Prix livres d'occase sur amazon

C'est juste un truc qui m'intrigue mais sur amazon les prix des livres d'occasion sont souvent complètement débiles, ça dépasse régulièrement les 500 \$, même pour des bouquins qui sont encore proposés neufs à 40\$ sur le même site. Quelqu'un connaît la raison ?
«1

Réponses

  • L' histoire commence sur ce forum par un certain Gabriel de Tarragon qui communique sur ce site sa liste de livres recherchés. Pensant avoir à faire à un étudiant uniquement motivé par une soif de savoir mathématique, de nombreux forumeurs vont lui fournir les livres qu'il recherche. On retrouvent alors ces livres épuisés sur Amazon ou Priceminister à des prix totalement délirants vendus au départ sous son vrai nom puis sous des pseudos tels que Biblioamath ou Bourbakkian. Par la suite de nombreux vendeurs en possession de ces ouvrages et n'ayant pas forcément une idée du caractère épuisé de ces livres s'alignent sur les prix proposés par G. de T , la loi de l'offre et de la demande empêchera malheureusement alors que les prix retombent.
  • Bonjour,

    Je plussoie Mathador, puisque je suis "tombé dans le panneau" ici-même il y a qq années, je ne comprenais pas pourquoi le sinistre personnage dont parle Mathador insistait pour se procurer des livres (comme objets physiques) alors qu'on (et, en particulier, moi) lui fournissait d'excellents pdf des ouvrages qu'il disait rechercher.
    Mais, en réalité, ce que recherchait surtout ce triste sire, c'était d'arnaquer son prochain...!
  • Mais je comprends pas, personne ne payera 600 euros pour un bouquin de maths ?
  • Ben si, des spéculateurs, justement..!
  • Il faut croire que si ! Le business de G de T fonctionne très bien (tu peux consulter sur ces sites le nombre d'articles vendus) Le calcul étant que si tu arrive à trouver un pigeon à 400 euros pour un livre que tu as acheté 15 euros , le bénéfice que tu aura réalisé représentera l'équivalent de 77 livres que tu aurais vendu à 20 euros !
  • C'est encore pire que ça : sur amazon, pour des livres qui ne sont pas des livres de maths, tu as des vendeurs comme "Plus cher que le prix éditeur" :D ou "La belle librairie", qui vendent des romans (parfois neufs, parfois d'occasions), en indiquant clairement le prix éditeur. Les prix pour des livres qui ne sont plus édités sont très souvent multipliés par 3 ou 4, mais on peut facilement dépasser un facteur de 10. Ce qui est drôle, c'est que ces vendeurs ne s'embêtent même plus à attendre que tel ou tel livre soit en rupture de stock : certains livres qui viennent juste de sortir sont déjà vendus à un prix exhorbitant. J'imagine que ces vendeurs achètent tellement de livres et en vendent tellement qu'ils n'ont pas forcément le temps d'aller modifier leurs annonces une fois que le livre n'est plus édité. Le plus amusant dans tout ça, c'est que ce sont des vendeurs qui ont de très bons scores (les acheteurs peuvent noter les vendeurs) : on y voit des commentaires du genre : livré très rapidement, vendeur à l'écoute, excellent vendeur, etc. Très rarement des remarques : "c'est quand même très cher." Tu m'étonnes ! Avec un tel prix, c'est la moindre des choses d'avoir un service de qualité !

