Les oraux de l'agrégation

Zermel0
Modifié (15 Mar) dans Concours et Examens
Je vous souhaite bonjour à tous et à toutes 
J'ai une question pour passer les oraux 
Au laboratoire les linguistes dégoutent 
Ils vont refuser de financer mes travaux 

 Alors je vais me préparer pour le concours 
Même si ça va être dur et ultracourt 
Je n'abandonnerai pas ma bourse de thèse 
Mais j'envisage une nouvelle parenthèse 

Est-ce qu'avec seulement deux heures par jour 
Je serai capable de tenir un discours 
Qui vaudrai une note de onze ou de douze ? 

Evidemment j'irai quand-même au maudit CAPES 
Préparer ma thèse malgré ce pataquès 
Car au bout d'un moment j'aurai besoin de flouze
Quand la concurrence c'est-à-dire l'égoïsme ne règnera plus dans les sciences, quand on s'associera pour étudier, au lieu d'envoyer aux académies des paquets cachetés, on s'empressera de publier les moindres observations, pour peu qu'elles soient nouvelles, et en ajoutant « je ne sais pas le reste ». E. Galois.
Mots clés:

Réponses

  • ojsanssimpson
    Modifié (15 Mar)
    C'est un poême?
    OJ

  • @Zermel0 : je ne connais pas ton niveau, et même si j'en avais quelques aperçus, je ne vois pas comment je pourrais répondre à une telle interrogation. En tout cas, amuse toi bien à préparer ce concours, car au-delà de l'aspect scolaire, c'est un moment génial pour mettre de l'ordre dans sa tête sur l'ensemble de ce programme énorme à étudier. Au final, on est toujours gagnant.
    Si tu veux gagner de l'argent, pourquoi vouloir le faire avec ce qui est le moins rentable ?
  • Pour l'oral de l'agrég, il y a une chose qui ne peut s'improviser, même avec un très bon niveau : les développements. Perso, je me concentrerai sur ce point, à savoir trouver 2 développements pour chaque leçon, et vérifier que l'on peut les faire en 15 minutes sans note. Il n'y a pas d'obligation à faire des développements complexes : on peut très bien avoir une bonne note avec des développements comme la simplicité de $\mathcal{A}_n$. Mais il faut savoir les faire et cela prend du temps. Si tu as déjà un bon niveau de base, il me semble faisable d'avoir tous tes développements d'ici l'oral avec un rythme de 2 heures par jour.
  • Bien merci pour ton indication. 
    J’avais eu l’agrégation il y a 11 ans sans connaître de développement mais les mathématiques étaient moins loin et j’avais justement eu des notes médiocres (j’avais aussi dis des insanités), 8. Et 9 en informatique.
    Je ne souhaite plus vivre ça…
    Quand la concurrence c'est-à-dire l'égoïsme ne règnera plus dans les sciences, quand on s'associera pour étudier, au lieu d'envoyer aux académies des paquets cachetés, on s'empressera de publier les moindres observations, pour peu qu'elles soient nouvelles, et en ajoutant « je ne sais pas le reste ». E. Galois.
  • Je suis d'accord avec Heuristique : la première année où j'ai passé le concours, j'ai eu des notes correctes en maîtrisant (à peu près) des développements de niveau L2 et en étant très peu solide sur le programme : 
    - j'ai eu 7,75 en algèbre sur la leçon "parties génératrices d'un groupe" avec le développement "définition du nombre 2pi par l'exponentielle complexe" en admettant la surjectivité de l'exponentielle complexe sur $\mathbb{C}^*$, et en parlant du groupe multiplicatif $\mathbb{Z}$ ...
    - j'ai eu 10,25 en algèbre sur  la leçon "fonctions monotones et convexes" avec le développement "méthode de Newton" et en ne sachant pas dériver une intégrale à paramètre (je ne parle pas de justifier le caractère dérivable mais bien de l'opération de dérivation d'une intégrale à paramètre)

    La priorité pour toi est donc d'identifier 30/40 développements qui couvrent l'essentiel des leçons (choisis des développements qui font appel à des notions qui te sont familières) et de passer du temps à les comprendre en profondeur, à les apprendre et à avoir un peu de culture autour de ces développements (de quels théorèmes ils dépendent, des applications, des contre-exemples si on enlève une hypothèse etc.).

