Entretien professionnel pour lauréats 2020

245

Réponses

  • Tu te trompes lourdement.

  • Je vais y aller en touriste et je serai titularisé.
  • Je ne sais pas si j'ai du talent, mais je n'ai pas encore de stress sur cet oral (à contrario de l'inspection qui s'approche très vite).
    Cela ne m’empêchera pas de stresser quand j'y arriverai, mais les enjeux ne semblent pas énormes pour nous, concours internes, sauf exception, si l'année se passe très mal.
    Le seul enjeu est la validation, et il serait très surprenant que cela soit jugé sur cet oral.
  • Bonjour,

    Suite à ceci, il s'agit bien d'une inspection ordinaire, usuelle, suite à laquelle l'inspecteur s'entretient avec le stagiaire. A la suite de cet entretient, l'inspecteur se prononce soit pour un licenciement, soit pour un renouvellement, soit pour une titularisation. Il s'agit d'un avis qui s'ajoute à l'avis de l'INSPE et à celui du chef d'établissement-support (ce dernier avis reposant essentiellement et généralement sur le rapport du tuteur ou de la tutrice et de quelques informations glanées au sein de l'établissement). L'on ne peut raisonnablement pas la qualifier d'inspection de titularisation.

    Pour l'aspect inquisitoire plein de bienveillance, je rejoins ceci. Vous l'aurez compris, il ne s'agit pas de dire que tout va bien dans le meilleur des mondes. Au contraire, il me semble évident qu'il s'agit de jauger ses propres pratiques enseignantes sur la base d'une situation-problème à analyser avec franchise, de manière réflexive, tout en apportant des idées qui auraient pu éviter cette situation. Il me semble que l'on a affaire à une commission de titularisation a priori, un peu light. J'ai eu affaire à une véritable commission de titularisation (en juillet 2019) qui était vraiment de l'inquisition.

    Bon courage.

    Thierry
    Le chat ouvrit les yeux, le soleil y entra. Le chat ferma les yeux, le soleil y resta. Voilà pourquoi le soir, quand le chat se réveille, j'aperçois dans le noir deux morceaux de soleil. (Maurice Carême).
  • Évite Oshine d'y aller trop visiblement les mains dans les poches, tu entres dans le métier et la question se posera sans doute différemment que pour moi qui ai 25 ans de carrière.
  • La validation se fait selon l'avis donné après cet entretien, avis par le CdE, avis de l'inspection et avis de l'enseignement supérieur. Les 4 avis comptent autant (bien qu'il semblerait que nous ne soyons pas concerné par l'avis de l'enseignement supérieur, il s'agirait donc des 3 autres avis à parts égales). Ce sont les informations données hier.
  • @Dido : c'est ce que j'ai en partie écrit.
    Le chat ouvrit les yeux, le soleil y entra. Le chat ferma les yeux, le soleil y resta. Voilà pourquoi le soir, quand le chat se réveille, j'aperçois dans le noir deux morceaux de soleil. (Maurice Carême).
  • Et même si je ne suis pas validé cette année ça ne me fait aucun effet. Je referai une année.

    Ça ne changera rien à ma vie.
  • Ronan justement ils sont moins exigeants envers les nouveaux car on a peu d'expérience.
  • @OS : il n'est pas canoniquement évident que tu refasses une année. Tu pourrais très bien être licencié.
    Le chat ouvrit les yeux, le soleil y entra. Le chat ferma les yeux, le soleil y resta. Voilà pourquoi le soir, quand le chat se réveille, j'aperçois dans le noir deux morceaux de soleil. (Maurice Carême).
  • Oui si je suis licencié je postulerai en tant que contractuel donc j'aurai toujours un travail.
  • @OS : dans l'académie d'Aix-Marseille, après avoir été licencié, tu ne peux plus être contractuel dans ladite académie. Ailleurs, c'est possible. Encore faut-il pouvoir se le permettre financièrement.

    Est-ce le cas ailleurs ?
    Le chat ouvrit les yeux, le soleil y entra. Le chat ferma les yeux, le soleil y resta. Voilà pourquoi le soir, quand le chat se réveille, j'aperçois dans le noir deux morceaux de soleil. (Maurice Carême).
  • Je ne connaissais pas cette règle.