    La plupart de ces vendeurs peuvent aussi être trouvés sur d'autres sites (priceminister, ebay, etc.). Récemment, j'ai acheté un livre d'un vendeur qui avait mis une annonce pour celui-ci à la fois sur amazon et sur priceminister. Le prix sur Amazon était de 98€ et de 40€ sur priceminister. Un oubli je présume ? Il s'agissait du vendeur "RecycLivre", qui soi-disant reverse dix pourcents de ses ventes en faveur de l'éducation et de l'écologie.
    Toujours est-il qu'ils profitent bien aussi des acheteurs en vendant des livres trois ou quatre fois plus chers que le prix d'origine.
    Personnellement, je n'achète jamais de livres de mathématiques anciens dont le prix est exhorbitant.
    J'ai quand même déjà acheté des livres de maths coûtant 100€ ou plus, et j'en ai pas mal qui coûtent aux alentours de 80€, mais c'était mon choix et ils étaient neufs.
    Je pense qu'aucun livre de mathématiques, aussi bon soit-il, ne vaut le coup d'être acheté 10 fois plus cher que son prix original. Il vaut mieux mettre son argent ailleurs, et acheter deux ou trois livres dont le contenu dépasse celui du livre original. Bon après, il y a les collectionneurs, et il est difficile de résister quand on veut avoir une collection complète...
    Il m'arrive d'acheter des romans difficiles à trouver un peu plus cher que d'habitude, mais rarement plus du double du prix original. Parfois, il suffit juste d'être patient... J'ai justement acheté un livre la semaine dernière qui était pendant deux ans à 99€, jusqu'à ce que je trouve quelqu'un qui le vende 30€, le livre étant dans un meilleur état que celui de l'autre vendeur ! (Le prix neuf était de 21€ quand ce livre est sorti).
    Dorénavant, si une personne sur un forum cherche tel ou tel livre de mathématiques, vérifiez toujours si le livre ne se vend pas à un prix exhorbitant sur tous les sites de vente, et réfléchissez bien avant de le vendre à tel ou tel prix : il y a des gens qui passent leur journée à acheter pour revendre.
  • Cela me fait une drôle d'impression de voir des gens (des adultes) qui découvrent dans quel monde ils vivent.
    Les prix sont libres, si ton boulanger veut te vendre une baguette de pain à 15 euros, sa seule limitation est de trouver des clients pour écouler sa marchandise.
    Ne vous plaignez pas trop le prix du livre neuf reste encore encadré. Pour le moment, car avec les négociations sur le traité transatlantique en cours, l'"exception culturelle" pourrait disparaître ou être fortement affaiblie et le prix du livre neuf pourrait s'envoler lui aussi.
    Un éditeur s'est spécialisé dans la republication de vieux traités scientifiques et ses prix sont plutôt élevés malgré le fait qu'il ne verse rien à un auteur (décédé depuis longtemps) mais personne ne trouve rien à y redire.
    C'est l'essence du commerce. Une cohorte d'intermédiaires entre le producteur et le consommateur. Ce serait choquant sur de vieux bouquins mais j'imagine que c'est moins choquant sur de la nourriture n'est-ce pas? ::o
  • Bonsoir.
    FdP a écrit:
    Un éditeur s'est spécialisé dans la republication de vieux traités scientifiques et ses prix sont plutôt élevés malgré le fait qu'il ne verse rien à un auteur (décédé depuis longtemps) mais personne ne trouve rien à y redire.
    Voilà pourquoi je n'ai jamais rien acheté chez Gabay. Car voir le "Comment poser et résoudre des problèmes" de Polya que j'ai acheté quelques francs vers 1967 vendu 34 euros (environ 230 francs) m'a rebuté. L'inflation a bon dos !

    Cordialement.
  • Heureusement qu'on a FdP pour comprendre le monde où qu'on vit. Comment qu'on ferait-on sans lui, nous qu'est pas très malin ?
    Allez, bonne soirée,
    RC
  • RC:
    Vous n'êtes pas un adepte de concurrence libre et non faussée? Seulement quand ce sont les autres qui y sont soumis j'imagine.

