Un professeur du Loiret refuse d'enseigner une matière qu'il ne maîtrise pas

«134

Réponses

  • Il a totalement raison. Quel manque de respect pour les savoirs académiques et pour les élèves.
    Une fonction est un ensemble $f$ de couples tel que pour tous $x,y,z$, si $(x,y)\in f$ et $(x,z)\in f$ alors $y = z$.
  • Ce prof refuse d'enseigner la SNT en 2nde 7h30 par semaine, soit la moitié du service d'un agrégé à faire quelque chose que n'importe quel prof de n'importe quelle discipline peut faire. Même si dans l'absolu c'est réglo, j'aurais tendance à le comprendre.
  • Je ne suis pas sûr qu'il soit légal d'obliger un prof titulaire à enseigner une autre discipline que la sienne. J'en étais resté au droit à refuser d'enseigner une autre matière que sa discipline.
  • biguine_equation
    Modifié (20 May)
    D’après ce que j’ai lu, on ne lui demande pas d’avoir un doctorat en informatique mais de consulter un MOOC en ligne. Je pense que c’est suffisant pour faire un peu de garderie, le temps d’un remplacement. Mais, je ne comprends pas pourquoi on l’embête lui précisément.
  • Le prof est-il payé pour le temps consacré à "consulter le mooc" ?
    L'éducation nationale prend les profs de maths pour des hommes à tout faire sans le salaire qui va avec.
    Vive la France
  • @Blueberry : La subtilité, c'est que la SNT n'est pas une discipline (il n'y a pas de CAPES/Agrégation/CAPLP) et peut donc être enseignée par un prof de n'importe quelle discipline. Si ce prof avait été appelé pour remplacer un prof de maths-physique-chimie en lycée professionnel, il aurait pu refuser d'enseigner la physique-chimie.
  • @DeGeer ça m'étonnerai qu'ils demandent souvent à d'autres que des profs de maths de s'occuper de la SNT.
    Vive la France
  • nicolas.patrois
    Modifié (20 May)
    À des enseignants de physique-chimie, de sciences de l’ingénieur (ce qui serait logique), d’histoire-géographie, de philosophie…
    Le problème, c’est qu’il n’y a pas de continuité entre l’enseignement d’ÉMT en collège et celui de SI en lycée.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Et il y a aussi un CAPES et une agrégation d'informatique maintenant.
  • Dans la même veine, il est absurde de faire enseigner l'algorithmie aux profs de math...
    C'est une discipline à part entière. Alors quand on demande carrément d'enseigner la programmation, on frise le délire, avec des collègues qui ne comprennent rien à ce qu'ils font. (et forcément, le CAPES ne sanctionne aucune compétence sérieuse en la matière)
  • Oui mais pas assez pour s’occuper de SNT, qui est une non-discipline, expression magique quand on y pense.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • On a des primes si on est professeur sans établissement fixe ? Le pétrole est remboursé ? 
    ---> I believe in Chuu-supremacyhttps://www.youtube.com/watch?v=BVVfMFS3mgc <---
  • Plus ou moins.
    Il faut se battre quand c’est à l’année et vérifier quand ce n’est pas à l’année. Les tarifs et les règles ne sont pas les mêmes dans les deux cas.
    Mais c’est vrai qu’un remplaçant découvre qu’Untel son poste un jour ou deux avant, et on ne lui demande pas s’il veut enseigner en STMG, SNT ou des sciences physiques.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Total soutien à ce courageux professeur. Les professeurs de maths n'auraient jamais dû accepter d'enseigner la SNT...
    Beaucoup ont accepté sans sourciller...

