Problème de logique, de qui est-il?

Bonjour,

Une petite question d'histoire des idées…

"A et B concourent l'un contre l'autre. A est largement meilleur à B, donc il va très probablement gagner. Je sais que A a 20 euros dans sa poche (et B, rien), je peux donc dire: "Le gagnant aura très probablement 20 euros dans sa poche.". Maintenant, a posteriori, je sais que, finalement, B a gagné. Il y a donc identité entre "le gagnant" et "B". Donc, je dois dire: "B a très probablement 20 euros dans sa poche.".*Problème…

Bon, le problème me semble évident: d'un côté, on a une probabilité simple, de l'autre, une probabilité conditionnelle. Donc, il n'y a pas paradoxe, du moins, je crois.

Mais je me demande qui a inventé cette petite histoire, sur laquelle j'étais tombé par hasard une fois. Je crois qu'il s'agit d'un mathématicien ou scientifique ou philosophe qui voulait prendre une distance critique sur la logique et la connaissance… Pouvez-vous m'aider?

Merci.

Réponses

  • qui voulait prendre une distance critique sur la logique et la connaissance

    Justement, ça invite à l'opposé à faire de la logique plutôt que s'y mettre à distance ce genre d'amusette... à te*** lire on aurait presque un tout piti piti peu l'impression que la logique "commanderait" de donner la "mauvaise réponse".. :D

    ***enfin, à lire la citation
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Bonjour.

    Elle est idiote, cette histoire ... ou il en manque un bout.

    Après que B ait gagné on peut dire "le perdant a 20 euros dans sa poche". Et ça n'a rien à voir avec ce qui précède.
    D'ailleurs le "très probablement" de la première phrase ne veut pas dire grand chose en termes de probabilités (Quel univers ?).

    Cordialement.

    NB : C'est très habituel que l'on ne dise pas la même chose avant et après.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.