    Vous vous connaissez mieux que je ne vous connais visiblement. X:-(

    PS:
    Je n'ai fait la leçon à personne quoiqu'en pense RC, j'ai seulement mis en perspective les choses pour montrer qu'elles sont plus que banales dans notre société. Si on accepte tout le reste alors il faut aussi accepter le fait qu'un livre de mathématiques est un produit comme les autres pour le commerce.
  • Eh beh c'est du propre tout ça. En tout cas merci beaucoup pour les réponses, c'est un mystère qui s'éclaircit pour moi (enfin sauf le mec qui met 500 balles dans un livre ça je pense que je comprendrai jamais).
  • Je suis l'auteur d'un livre récent (2006) de mathématiques vendu sur amazon à un prix modéré (moins de 24 €).

    Mais, depuis quelques temps, je me suis aperçu que ce même amazon en propose une version d'occasion à 53 €. Mieux, on peut en trouver une version neuve à 57€ sur l'un des revendeurs affiliés à amazon (méga-je-ne-sais-pas-quoi).

    Bref, la folie spéculative, quoi...
  • Baston Labaffe:
    Vous avez le même sort qu'un petit producteur de denrées alimentaires. Ce sont d'autres qui s'en mettent plein les poches sur votre travail.
  • Mais juste encore une question, pour revenir au début. Si un livre est proposé neuf à 40 euros et d'occasion (sic) à 500, qui va l'acheter à 500 ? Des étourdis ? Ou des gens si riches qu'ils ne font pas l'effort de comparer les prix ?
  • La réponse est dans la question : nous sommes tous d'accord, personne ne mettrait ses propres 500 euros dans un bouquin de maths.

    La suite n'est pas difficile à imaginer. Et ça ne fonctionne pas qu'avec les bouquins de maths !

    Qui paierait une entreprise 500.000 euros pour repeindre une cage d'escalier ?

    Il y en a qui ont compris (et savent exploiter le fait - c'est tout un art !) qu'il n'y a de meilleures vaches à lait que ceux qui dépensent l'argent des autres.

    Et soudain on réalise que cet "argent des autres", c'est le notre ! C'est "nous tous" qui achetons ces bouquins à 500 euros, tout comme c'est "nous tous" qui payons 500.000 euros pour repeindre une cage d'escalier.

    Pour expliciter au cas où ça ne serait pas très clair, voici un exemple réel :

    il s'agit d'une toute petite librairie qui doit au mieux vendre un bouquin par jour les bons jours. Le libraire est en contact direct avec des bibliothécaires. Comme ces derniers ne savent pas trop quoi acheter (sauf quelques demandes précises des usagers) ils confient ce choix au libraire : voici 10.000 (ou autre somme selon les subventions, situations...) euros par an, à toi de m'envoyer des bouquins. Et c'est ainsi qu'au gré des livraisons se retrouvent des bouquins à 5 euros et d'autres à 500 euros.
    Comme on l'aura compris, le métier de ce libraire consiste surtout à trouver (par relations, amitiés, etc.) des bibliothécaires plus qu'à réellement vendre des bouquins.

    Bien entendu, je n'ai jamais insinué que le libraire touchait une part quelconque sur les 500 euros ni qu'il ait la moindre connection avec les vendeurs ebayeurs ou autres amazoniens.

    Bon, c'était juste pour répondre à la question initiale de Judoboy, je suis probablement à côté de la plaque.

    Aldo
  • Ce n'est pas parce que quelqu'un propose un bouquin à 500 euros qu'il y a un acheteur en face.
    Et qui essaie de vivre avec le peu de ventes effectuées. J'ai connu un type qui faisait cela, il était spécialisé dans le livre d'art , il avait un ou deux clients fortunés privés qui lui achetaient quelques bouquins, le reste du temps, il ne vendait pas grand chose et prenait des commandes pour n'importe quel livre qu'il allait chercher aux comptoirs de vente pour professionnels.
    Il a mis la clef sous la porte, sa boutique est maintenant un magasin de fringues.