    En revanche pour les plans, j'ai recopié ce que je comprenais de livres de plans qui sont maintenant interdits : en plus du choix des développements, il faut que tu identifies entre 6 et 10 bouquins qui te permettent de couvrir toutes les leçons sauf tes impasses (pas forcément besoin de les connaître en détails, mais il faut savoir idéalement dans quel(s) bouquin(s) chercher pour chacune des leçons d'analyse et d'algèbre).

    De plus, n'oublie pas que l'épreuve de modélisation représente un cinquième de la moyenne finale (et un tiers des coefficients des oraux) : lis des textes de ton option, entraîne-toi à coder en Python (des codes basiques de quelques lignes suffisent) et apprends si tu ne les connais pas les notions spécifiques à ton option.

    Enfin pour le jour J, n'hésite pas à prendre du temps au début de ta leçon pour justifier de l'intérêt de cette leçon (en gros pourquoi le jury a choisi ce sujet et cette formulation), c'est quasiment systématiquement oublié par les candidats (qui préfèrent souvent une lecture linéaire de leur plan) et je pense que c'est valorisé : tu peux par exemple prendre une approche historique et parler des équations résolubles et non résolubles par radicaux et de Galois sur les leçons groupes, groupe symétrique et extension de corps, expliquer l'intérêt de diagonaliser une matrice (par exemple pour des calculs de puissances) ou de scinder un polynôme, des applications de l'anneau $\mathbb{Z}/n\mathbb{Z}$ au chiffrement RSA etc.

    Bonne chance !
  • Zermel0
    Modifié (15 Mar)
    Je n’avais pas vu qu’il y a eu des réponses intermédiaires…

    @troisqua Je n’ai pas compris. Où ai-je dis que je voulais de l’argent ? Je veux juste assez pour vivre avec de quoi me prévenir des intempéries et quelques loisirs… Si je pouvais vivre à 2000 net ce serait parfait ! Je dois bien avoir un salaire… et professeur est facile d’accès… de toutes manières l’entreprise n’est pas pour moi.

    Je m’amuse à le préparer mais le bachotage ce n’est pas mon truc, je déteste faire des exercices depuis le collège je fais des mathématiques allongée à y penser et je tourmente mes maîtres en ne rendant même pas les devoirs… Bien loin des attendus de l’agrégation !

    Puis, même ça a été difficile de revenir je préfère la philosophie, j’ai de nombreux oraux jusqu’au 19 juin à préparer et beaucoup de lectures pour affronter les questions immondes des linguistes… Exemple : « avez-vous fait une analyse statistique de l’occurrence du mot pertinence en arabe ? »…  Mon cœur balance entre ces mondes. Me refuser la bourse de thèse pour des choix politiques est difficile à vivre, j’ai peur de ne pas savoir alterner mathématiques et philosophie facilement. J’ai eu beaucoup de mal à revenir sur mon sujet après les écrits de l’agrégation et le cafep arrive…

    Les philosophes sont moins bienveillants qu’en mathématiques ou qu’en informatique pour ce genre d’épreuves difficiles psychologiquement et je suis fragile. Ma soutenance de doctorat d’informatique était agréable. En philosophie, le moindre rendez-vous informel est une blessure à panser.

    Quant à mon niveau, j’arrive à suivre les têtes de classe de H4 ou LLG en sup mais dès que nous rentrons dans le programme de spé je commence à faiblir sur les Cassini etc. Je connais mal mes théorèmes en analyse… Je n’ai pas de retard en topologie et en algèbre mais un peu plus en géométrie et analyse, et à plus forte raison en géométrie différentielle et autres joyeusetés. Et je ne parle pas de probabilités : je n’en ai jamais fait au delà du lycée il y a presque vingt ans. Il est donc très faible en somme. Mais je suis consciente que je dois viser un classement moyen. 