    Liberté, égalité, choucroute.
  • nicolas.patrois
    Modifié (20 May)
    Quand c’est ça ou perdre son poste, ça se comprend. Et certaines directions n’y vont pas avec des gants à ce sujet.
    « Tu ne veux pas faire SNT, OK, ciao. »
    Merci à la réforme de Blanquer de pourrir l’ambiance professionnelle encore plus.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • poliakov
    Modifié (20 May)
    J'approuve ce collègue à 100%. J'enseigne en lycée et j'ai toujours refusé la SNT. Malheureusement dans mon lycée, tous les autres professeurs de mathématiques ont accepté.
  • Dans Les sous-doués, Hubert Deschamps donne un cours de math sur les EV, un TP de chimie et un cours d'anglais sur Macbeth.
    Il y a même des chiens stupides, mais en proportion bien moindre que chez l’homme. (Axel Munthe, Le livre de San Michele)
  • @biguine_equation,
    je n'ai pas le sentiment qu'on l'embête tant que ça.
    La direction du lycée est compréhensive ; l'IPR est moins compréhensif, il demande au prof en question de suivre un MOOC. Au rythme normal des choses, dans quelques semaines, il va revenir vérifier si le prof a suivi le MOOC, mais comme l'année scolaire sera terminée, le dossier sera clos, fin de l'anecdote.

    On est dans la rubrique des chiens écrasés, rien d'autre, comme souvent avec les articles relayés par FdP.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Puisque SNT est une non-discipline que n'importe qui peut enseigner, l'EN pourrait faire des économies en recrutant n'importe qui à Pôle Emploi. Pas la peine de payer un salaire de certifié ou d'agrégé pour ça.
  • Sato
    Modifié (20 May)
    Comme cela a été évoqué, le scandale c’est aussi qu’en général les professeurs concernés sont supposés se former (« consulter le mouque ») pendant leurs nuits, leurs dimanches, leurs congés, sans être payés. 

  • Vassillia
    Modifié (20 May)
    En l’occurrence, il s'agit d'un TZR donc il faut bien l'occuper lorsqu'il n'a pas de remplacement de maths à effectuer (une seule mission de 3 semaines depuis la rentrée septembre selon ses propos, s'il doit y passer un week-end pour se former, j'aurais du mal à le plaindre quand même)
    Certes, je peux comprendre son refus d'apprendre quelque chose de nouveau, surtout arrivé presque à la retraite mais il n'y met pas beaucoup de bonne volonté quand même vu que les cours lui ont été fourni. 
    Bilan, il prend quand même en charge la classe pour ne rien faire, autant faire ce qu'il peut puisque de toute façon, il a les élèves devant lui, ce sera mieux que rien. Il ne veut pas, tant pis, ce sera garderie le temps du remplacement et puis c'est tout, pas de quoi en faire toute une histoire.
    +1 avec @lourrran quand même, on dirait que Fin de Partie cherche "maths" et "polémique" dans son moteur de recherche préféré et qu'il poste tout ce qu'il trouve.
    La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. (Aldous Huxley)
  • Ce n’est pas « tu ne veux pas ? Ciao », c’est « si tu veux faire toutes tes heures ici, c’est avec SNT sinon tu compléteras ton service dans un, voire deux autres bahuts ». 
  • Congru
    Modifié (20 May)
    Vassillia a dit :
    autant faire ce qu'il peut puisque de toute façon, il a les élèves devant lui, ce sera mieux que rien. Il ne veut pas, tant pis, ce sera garderie le temps du remplacement et puis c'est tout,
    J'aime bien cette méthode de chantage.