    L'autre jour, j'ai trouvé sur un trottoir (je choisis mes trottoirs mais c'est une autre histoire) un bouquin publié en 1912, en bon état, sur l'histoire de Paris (l'histoire de Vaugirard).
    J'ai regardé sur le web, certains essaient de vendre la même édition pour environ 90 euros, celui qui l'a laissé n'a pas réussi à le vendre comme c'est le cas pour beaucoup de livres anciens qui finissent à l'incinérateur.
    Cette affirmation est très curieuse. Vendre c'est avant tout trouver des clients qui sont solvables.

    Ce sujet pourrait être élargi aussi à l'état de l'édition scientifique en France (mais pas seulement) car cela suit la même logique de profits (sauf qu'il ne faut pas comparer un petit libraire qui ne deviendra jamais riche en vendant une fois par mois, par an un livre à 500 euros, dont on ne sait même pas ce qui lui revient en réalité sur la vente, et une multinationale)
  • Bonjour.

    l'explication d'Aldo est un peu courte et assez insultante pour les bibliothécaires. Tous ceux que je connais choisissent soigneusement les ouvrages qu'ils achètent, et de nombreux bibliothécaires sollicitent les lecteurs (ou les enseignants dans le cas des BU) pour savoir ce qu'il faut acheter.

    Cordialement.

    NB : Je ne nie pas la possibilité qu'il y ait un bibliothécaire qui achète n'importe quoi. Toutes les corporations ont leurs brebis galeuses.
  • D'ailleurs les vendeurs comme "Plus cher que le prix éditeur" semblent ne même pas posséder certains livres : on voit souvent des délais d'envois très longs, du genre 20 jours. Après recherche sur les forums d'Amazon, il s'agit de vendeurs qui commandent le livre autre part (à un endroit que le client ne connaît pas) et qui font transmettre directement votre commande chez vous. En clair, le gars sert juste d'intermédiaire et se fait un bénéfice monstre, sans même avoir stocké quoi que ce soit chez lui. La personne qui expédie le livre ne se fait qu'une petite marge en comparaison.
  • Aïe aïe, je n'ai voulu insulter personne ! Je connais aussi des bibliothécaires (certains très proches !) et ce sont des gens très bien.

    Il faut voir ma réponse de manière générale : qui achète un bouquin à 500 euros alors qu'on le trouve à 40 euros ?

    Je propose cette réponse : ceux qui dépensent l'argent des autres.

    Et ça ne concerne pas que les livres : il suffit d'ouvrir les yeux pour en voir de nombreux exemples autour de soi : matériel de bureau, associations diverses achetant du matériel pour la musique, le bricolage, le sport, etc.

    Mais je peux me tromper, il y a peut-être une autre explication.

    Aldo

  • Ce n'est pas parce qu'un vendeur propose un produit à 500 euros qu'il y a des acheteurs.
    Ce n'est pas parce qu'un vendeur ne vend plus un produit à 500 euros qu'il a trouvé un acheteur.
    Comme je n'ai jamais acheté de livres à 500 euros, et qu'on n'a pas de témoignages sur ce forum de gens qui l'auraient fait, je serais tenté d'écrire qu'on est en train de parler d'une fiction.
  • Bonjour,

    Le marché de l'occasion des livres de mathématiques est à l'image de notre société mercantile. A peine ai-je acheté un tel livre que quelques semaines plus tard le vendeur ou plutôt l'"intermédiaire" du vendeur me propose de le racheter. Alors avec moi qui n'arrive pas à me défaire de mes livres - ce qui ne veut pas dire que j'arrive à les lire tous - , c'est plutôt mal tombé.