    Je vais réfléchir à l’idée de préparer des développements, je vais essayer de ménager ma mémoire en minimisant le nombre de leçons quitte à éviter celles des normaliens (je me souviens que ma leçon sur les opérateurs hypoelliptiques n’avait pas plu à l’oral blanc). « Soit modeste Lily » mais j’avais raté mon oral en choisissant un développement qui a duré 7 minutes suite à ce conseil… le stress aidant j’ai réussi à bafouiller sur pourquoi le déterminant d’un endomorphisme ne dépend pas d’une base et pire le lendemain à dire que la complexité spatiale du tri fusion est exponentielle. Crucifiez moi.

    @ojsanssimpson C’est un sonnet en alexandrins en effet. Était-ce mal venu ?

    Lily
    Quand la concurrence c'est-à-dire l'égoïsme ne règnera plus dans les sciences, quand on s'associera pour étudier, au lieu d'envoyer aux académies des paquets cachetés, on s'empressera de publier les moindres observations, pour peu qu'elles soient nouvelles, et en ajoutant « je ne sais pas le reste ». E. Galois.
  • @Zermel0 : juste tu disais avoir besoin d'argent et je pense que le CAPES, et surtout la vie (pas simple) de prof qui en découle, n'est pas le moyen le plus simple de gagner 2000€ par mois.
  • Bonjour,
    En tout cas moi j'adore l'idée de poster en alexandrin, j'en suis totalement incapable mais je trouve cela sublime.
    Je ne peux pas trop aider sur le fond de la question mais le cœur y est.
    La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. (Aldous Huxley)
  • troisqua a dit :
    @Zermel0 : juste tu disais avoir besoin d'argent et je pense que le CAPES, et surtout la vie (pas simple) de prof qui en découle, n'est pas le moyen le plus simple de gagner 2000€ par mois.
    Ce n’est pas 2000 net par mois enseignant maintenant ? Un certifié m’a dit les avoir. 

    Et que puis-je faire d’autres ? Je ne suis pas capable d’aller en entreprise.

    Merci @Etienne91 pour tes conseils pratiques précis. Je pense que les Cassini et les Gourdons sont très bons pour ça. Je ne connais pas bien les gourdons. J’avais aussi demandé à une ex-vice directrice de l’agrégation (qui était mon amie) si j’avais le droit de préparer des leçons avec des dimensions informatique, physique, historique ou philosophique et elle a dit que c’était une bonne idée…

    Pour Python je devrais m’en sortir, j’ai enseigné Python jusqu’en L2 et j’ai fais de l’IA un peu en entreprise. J’avais eu deux oraux blancs en option C en 2012-2013 j’avais eu de très bonnes notes mais c’était l’option D que j’avais choisi, même si mon université ne la préparait pas (et peu importe j’ai cessé d’aller en cours dès la spé). Peut-être à tort… Aujourd’hui j’aurai aimé la passer cette option D :)
    Quand la concurrence c'est-à-dire l'égoïsme ne règnera plus dans les sciences, quand on s'associera pour étudier, au lieu d'envoyer aux académies des paquets cachetés, on s'empressera de publier les moindres observations, pour peu qu'elles soient nouvelles, et en ajoutant « je ne sais pas le reste ». E. Galois.
  • Chaurien
    Modifié (15 Mar)
    Non seulement c'est en alexandrins, mais c'est un sonnet ! Bravo @Zermel0 !
  • @Zermel0 : oui c'est 2000 net par mois effectivement. Mais par exemple des cours particuliers, sur une plateforme en ligne de qualité, te permettent de gagner ça assez rapidement.
  • NicoLeProf
    Modifié (15 Mar)
    @Zermel0 :
    Je crois en toi, tu as l'air extrêmement douée,
    Je suis persuadé que tu vas tout défoncer
    Diantre, je n'ai pas fait de rimes embrassées
    Je pense que je vais devoir y remédier 
    Sur les développements tu travailleras
    Quelques plans de leçons tu élaboreras
    Connaître parfaitement le cours te siéra
    Et cet exigeant concours tu réussiras 
    Sincèrement je suis de tout cœur avec toi
    Ce sonnet est là pour te mettre en confiance
    Voyant tes contributions je touche du bois
    Vas-y Zermel donne bien tout ce que tu as
    Pour réussir ce concours tu t’investiras
    Aie confiance en toi tu ne te louperas pas ! 
    Notre cher Gebrane le 😄 farceur
  • Zermel0
    Modifié (15 Mar)
    Très beau @NicoLeProf
    J'apprécie  <3
    (par contre attention il y a quelques vers en 13 pieds)
    @troisqua
    Certes j'y ai pensé mais :
    - Pas d'évolution de salaire
    - Si tu n'as pas d'élèves, tu n'as pas d'argent...
    - Pas de CDI
    Je préfère espérer une sup dans un petit lycée ou un bon lycée... Même si je ne me considère pas matheuse.
    Quand la concurrence c'est-à-dire l'égoïsme ne règnera plus dans les sciences, quand on s'associera pour étudier, au lieu d'envoyer aux académies des paquets cachetés, on s'empressera de publier les moindres observations, pour peu qu'elles soient nouvelles, et en ajoutant « je ne sais pas le reste ». E. Galois.
  • (par contre attention il y a quelques vers en 13 pieds)

