’une chose décline, alors il serait « avide de toutes informations […] ». 
    Tu transformes un $\exists$ en un $\forall$. 

    Allez sans rancune 😈 
    Je devrais davantage écouter les conseils que l’on me donne. 
  • Merci Chaurien pour cette information.
  • df
    df
    Modifié (March 2022)
    « Ne me sentant pas très concerné par le tam-tam médiatique autour de la « question climatique (…) » (Chaurien)

    Bin oui: depuis toujours, le monde est gouverné par des gens qui pensent comme toi… avec le résultat m..dique que l’on constate aujourd’hui.
  • Fin de partie
    Modifié (March 2022)
    Dom a dit :
    Tu étais donc bien dans le fantasme depuis le début. 
    Sauf si tu sais prouver qu’un membre de forum est bien « avide de toutes informations […] ».
    Ne me tente pas >:)
  • Chaurien
    Modifié (March 2022)
    @ Dom
    Je ne connais de cette école que ce qui en est dit sur son site https://www.epparis.org/equipe/
    J'y lis : « L’École professorale de Paris a pour but de former des professeurs de l’enseignement secondaire et des classes préparatoires de l’enseignement privé et public. Elle met l’accent sur la formation académique des futurs professeurs.
    Elle délivre son propre diplôme de Professeur, et elle prépare ses élèves aux concours publics de recrutement de professeurs, CAPES, CAFEP-CAPES et agrégations. »
    Sans vouloir parler pour eux, il ne me semble pas qu'ils disent ce que tu leur fais dire : « avec nous, vous allez voir, on va dire aux profs comment qu’on fait ». Il me semble que leur enseignement porte sur l'aspect « académique », c'est-à-dire les connaissances que doit maîtriser le professeur dans sa discipline. Après, il se pose le problème de la façon de transmettre ces connaissances, mais, banalité de base : ce que sait le professeur, il n'est pas certain qu'il le transmettra bien, mais ce qu'il ne sait pas, il est certain qu'il ne le transmettra pas.
    Il me semble que cette question n'est pas prise en compte par cette école, et pour ma part je trouve que c'est tant mieux. Pour moi, le métier d'enseignant s'apprend sur le mode du compagnonnage, au contact avec des collègues expérimentés, et non dans les théories toutes faites, qui ne sont souvent que les idéologies en vigueur.
    Bien cordialement, bonne journée.
    Fr. Ch.
  • PG
    PG
    Modifié (March 2022)
    Bonjour,
    Selon moi la pédagogie n'est pas une science.
    C'est un art.
    Peut-être a-t-on les qualités pour l'exercer, ou pas.
    À la marge, on peut travailler quelque peu les qualités nécessaires.
    Mais j'ai vu aussi beaucoup de professeurs maîtrisant bien leur discipline, mais incapables de transmettre.
    Quarante ans de souffrances pour le professeur et les élèves ?
    Cordialement.
    PG
  • Benoit Rittaud est, entre autres, l'auteur d'un très bon livre sur $\sqrt 2$ : https://www.eyrolles.com/Sciences/Livre/le-fabuleux-destin-de-racine-de-2-9782746502758/

    Il a aussi collaboré un temps à Tangente.
  • math78
    Modifié (March 2022)
    Bonjour,
    je remercie Chaurien pour nous avoir rendu cette information visible, je n'ai qu'un seul regret, je ne remplis aucune des conditions pour m'y inscrire, j'ai une mémoire orale et les cours m'ont toujours beaucoup apportés.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.