    En fait, mon message est autre. Il faut faire preuve de patience pour acheter à un prix raisonable. Pas forcément au prix le plus bas car un beau livre d'occasion a une valeur et le vendeur mérite de recevoir le "juste" prix voire la "juste" marge. A titre d'exemple, à Fribourg en Suisse j'ai acheté la semaine dernière, "Linear Algebra" de Greub pour CHF 12, -. On y trouve une fois par trimestre des livres tels que ceux de Chambadal/Ovaert, de Dixmier (Topologie) ou de mathématiciens allemands aux alentours de CHF 10,- . J'ai attiré l'attention du libraire -antiquaire sur les bonnes affaires que je fais régulèrement chez lui. Il m'a dit: 1. Les maths c'est pas son domaine!.2. Peu importe, il veut s'en débarasser!!!
  • Bonjour,

    Tu ne voudrais pas acheter mon Algebra de S. Lang, par hasard, personne n'en veut, sniff :-(
    C'est parce que je l'ai racheté en français.

    Cordialement,

    Rescassol
  • Bonjour,

    Si la question de Rescassol s'adresse au dernier intervenant, la réponse est négative. En effet, j'ai déjà ton livre de Lang. Comme j'avais déjà le Dixmier (Topolgie) et tous les livres de Chambadal/Ovaert, sauf les tomes III d'algèbre et d'analyse qui sont encore en préparation. Cette dernière remarque est une petite blague à prendre au deuxième degré car pour un petit actuaire qui va bientôt aborder ses 60 ans et qui n'a jamais écrit - ou du moins pas encore - de livre, je suis en admiration devant les oeuvres écrites de Chambadal/Ovaert.
  • Cela ne concerne qu'une partie très marginale du phénomène, mais comme personne ne l'a encore évoqué, un livre dédicacé peut prendre une valeur tout à fait déraisonnable du fait des collectionneurs...
  • Rescassol:

    Je l'ai déjà...en anglais. Je préfère cependant le Foote and Dummit.

    Une bonne partie de ma collection de livres de mathématiques sont des livres d'occasion, je fréquente des magasins parisiens que tout le monde connait et j'attends l'opportunité, cela peut prendre du temps, des mois, des années, il faut être patient. Cela reste une solution acceptable de mon point de vue.
    Pour les vieux livres du secondaire, on en trouve parfois sur la voie public quand il y a le ramassage des encombrants (on n'a pas idée du nombre de gens qu'on rencontre quand on fait ce type de collecte mais heureusement peu sont intéressés par de vieux manuels scolaires ou autres vieux bouquins)
  • J'ai le Berger-Gostiaux et le tome 1 de géométrie de Marcer Berger qui sont tous les deux signés par Marcer Berger : 500€ l'unité ! ;-)
  • Un exemple de belle arnaque vue à l'instant ; http://www.abebooks.fr/servlet/BookDetailsPL?bi=9475063730&searchurl=bsi=60&sortby=1&tn=exercices+g%E9om%E9trie

    Il coûte 25€ sur Amazon...

    A noter que ce vendeur est coutumier du fait.

  • Attention à la diffamation, proposer ce livre à ce prix est 100% légal c'est tout ce que tu veux mais pas une arnaque. :D
  • Je trouve certains forumeurs bien prompts à dénoncer ce qu'ils considèrent anormal mais avec cette sensibilité je m'étonne qu'ils ne voient pas qu'ils baignent dans un océan d'anormalité, et quand l'anormalité devient aussi répandue elle en devient normale :D
  • Bonjour,

    Gilles, j'ai payé ce bouquin de Sortais 98 F il y a une vingtaine d'années.

    Cordialement,

    Rescassol
  • Et oui l'inflation ! Pour ma part je l'avais acheté 23,75€ en 2003 (prix au dos : 25€), il n'a pas augmenté beaucoup en 10 ans. C'est l'euro qui a dû faire sérieusement grimpé son prix.

    Bien sûr que c'est légal... bon je retire le mot "arnaque", et je le remplace par "affaire très peu intéressante". :D
  • Bof une arnaque dans le langage courant ne désigne pas forcément quelque chose d'illégal...

  • Je ne vends aucun bouquin, je ne suis en cheville avec aucun libraire.
    Ce que tu appelles arnarque est quotidien et je m'étonne que ce soit dénoncé pour des bouquins, c'était juste l'objet de mon message. Pardon d'y avoir mêlé mon grain de sel je vous laisse à votre indignation (sélective)
  • Pour un forum de math vous êtes pas trop logiques les gars.