    Lesquels? J'ai pourtant fait attention. Peut-être qu'avec la diérèse sur "confiance", tu es tentée de voir des diérèses ailleurs? (Après, je ne suis pas un expert en poésie même si j'aime beaucoup cela).

    Notre cher Gebrane le 😄 farceur
  • Je vais mal, très mal.
    Puis-je te répondre plus tard ? Si j'y pense...
    Quand la concurrence c'est-à-dire l'égoïsme ne règnera plus dans les sciences, quand on s'associera pour étudier, au lieu d'envoyer aux académies des paquets cachetés, on s'empressera de publier les moindres observations, pour peu qu'elles soient nouvelles, et en ajoutant « je ne sais pas le reste ». E. Galois.
  • Hélas, malgré recherche et lecture attentive,
    Je n'y ai trouvé aucun vers de 13 pieds.
    Peut-être est-ce l'heure qui me fait les yeux plissés,
    L'alexandrin est subtil à cette heure tardive.
  • NicoLeProf
    Modifié (15 Mar)
    Notre cher Gebrane le 😄 farceur
  • « Je suis persuadé que tu vas tout défoncer »
    Sur la forme, c’est un alexandrin, non ?
  • Si l’on cherche deux hémistiches, on a envie de lire : 

    « je suis per-su-a-dé » (6 vers) « que tu vas tout dé-fon-cer » (7 vers)
  • Dom
    Dom
    Modifié (15 Mar)
    J’y ai pensé mais c’est trop peu naturel tout de même de mon point de vue. 
  • math2
    Modifié (15 Mar)
    C'est marrant lorsque je lisais des poésies, on m'avait appris à tout prononcer sauf les "e" finaux (que l'on prononçait en chant, cf par exemple Carmen "la fleur que tu m'avais jetéééé-e").
    Ce qui fait que dans "douée" je compte deux pieds dou/ée et dans extrêmement j'en compte 4 (je ne mange pas l'un des "me"), par conséquent je compte 13 pieds dans le premier vers.
    Et tout comme Etienne91, pareil pour le deuxième, j'en compte 13.
    12 au 3ème vers
    13 au 4ème vers re/mé/di/er
    Après je reconnais que ça ne m'intéresse pas, donc les souvenirs que j'ai de mes cours de poésie de 4ème, pourraient être inexacts.
  • ojsanssimpson
    Modifié (16 Mar)
    @NicoLeProf, je suis scotché t'es doué en littérature
    Jolie sonnet, impressionnant
    plusieurs corde à ton arc
    OJ
  • @Zermel0 Je parie un euro que tu as composé avec ChatGPT
    Les mathématiques ne sont pas vraies, elles sont commodes.
    Henri Poincaré
  • zeitnot
    Modifié (16 Mar)
    "(par contre attention il y a quelques vers en 13 pieds)"
    Comme disait Verlaine,
    De la musique avant toute chose,
    Et pour cela préfère l’Impair

    Plus vague et plus soluble dans l’air,

    Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.
    :)
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • On ferme?
  • Voici deux modèles d’équilibre (partage par la césure en deux hémistiches égaux) et un troisième plus « anarchique ».

