Agrégés - note de l'IGESR - Page 2 — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Agrégés - note de l'IGESR

2»

Réponses

  • Et bien je vois bien plus de personnes qui s'intéressent à ce fil plutôt qu'aux sujets d'agrégation interne.
    Dommage !
  • Modifié (12 Feb)
    Je suis prof principal mais ayant déjà 3 heures supp sans les avoir demandées, je ne suis pas investi et je ne fais quasiment pas d'heure de vie de classe.
  • Modifié (12 Feb)
    Tu le sais sans doute déjà OShine : la direction ne peut pas t'imposer plus de 2 heures supp normalement donc libre à toi de refuser la 3ème heure supp et la mission de prof principal également.
    Concernant les inspections de titularisation, cela doit beaucoup dépendre des académies, c'est au petit bonheur la chance j'ai l'impression. Dans mon académie, j'ai eu l'occasion de travailler avec pas mal d'inspecteurs (inspectrices notamment) et celui qui est venu me voir et que je ne connaissais pas est parti du principe que je tenais la route pédagogiquement (après avoir échangé avec l'ancien inspecteur de mon département) donc ma titularisation dans le corps des agrégés fut une formalité. :D
  • Donc OShine pour être bien vu tu acceptes de ne pas être investi. 
  • Modifié (12 Feb)
    @Dom
    Vu que j'étudie les maths du supérieur en parallèle, je n'ai pas le temps d'être investi au collège : projet, réunions, etc...

    @NicoLeProf
    On ne peut pas refuser car sinon toute l'orga des profs de maths s'écroule et on m'a déjà prévenu que l'an prochain j'aurais minimum 3 heures supplémentaires. 
    Idéalement, j'aurais aimé avoir 1h30 supplémentaire. 
    Mais dans mon collège, les profs font la course aux heures supplémentaires, ils veulent tous 23-24 heures supplémentaires car ils ont besoin d'argent.
  • DomDom
    Modifié (12 Feb)
    Tu te fais avoir OShine : c’est ça la bienveillance de la salle des profs ? 
    Si tu les veux, prends-les, mais sinon aux autres d’avoir le dos large. 

    BlueBerry, en fait je comprends parfaitement ce que tu dis. Disons que ça change selon la direction et aussi selon la salle des profs et son noyau syndical. 
    On a déjà vu, sur ce site notamment, quelqu’un montrer du doigt les profs qui prennent des HSA. Les mêmes en général ajoutent qu’ils sont PP pour la prime. Bref. 
    Tout est à nuancer, je suis d’accord. Par contre quand on voit ce qu’écrit OShine et la pression qui ne vient pas que de la direction mais aussi de ses collègues… je pense que je n’aurais aucun mal à les envoyer paître. Et j’ajoute que je déteste les conflits, par contre je ne les fuis jamais. Je sais bien que parfois il faut accepter quelques années des choses pour la sérénité de tout le monde. Donner un coup de main, accepter quatre niveaux une année, prendre une classe en HSA pour ne pas la refiler à un contractuel qui va ramer car présent que 4 heures dans le bahut, etc.  
  • Bien d'accord avec ce que tu dis et @Oshine on ne te traite clairement pas bien, tu as légitimement le droit moral de ne pas te laisser faire.
    D'une façon générale je trouve que la situation est un peu tendue quelquefois entre agrégés et certifiés à cause de la différence des trois heures, on entend certaines remarques là dessus ... Surtout dans un contexte de manque de profs, ça n'aide pas.
    Je suis sûr que Oudéa C avec ses propos inadmissibles a cru être habile en parlant des absences car ça a de l'écho dans la population. Je ne serai pas si surpris de voir apparaître une tentative d'augmentation des services sous prétexte de nécessité.
    Et contrairement aux infirmières et médecins dans les hôpitaux, en tant que prof on n'a pas de porte de sortie facile ....   
  • Dans mon collège, il y a très peu d'agrégés.
    Il n'y a qu'un seul prof agrégé, un prof de SVT.