    Vive la France
  • Congru
    Modifié (20 May)
    J'aime bien la ténacité de @Fin de partie, il ne se laisse pas décourager facilement malgré les attaques personnelles contre lui.
    Vive la France
  • Vassillia
    Modifié (20 May)
    Ce n'est pas du chantage, il est payé pour effectuer des missions, s'il ne fait pas les missions qui lui sont attribuées, il n'est pas payé, c'est logique.
    S'il n'est pas en capacité de faire les missions qui lui sont attribuées, car il n'a pas été formé, et bien les missions seront mal faites et on ne peut pas lui reprocher, je suis plutôt d'accord avec ça.
    La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. (Aldous Huxley)
  • @lourrran : Cela te gêne qu'on parle de ces sujets? Il y a peu d'informations qualitatives dans tes messages mais j'imagine que tu le sais déjà (pour y remédier il faudrait que tu réfléchisses plus d'une minute à ce que tu vas écrire mais tu n'es pas payé pour ça alors c'est définitivement non).
  • @Vassillia : Je ne cherche rien du tout. Google news me met en lien tous les articles concernant les mathématiques (de près ou de loin). Aujourd'hui il y avait cet article, je sais que c'est un sujet qui intéresse les enseignants dans les établissements publics d'enseignement.
  • ça ne me gêne pas du tout ... Tu es beaucoup plus crédible (ou beaucoup moins ridicule) dans la rubrique des chiens écrasés que dans tes analyses sur l'enseignement. 
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Dom a dit :
    Ce n’est pas « tu ne veux pas ? Ciao », c’est « si tu veux faire toutes tes heures ici, c’est avec SNT sinon tu compléteras ton service dans un, voire deux autres bahuts ». 
    Dans un petit lycée, en effet. Dans un gros lycée qui est en voie de perdre deux postes en mathématiques, en revanche…
    Vassillia a dit :
    Ce n'est pas du chantage, il est payé pour effectuer des missions, s'il ne fait pas les missions qui lui sont attribuées, il n'est pas payé, c'est logique.
    S'il n'est pas en capacité de faire les missions qui lui sont attribuées, car il n'a pas été formé, et bien les missions seront mal faites et on ne peut pas lui reprocher, je suis plutôt d'accord avec ça.
    S’il n’est pas en capacité parce qu’il n’a pas été formé, on ne devrait pas l’envoyer faire cette mission.
    Cela dit, il faut arrêter l’hypocrisie : dans SNT, il y a le mot technologie dedans. Cela devrait relever des missions de collègues de SI et d’ÉMT. Pas de bol, il n’y a pas de collègue de SI dans tous les lycées et les collègues d’ÉMT enseignent en collège (et se barrent pour devenir prof de maths). Donc on a encore un machin créé sans se demander comment concrètement on allait faire.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • @Congru: Tu remarqueras que dans le cas précis ce sont des gens qui ne sont pas enseignants dans le public (voire pas enseignants du tout) et ils sont choqués parce qu'ils intègrent complètement la logique du marché voire comme ils ont des fonctions d'encadrement cela leur est insupportable que des subordonnés refusent de se plier aux ordres qu'on leur a donnés, ils n'aiment pas qu'on défit l'autorité.
  • @Lourrran: Il t'a fallu moins d'une minute pour penser et écrire ton dernier message, tu confirmes mon analyse.

  • Vassillia
    Modifié (20 May)
    @nicolas.patrois Je suis bien d'accord que la formation devrait être prévue, je ne sais pas ce que vaut Mooc, le cours en ligne donc je ne peux pas dire si c'est suffisant pour dépanner lors d'un remplacement mais à priori, c'est mieux que rien.
    La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. (Aldous Huxley)
  • nicolas.patrois
    Modifié (20 May)
    Vassillia a dit :
    En l’occurrence, il s'agit d'un TZR donc il faut bien l'occuper lorsqu'il n'a pas de remplacement de maths à effectuer (une seule mission de 3 semaines depuis la rentrée septembre selon ses propos, s'il doit y passer un week-end pour se former, j'aurais du mal à le plaindre quand même)
    Si on peut t’envoyer du jour au lendemain prendre un poste quelque part, il est normal que tu ne fasses rien le jour précédent.
    Et si tu veux mettre en place quelque chose (occuper le collègue comme tu écris, autrement dit lui faire creuser un trou puis le reboucher), le dit quelque chose passe à la trappe dès que le collègue est envoyé remplacer. Pouf, du jour au lendemain.