    Les fantômes du type "la grande librairie" ou tous ses doublons sur price minister et j'en passe ne possèdent clairement pas les livres qu'ils vendent.

    C'est purement du commerce triangulaire, à quoi bon se faire un stock quand on voit qu'ils disent envoyer sous 15 jours...

    Enfin bon, tout ça amha.
  • Salut Charles, je ne vois pas très bien ce que vient faire la logique ici :-)
  • Ça ne concerne pas uniquement les livres de mathématiques.

    Tous les bouquins d'amazon sont référencés par cette "librairie" qui doit utiliser un programme de référencement pour rentrer toutes les nouvelles ref.

    Je suis juste très étonné qu'une telle entreprise se laisse parasiter de la sorte.
  • Bonjour à tous,

    merci pour ce fil et les explications; je me posais la même question, me voilà renseigné.

    Pour ma part, je suis à la recherche des bouquins "Maths" en cinq volumes de Liret et Zisman (une madeleine de l'époque à laquelle j'étais étudiant) mais face aux prix demandés, particulièrement pour les tomes 3 et 5, j'ai renoncé.

    Depuis, je cherche sur les sites d'échange mais sans grand succès.
    Je lance donc une bouteille à la mer si vous connaissez quelqu'un souhaitant se séparer, à un prix raisonnable de ces livres, ou à les échanger contre d'autres (j'ai le tome 3 de Ramis, la collection complète des puissance Prépas et bien d'autres encore à échanger), faites-moi signe.

    Cordialement.

    Y. Breney
  • Les écarts de prix peuvent s'expliquer par le cloisonnement des marchés.
    GdT , du point de vue économique, n'est pas un type ignoble mais un "arbitragiste".

    Il va acheter un livre de Cartan pas cher chez les profs de maths, et les revendre cher, chez des collectionneurs.

    Pourquoi t-est ce possible ?

    car les vrais matheux ne crèvent pas de faim. Mais si un jour, je suis seul , sans retraite et sans ressource,
    je vendrai également mon "Cartan" , que j'ai depuis trente ans, au prix fort.

    donc je plussoie Fdp.
  • Bonjour Philippe Malot,
    Je formulerais volontiers l'hypothèse suivante pour répondre à votre légitime interrogation sur les raisons pour lesquelles certains sites vendent des livres deux fois ou dix fois plus chers que leur prix en neuf alors qu'ils sont encore édités et disponibles à la vente en librairie : et s'il s'agissait d'entreprises de recyclage d'argent sale, tout simplement ? Il n'y aurait aucune vente de livres en réalité, mais leur comptabilité - et celle du site de vente en ligne concerné, mais ce dernier ne ferait qu'appliquer ses procédures informatiques "bêtement" - afficheraient des milliers de vente parce que les membres de cette sorte de syndicat privé s'"achèteraient" réellement entre eux des livres ... fictifs avec leur propre argent (sale). Les appréciations des "clients" viendraient apporter de la véracité à l’ensemble. Question : et si l'on vérifiait les adresses IP des milliers de soi-disants "clients" ? Peut-être serait-on surpris de constater qu'elles se réduisent à quelques-unes ?
    Je ne sais pas ce qu'il en est vraiment. Ce n'est qu'une hypothèse, bien sûr. Mais si j'étais la police, j'irais jeter un coup d’œil approfondi sur ces "libraires" qui foisonnent sur internet. Il est absolument invraisemblable que des milliers d'internautes acceptent d'acheter 150 € un livre qu'ils peuvent acheter, neuf, sur le même site de vente, 30 €.
    Bien cordialement.
  • Bonsoir, et joyeux Noël à tous.
    Un copain est venu me rendre visite et il a vu que dans ma bibliothèque il y a les « Éléments d'analyse » de Jean Dieudonné, tomes 1 à 8. Et il m'a fait observer que le tome 9 est très intéressant et que son étude n'exige pas la maîtrise préalable des huit premiers, ce qui tombe bien en ce qui me concerne ;-).
    Jacques Gabay propose ce tome 9 à 61 €, mais je suis comme le copain en question, je préfère les vénérables éditions d'origine, ici Gauthier-Villars, 1982. Alors ma question est : quel prix accepteriez-vous de payer pour ce tome 9 ancien, sur amazon ou ailleurs ?
    Bonne soirée.
    Fr. Ch.
    25/12/2018
  • Il est difficile de définir un juste prix pour quelque chose qu'on achète par plaisir de collectionneur.
    Il y a un an ou deux, j'ai payé 100€ pour un livre que j'avais cherché pendant des années (plus de 20 ans !).
    L'usage que j'en ferai ne justifie absolument pas la dépense, mais c'était un grand plaisir de mettre fin à cette quête.
    Ton ami t'a piégé, tu ne ressentais pas ce manque, maintenant il te faut ce livre !;-)
  • Merci aléa pour cette réponse empreinte de bon sens, et rassurante pour moi : je ne suis pas seul à acheter des livres sans besoin rationnel.
    Mon ami m'a rendu service en me signalant l'intérêt de ce tome 9, et je ne veux pas de la réimpression Gabay. J'espère que d'autres participants à ce forum donneront un avis chiffré.
    Bonne soirée.
    Fr. Ch.
  • Une autre histoire de prix de livres.