  • Modifié (12 Feb)
    Je ne veux pas faire de la polémique ni de la politique (cela ne m'intéresse pas et j'ai du mépris envers les politiciens) mais j'ai un dernier message à faire passer ici : je suis $100\%$ d'accord avec Dom et Blueberry. Si cette situation te pèse @OShine, il y a des solutions et je constate en effet que tu as besoin de faire des maths du supérieur et si cela t'éclate, tant mieux, je ne peux qu'être d'accord avec toi ! ;)
    Niveau solutions concrètement : 
    -> La direction ni les collègues ni personne ne peuvent t'imposer plus de 2 HSA à l'année. S'ils essaient, tu peux leur sortir les textes officiels et te rapprocher des syndicats.
    -> La direction ni personne ne peut t'imposer la mission de prof principal (pareil, texte officiel et syndicats à l'appui).
    -> Si tu ressens une pression parmi les collègues ou la direction, tu peux remplir une fiche RSST qui te permet d'exprimer un sentiment de mal-être, d'insécurité ou autre (une gêne) au boulot. Cette fiche est individuelle et la direction est tenue d'en tenir compte ensuite et de traiter le problème ressenti par l'agent concerné (toute personne travaillant dans l'établissement peut remplir une telle fiche il me semble ; plus d'infos en cherchant "fiche RSST" sur internet).
    -> La politique de mon établissement est de limiter les HSA des professeurs. De bien rappeler les textes officiels. Notre collègue d'EPS syndiquée remplit sa mission à merveille et en toute bienveillance pour empêcher d'éventuelles dérives de la direction. 
    Oui, chaque établissement a sa propre politique mais si tu refuses de prendre plus de 2 heures supps, personne n'est en droit légal de te les imposer. Dès lors, c'est à la direction puis au rectorat de trouver une solution : la direction devra demander un BMP pour assurer le complément donc la transformation d'une partie des HSA en Heures postes par exemple (c'est une des choses que nous demandons chaque année au CA sur la DGH). Si le rectorat ne met personne à la rentrée sur le BMP, c'est aux parents de monter au créneau ensuite. Tu ne pourras pas être tenu pour responsable.
    Personnellement, j'aime prendre quelques heures supps (pas trop non plus) et comme je suis agrégé, cela ne me dérange pas de faire le service habituel d'un certifié avec des heures supps soit aux alentours de 18,5h minimum (jusqu'à 20,5h) puisque je suis habitué (au contraire, cela me permet de gagner davantage d'argent dans un pays où les prix sont vraiment élevés !) Et cela ne dérange personne dans l'établissement. Mais mes collègues qui ne veulent pas trop d'heures supps sont libres aussi d'exprimer ce souhait et que ce dernier soit pris en compte par l'équipe.
  • À noter que le nouveau bidule « Parcours Avenir - Découverte des Métiers » peut se retrouver subrepticement à charge des professeurs principaux. 

  • A la décharge d'OShine, c'est quand même souvent plus facile d'imposer ses vues sur le nombre d'heures supplémentaires ou autre chose quand on a de l'ancienneté.
    Karl Tremblay 1976-2023, je t'appréciais tellement.
  • Ce qui m’étonne c’est que j’ai plutôt entendu « prendre des HSA c’est mal » et jamais (il me semble) « ne pas prendre ces HSA c’est mal ». 
  • Je plussoie aussi sur le fait qu’il peut être difficile de refuser des heures ou la charge de professeur principal. Ce n’est pas parce qu’on en a le droit qu’on pourra le faire. C’est plus simple si on fait partie des meubles avec les parents à sa botte et rien à craindre de l’inspection. 

  • Ca dépend des établissements. Par où je suis passé, j'ai rarement vu plus de 2 h sup par collègues. Chez un pote, ils sont facilement à 3-4 h chacun et ils ne veulent pas changer.

    Pour les missions en plus, il ne faut pas hésiter à négocier.
  • La vraie différence que j’ai vue, c’est la manière de faire avec des certifiés titulaires ou avec des agrégés titulaires (la direction prend plus de gants, l’inspection également). 
    Mais ne serait-ce qu’un ressenti ? (mon échantillon n’est pas énorme…)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!