    Quant aux formations sur le temps de travail, elles ont été démolies en vingt ans. C’est la misère. Donc un pauvre mouque en deux jours, c’est complètement insuffisant ; c’est comme si on allait envoyer un collègue enseigner les mathématiques après avoir suivi une formation d deux jours.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Vassillia
    Modifié (20 May)
    Certes mais plutot que de creuser et reboucher des trous, il pourrait se former à la SNT au cas où cela pourrait servir dans l'avenir.
    Bon évidemment, ce n'était pas à lui de prendre cette initiative mais cela aurait pu faire partie de ses missions en l'absence de remplacement  à effectuer. Si tu veux me faire dire que tout cela est mal organisé, tu prêches une convaincue.
    La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. (Aldous Huxley)
  • nicolas.patrois
    Modifié (20 May)
    Cela fait partie de nos missions puisque c’est une non-discipline, sauf que pas grand-monde n’y a été formé.
    Et en général, on a autre chose à faire que de se former soi-même, en passant du temps et en dépensant des sous, pour une non-discipline qu’on aurait éventuellement une chance, ou pas,d’enseigner un jour.
    Cela concerne TOUS les collègues de collège et de lycée, en théorie, y compris ceux qui perdront leur poste dans deux ans.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Je ne sais pas ce qu’il se passe s’il enseigne les maths. 
  • Je ne comprends pas @DeGeer disant que dans l'absolu c'est réglo. Un professeur de mathématiques c'est quelqu'un qui enseigne les mathématiques. Tout à fait d'accord  avec @Foys.


  • Certes, un prof de maths est sensé enseigner les maths. 
    Mais un jour, on se dit qu'on doit enseigner une discipline comme l'informatique au lycée. On fait comment ? La montée en charge est forcément très compliquée. On est obligé de composer d'une façon ou d'une autre avec les compétences disponibles/volontaires.
    Peut-être que ça a été mal fait, c'est tout à fait possible, je ne me prononce pas du tout là-dessus. Je dirais même que ça a sûrement été mal géré, vu que cette histoire de donner des cours d'informatique au lycée, c'est un chantier qui était déjà dans l'air du temps il y a 40 ans !
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • La première chose à faire est de former un certain nombre de collègues avant d’en envoyer enseigner ça. Que je sache, on n’envoie pas de collègue enseigner les mathématiques en anglais sans qu’ils aient la certification, ou alors à la marge.
    Certes, toute nouveauté crée du binz mais là, quand même…
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • zeitnot
    Modifié (20 May)
    A titre personnel, j'ai voulu faire la SNT pour la classe de seconde que j'avais. Avec l'objectif très clair et annoncé, de ne pas faire le programme de SNT, faire que des trucs pour mon cours de maths, essentiellement de l'algo du Python, pourquoi pas un peu de Géogebra ou autre. Curieusement, on ne me l'a pas donné. :) Comme personne n'ira se plaindre, ni m'inspectera en SNT, je ne comprends pas que les profs de maths ne se ruent pas de dessus pour faire les trucs chronophages qu'ils n'ont pas le temps de faire en maths. (Mode provocation.)
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • La ’’polyvalence’’ c’est-à-dire en réalité faire du bouche-trou est à la mode en ce moment dans la fonction publique et le plus souvent on vend cela avec des ’’cela te changera un peu de ta routine’’, ’’cela te permettra de monter en compétence...’’ etc. Soutien à ce professeur!
    ’’Auparavant le monde était dirigé par des intelligents. C’était cruel. Les intelligents forçaient les imbéciles à apprendre. C’était difficile pour les imbéciles. Aujourd'hui le monde est dirigé par des imbéciles. C’est juste, car les imbéciles sont beaucoup plus nombreux. Aujourd'hui les intelligents apprennent à s’exprimer afin que les imbéciles puissent comprendre. Si un imbécile ne comprend pas c’est un problème d’intelligents. Auparavant souffraient les imbéciles. Aujourd'hui souffrent les intelligents. La souffrance diminue car les intelligents sont de moins en moins nombreux.’’
    Mikhaïl Jvanetski.