    La grandeur des Romains, la pourpre des Césars. (J. Racine, Bérénice)

    Si je la haïssais, je ne la fuirais pas. (J. Racine, Phèdre)

    Vivez; vous n’avez plus de reproche à vous faire. (J. Racine, Phèdre)
  • Zermel0
    Modifié (16 Mar)
    @AlainLyon
    Je te donnerai mon Paypal pour que je puisse récupérer mon euro.
    Je déteste ChatGPT.
    PS : je trouve ça honteux que ce soit une potentielle fraude pour ma part mais @NicoLeProf non...
    Quand la concurrence c'est-à-dire l'égoïsme ne règnera plus dans les sciences, quand on s'associera pour étudier, au lieu d'envoyer aux académies des paquets cachetés, on s'empressera de publier les moindres observations, pour peu qu'elles soient nouvelles, et en ajoutant « je ne sais pas le reste ». E. Galois.
  • Ne t'inquiète pas trop AlainLyon a son rythme, il écrit n'importe quoi, on a régulièrement une salve de conneries toujours vers 5h00 du matin. Il ne faut pas que cela t'atteigne.
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • NicoLeProf
    Modifié (16 Mar)
    Que veux-tu dire par ton P.S Zermel0 ? Evidemment, je n'ai pas utilisé ChatGPT non plus : aucun intérêt  : je préfère utiliser mon imagination !
    Un grand merci à toi @ojsanssimpson ! <3
    Notre cher Gebrane le 😄 farceur
  • NicoLeProf a dit :

    J’ai juste voulu dire qu’il m’a fait la remarque sur mon sonnet mais pas le tien. Je suis peut-être un peu lourde mais c’est souvent avec une raison orientée… que je ne citerai pas pour éviter les débats politiques mais toute personne intelligente aura compris.
    Quand la concurrence c'est-à-dire l'égoïsme ne règnera plus dans les sciences, quand on s'associera pour étudier, au lieu d'envoyer aux académies des paquets cachetés, on s'empressera de publier les moindres observations, pour peu qu'elles soient nouvelles, et en ajoutant « je ne sais pas le reste ». E. Galois.
  • C'est merveilleux de lire des sonnets inventés aujourd'hui. Maintenant, faites-nous des ballades.
  • Chaurien
    Modifié (18 Mar)
    En 2024 l'hémistiche n'est pas indispensable. Déjà Victor Hugo a écrit : « J'ai disloqué ce grand niais d'alexandrin » (1856).
  • Chaurien
    Modifié (18 Mar)
    @Etienne91, tu confonds vers et pieds.
  • Je savais que tout ceci ne laisserait pas Chaurien indifférent car il semble avoir une grande sensibilité littéraire en plus d'un bagage extrêmement conséquent sur le plan mathématique et également sur le plan grammatical. Je trouve cette polyvalence admirable et j'apprécie beaucoup cela ! :)
    Notre cher Gebrane le 😄 farceur
  • Zermel0
    Modifié (16 Mar)
    J'aurais aimé être une littéraire... Je m'étais battue en terminale pour suivre les cours de français avec les littéraires.
    Aujourd'hui en dehors d'une appétence pour le grec ancien et quelques écritures personnelles, bien peu de choses.
    Je ne lis presque plus... Mon esprit divague entre toutes les choses que l'âge commence à me faire confondre... L'âge ou peut-être les AVC que j'ai vécu qui sait ?
    Écrire une ballade c'est joli mais je trouverai l'envoi lourd pour poser une question sur un forum.
    Quand la concurrence c'est-à-dire l'égoïsme ne règnera plus dans les sciences, quand on s'associera pour étudier, au lieu d'envoyer aux académies des paquets cachetés, on s'empressera de publier les moindres observations, pour peu qu'elles soient nouvelles, et en ajoutant « je ne sais pas le reste ». E. Galois.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.