    Aucune raison que je sois licencié. Refaire une année de stagiaire possible mais je ne serai pas licencié. Je suis assez sérieux dans mon travail et intégré dans l'établissement avec une bonne communication.
  • En étant licencié dans une académie, on peut aussi être refusé comme contractuel dans une autre académie...
  • Mais est-ce vraiment une règle ?
    Quand un bahut a besoin d’un prof et que les parents montent au créneau sévèrement ça peut détendre tout le monde dès que le chef d’établissement annonce qu’il a trouvé quelqu’un.
    Et j’ose dire « tant pis si c’est un malheureux stagiaire non titularisé ».
    Bon, évidemment, si c’est un gars connu comme le loup blanc, c’est différent.
  • Surtout OShine,
    je suis très contente pour toi que tu ne ressentes aucun stress et que tu vas y aller les mains dans les poches. Mais ça n'aide pas du tout ceux qui comme moi pensent qu'il vaut mieux prendre cet entretien avec un minimum de sérieux, de le savoir. Si on pouvait passer à autre chose que ton propre cas, ça serait bien puisque justement, tu ne comptes pas faire quoi que ce soit.
    Je repose donc la question à ceux qui serait dans mon cas, avez-vous la moindre idée de la problématique que vous allez présenter ? Sachant que nous n'avons droit à aucun support, les pauvres idées que j'avais depuis quelques temps sont parties à la poubelle hier.
    Merci,
    Dido
  • Salut OShine,

    Ta tutrice a transmis un avis d'étape en janvier. Est-ce que ta tutrice te l'a montré ? Cela te donne une idée de comment tu es évalué.
    L’application s'appelle COMPASS. Quand est-ce qu'on pourra lire les rapports ?
  • Dom : oui, certains deviennent contractuels dans l'académie où ils n'ont pas été titularisés, c'est aussi limpide que les consignes sanitaires.
  • Voici un vade-mecum disponible sur le site de l'académie de Grenoble. A mon avis, il peut intéresser aussi bien les néophytes (concours externes) que les paléophytes (concours internes).http://www.ac-grenoble.fr/maths/PM/Ressources/352/VADEMECUM_2019-2020.pdf
    Bonne chance à tous.
  • Sayntol merci c'est intéressant.
  • @OS : suite à ceci, je n'ai jamais affirmé que tu vas être licencié, comme s'il s'agissait d'une certitude. C'est une éventualité qu'il faut considérer, tout comme les autres éventualités.

    Remettons les choses en ordre. Je rappelle à toutes fins utiles qu'il n'y a pas eu d'oraux pour les épreuves atypiques de 2020. Il devient alors presque naturel, avec toute la bienveillance de l'EN, de compenser ce manque par un oral où tu devras te défoncer. Je te déconseille vraiment d'y aller avec tes mains dans les poches.

    En ce qui concerne la contractualisation ou non après un licenciement, cela dépend de l'académie (en réalité, légalement, il s'agit d'une fin de contrat en tant que professeur-stagiaire, rien de plus). J'ai téléphoné au Ministère qui me l'a confirmé, sans avoir aucun pouvoir sur les Rectorats pratiquant cette politique illégale.
    Le chat ouvrit les yeux, le soleil y entra. Le chat ferma les yeux, le soleil y resta. Voilà pourquoi le soir, quand le chat se réveille, j'aperçois dans le noir deux morceaux de soleil. (Maurice Carême).
  • D'accord Thierry. Je vais préparer un truc mais je n'ai aucun stress.

    J'ai trouvé un sujet intéressant à aborder.
  • Thierry Poma a écrit:
    http://www.les-mathematiques.net/phorum/read.php?6,2150312,2153802#msg-2153802
    Le jury veut entendre une analyse réflexive personnelle, appuyée sur des textes institutionnels

    Par exemple." je n'ai pas reçu la calculatrice langue de bois-français!"
    Les mathématiques ne sont pas vraies, elles sont commodes.
    Henri Poincaré
  • @AlainLyon : Certes, mais encore ?
    Le chat ouvrit les yeux, le soleil y entra. Le chat ferma les yeux, le soleil y resta. Voilà pourquoi le soir, quand le chat se réveille, j'aperçois dans le noir deux morceaux de soleil. (Maurice Carême).
  • Attention pour ceux qui ont été admis à l'agreg interne. L'inspection n'est pas une simple formalité. J'ai failli ne pas être titularisé comme agrégé bien que ayant eu un très bon rapport trois ans avant.
  • Ce que dit geo, j’en ai été témoin.
    C’était hors Covid.
    L’inspecteur pour la titularisation est venu.
    L’entretien avait révélé « c’est ok ».
    Mais ensuite, il avait tenu à une réunion d’équipe et à la toute fin il avait dit au stagiaire agrégé (certifié depuis plus de dix ans) je vais revenir quand même...

    Être sur ses gardes, ne rien négliger, ne pas prendre les choses à la légère, etc.
  • J’ai été visité (T+2 et admis à l’agrégation externe 2020) et j’aurai droit à une autre visite... Du fait de l’absence des épreuves orales, les inspecteurs sont certainement plus exigeants.
  • Mieses franchement, je ne vois pas pourquoi les inspecteurs seraient plus exigeants. Que penses-tu qu'ils vont exiger de plus par rapport à une année classique ?

    Sous prétexte que vous n'avez pas eu d'oral, alors quoi ? On va vous demander dans faire plus avec les élèves, de bosser plus, de faire des meilleurs cours, d'être des meilleurs profs ?