    J'ai regardé récemment les ouvrages de Jacques Sesiano (1944-...), professeur d'histoire des mathématiques à l’École polytechnique fédérale de Lausanne. Une œuvre du plus haut intérêt sur les mathématiques médiévales.

    En particulier : Une introduction à l'histoire de l'algèbre -Résolution des équations des Mésopotamiens à la Renaissance, Presses polytechniques et universitaires romandes, 1998, proposé par Eyrolles à 30 €. Enfin, « proposé » c'est trop dire puisque ce livre est déclaré « indisponible » : https://www.eyrolles.com/Sciences/Livre/une-introduction-a-l-histoire-de-l-algebre-9782880743949/
    Idem sur Decitre : https://www.decitre.fr/livres/une-introduction-a-l-histoire-de-l-algebre-9782880743949.html
    Ou encore : https://www.lalibrairie.com/livres/une-introduction-a-l-histoire-de-l-algebre--resolution-des-equations-des-mesopotamiens-a-la-renaissance_0-1061297_9782880743949.html

    Mais on peut se le procurer sur Amazon pour ... 902,72 €.
    Vous avez bien lu : https://www.amazon.fr/INTRODUCTION-LHISTOIRE-Résolution-Mésopotamiens-Renaissance/dp/288074394X

    Si c'est trop cher, vous pouvez l'avoir pour « seulement » 499 € sur Rakuten : https://fr.shopping.rakuten.com/offer/buy/602255/Sesiano-Jacques-Une-Introduction-A-L-histoire-De-L-algebre-Livre.html

    Moralité de cette histoire ? Ma foi, je vous la laisse.

    Bonne journée 30/12/2018. Bonne fête à tous les Roger.
    Fr. Ch.
  • New Horizons in Geometry de Apostol et Mnatsakanian
    https://www.amazon.fr/gp/product/088385354X/ref=ox_sc_saved_title_2?smid=A1X6FK5RDHNB96&psc=1

    Record à battre ...

    A comparer avec le prix sur le site de l'éditeur https://bookstore.ams.org/dol-47/ ou le prix sur amazon.com
  • Et dire qu'il y a des couillons comme moi qui achètent des livres dont ils sont l'auteur pour les donner...
  • Sylvain:

    Certains éditeurs demandent à leur auteurs d'acheter un certain nombre de leur propre livre pour pouvoir les éditer.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.