  • Monter en compétence ? C’est payé, ça ?
    J’en doute alors que les certifications (langue, ISN et compagnie) ne le sont pas.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Dans la fonction publique ? :D
    Venez faire un tour dans le privé, vous verrez si on peut bosser 3 semaines par an et le jour où on vous confie une mission dire qu'on ne sent pas de la faire. La polyvalence demandée est largement plus importante dans le privé (je ne me plains pas, j'aime bien justement).
    La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. (Aldous Huxley)
  • Oui, il est exacte que tout fonctionnaire ne travaille que 3 semaines par an et dit "qu'on ne sent pas de la faire." dès qu'il a une mission. Il est aussi vrai que dans le privé tout le monde travaille 26 heures par jour et est prêt à faire une opération chirurgicale à crâne ouvert si nécessaire, et tout cela pour le quart du salaire du public.
    Vive la France
  • Vassillia a dit :
    Venez faire un tour dans le privé, vous verrez si on peut bosser 3 semaines par an et le jour où on vous confie une mission dire qu'on ne sent pas de la faire. La polyvalence demandée est largement plus importante dans le privé (je ne me plains pas, j'aime bien justement).
    Tu veux parler de l’enseignement privé sous contrat ou du privé en général ?
    Si le patron te demande de faire un boulot pour lequel tu n’es pas a priori compétent, c’est qu’il a un problème. Être salarié du privé comme être fonctionnaire, ça ne veut pas dire être esclave, hein.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Vassillia
    Modifié (20 May)
    Privé en général.
    Tu peux demander une formation, tu peux demander plus de temps, négocier un échange de taches avec un collègue. Mais tu ne dis pas non dans le privé, en tout cas pas deux fois chez nous. Si cela doit être fait, il faut bien que quelqu'un le fasse et on fera au mieux en fonction des circonstances.
    A nuancer quand même si tu estimes que cela met ta sécurité ou ta santé en danger mais c'est le seul cas où je me verrais refuser une mission sinon j'y passe le temps qu'il faut mais ce sera fait comme je pourrais en fonction de mes capacités.
    Ce n'est pas de l'esclavage, c'est juste que j'aime mon job et que j'estime devoir mériter mon salaire.
    La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. (Aldous Huxley)
  • Dans le privé, normalement, les tâches que tu es censé réaliser sont écrites dans ton contrat de travail.
    Ce qui n’est pas dedans…
    C’est sûr qu’avec le chômage de masse actuel, tu réfléchis deux fois avant de dire non et ton patron le sait très bien.
    Quand tu es fonctionnaire d’État, l’État doit te fournir un poste en accord avec ta fonction. S’il ne trouve pas de poste, c’est son problème, au pire il te vire du poste mais pas de la fonction.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • et que j'estime devoir mériter mon salaire.

    À l'époque j'ai eu affaire avec une formatrice qui disait que lorsqu'on cherche un job on ne doit pas se considérer comme un demandeur, qu'être employé c'est un échange de services entre l'employeur et nous-mêmes. J'avais fait remarquer que la réalité du terrain est tout autre... 

  • Tu es dans le privé tu as choisis ça et tu es contente, parfait !
    Nous, prof de l'en,  avons un statut qui définit précisément nos missions dont la principale est d'enseigner notre discipline (et pas une autre). Alors jusqu'à ce que ce soit changé (histoire de rendre encore moins attractive la profession), nous sommes dans notre bon droit. Ça s'appelle la loi.
    Dans notre lycée pas un prof de maths ne fait snt. Ça arrange les autres profs.
    Si on me l'imposait illégalement, je ferais des maths, un point c'est tout.


  • Bonne idée, peut-être que le TZR en question qui ne veut/peut pas faire SNT pourrait faire des maths à la place. De toute façon, c'est mieux que faire garderie et je ne vois pas bien qui pourrait lui reprocher sans formation surtout à si peu de temps de la retraite.
    Il me semble que c'est un bon compromis qui pourrait satisfaire tout le monde.
    La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. (Aldous Huxley)
Cette discussion a été fermée.