    Cordialement.
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • Ben là, il a passé en revue mes progressions, mon cahier de texte, la trace écrite des élèves, la fréquence des DM pas assez nombreux.... Rien de tout cela lors de la précédente visite il y a deux ans. La séance s’est plutôt bien passée avec une classe agitée habituellement.
  • Je ne comprends pas leur délire avec les DM.

    Il faudrait donner 1 DM toutes les 2 semaines. Quel intérêt ? En plus, la moitié, ce n'est pas eux qui le font mais leur parent ou frère et soeur.
  • Cela dépend probablement des inspecteurs. A quasiment toutes mes inspections, il fallait fournir les progressions, tous les sujets des devoirs, les notes, quelques copies, des documents élaborés en rapport avec les TICE et j'en oublie sûrement.
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • @ OShine, Oui, c’est la mode. Un DM assez court au moins par quinzaine. Certains collègues de maths de mon collège ne donnent plus d’exercices en devoir sur cahier mais des DM qu’ils relèvent.
  • On ne peut pas tout faire entre les DM, les interros de leçon, les évaluations écrites et les TICE notés.
  • Je crois en effet que « DM » comme on l’entendait avant (et comme on l’entend encore aujourd’hui dans le supérieur) n’est plus ce qui s’appelle « DM » aujourd’hui dans le secondaire.

    Aujourd’hui, d’après ce que j’ai compris, un « DM » c’est quelque chose de très succinct.
    Premiers avantages : on fixe l’attention sur un point précis de la séquence en cours, on voit tout de suite ce qui cloche, ce qui n’est pas compris...
    Un autre avantage : on a tout de suite la liste de ceux qui le font (plutôt ceux qui rendent quelque chose... qu’ils n’ont peut-être pas fait...).
    Ça permet d’arrêter l’hypocrisie du « vous chercherez pour mardi le 22 page 13 » où il est assez difficile de vérifier à chaque fois et ça rend presque obligatoire la régularité dans le travail. Disons qu’on voit (preuve avec la feuille rendue) qui rend quoi.

    D’après des profs de lycée, ce qui manque le plus aux élèves lycéens, c’est le travail personnel. Rien que l’idée de rentrer chez soi et d’avoir quelque chose à faire.

    Tandis qu’avant, les DM, c’était plusieurs exercices souvent difficiles car pas « instantanés ». Il fallait chercher, tâtonner...
    Ces DM là, assez conséquents existent encore dans beaucoup de lycées. Mais quasiment plus el collège selon mon regard (biaisé, je m’en doute).

    Édit : cela rejoint le message de Mieses que je n’avais pas encore vu.
  • Un IPR m'avait dit ça il y a près de 15 ans. "Ce que vous avez donné là, c'est un DM", juste un exercice, pas noté, mais rendu.
  • Je donne des DM avec des exercices non triviaux de recherche mais très courts. Mon dernier DM comporte deux exercices et 5 questions en tout.
  • Ha ! kioups, 15 ans ça remonte dis donc, je pensais que c’était plus récent de « penser » comme ça les DM.
  • Ca ne te rajeunit pas Kioups.
  • Oh non...
  • J'ai un collègue qui a eu l'agreg interne covid il a été inspecté avant Noël. Ça c'est bien passé et on a discuté avec l'inspecteur en équipe, il nous a dit qu'il fallait revenir à des exercices simples et de faire des exercices calculatoires. On a eu l'impression de revenir en arrière comme il y a plus de 15 ans.
  • Les DM sont importants pour que les csp+ n'envoient pas leurs gamins dans le privé. C'est la raison politique à cet engouement des DM nombreux. C'est comme l'évaluation par compétences : les inspecteurs de maths ne poussent pas outre mesure parce que les csp+ ne le comprennent pas : mon enfant est donc aussi bon que ceux des csp-? Je le change de collège.
  • @eryoh Je ne comprends pas le rapport entre public/privé et le fait de mettre des DM ou de devoir compléter les grilles de compétences.
    Le programme et les directives gouvernementales ne changent pas selon qu'on soit dans un établissement public ou privé, la différence ne se situe pas là.
  • Il faut chercher plus loin. Si les csp + s'en vont, les collèges demandent à être classés rep et cela coûte de l'argent.
    Attention ce n'est pas un avis personnel mais un avis d'un inspecteur qui est sans doute partagé par son corps. C'est de la politique.
  • J'ai ma date.

    Je préfère l'entretien que les 3 heures de cours que j'avais épuisantes le vendredi après midi avec des 6èmes surexcités d'être en week end.
  • Tu as reçu un mail ? Une convocation papier ?
  • Un mail
  • Moi aussi , je viens de recevoir un mail.
  • Bonjour
    Quel délai y a-t-il entre le mail et l'entretien ?
  • Moi aussi, c'est dans 20 jours. Je n'ai toujours pas la moindre idée de présentation, c'est la période des conseils, journée portes ouvertes, dossiers parcoursup. Formidable.
  • Moi aussi je viens de recevoir le mail avec le même délai. Ça se passe au rectorat à Versailles, il va falloir arriver bien en avance pour se stationner... 8-)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.