Un problème technique

Bonjour.
J'ai un fichier LaTeX un peu long, et en écrivant, j'ai le problème suivant : lorsque j'ouvre (resp. ferme) une formule mathématique vers le milieu de mon document, donc avec des dollars, le fichier, naturellement, bogue pendant une ou deux secondes en reconnaissant tout le reste du document comme une formule (resp. comme du texte).
Quelqu'un aurait une méthode pour éviter ces désagréments ? Actuellement je "copie-colle" deux dollars (ce qui n'engendre pas de bogue) et j'écris entre, mais ça occupe mon presse-papier.
Je cherche des solutions autre que de sectionner mon document.
La pensée ne préexiste pas à la langue et à ses formes, car c’est en parlant, fût-ce en soliloquant, que je pense. — Hegel

Réponses

  • Tu veux le beurre, l'argent du beurre, et le reste ! Ou bien il existe une manière de dire à ton éditeur TeX de ne pas colorer le mode maths, ou bien tu segmentes ton document, ce que tu as tout intérêt à faire s'il est si long.
  • Math Coss
    Modifié (December 2023)
    S'il s'agit des formules centrées, on peut remplacer les doubles dollars par « contre-oblique crochet ». Peut-être que ça améliore les choses. En fait il faudrait remplacer les doubles dollars parce que c'est une syntaxe $\mathrm{\TeX}$ qui est mal prise en charge en $\mathrm\LaTeX$ pour ce qui est des espaces avant et après, les sauts de page et l'insertion de symboles de fin de preuve. Cf. par exemple https://tex.stackexchange.com/questions/503/why-is-preferable-to.
  • Démonstrator
    Modifié (25 Apr)
    @Poirot Hihi, je veux bien, mais non seulement ce n'est pas pratique de naviguer entre plusieurs documents, mais surtout ça empêche de tenir un index !
    La pensée ne préexiste pas à la langue et à ses formes, car c’est en parlant, fût-ce en soliloquant, que je pense. — Hegel
  • Bonjour,
    il faut être précis, comprendre ce qui se passe et ce qui te gêne dans ce qui se passe est le premier pas vers une amélioration. 
    Le fichier ne bloque pas : c’est l’éditeur de texte qui ralentit. C’est un programme informatique et on ne sait pas lequel tu utilises. Ralentir n’est pas boguer car il ne s’agit pas d’une erreur. 
    Certains éditeurs devraient permettre à l’aide d’un raccourci clavier d’écrire directement le dollar de début et le dollar de fin. 
    Enfin, comme suggéré par Poirot, il vaut mieux segmenter les longs documents. 

  • Héhéhé
    Modifié (December 2023)
    Découpe ton document en sous-documents, et je ne vois pas du tout en quoi cela empêche de tenir un index ?
  • @Sato Je suis sur TexMaker. La lenteur de ma machine (4 Go de RAM) y est peut-être pour quelque chose... Si vous voulez me recommander d'autres éditeurs (notamment qui permettraient de voir les formules avant de compiler), je suis preneur ;)
    @Héhéhé Il y aura un index par document, tout simplement ?
    La pensée ne préexiste pas à la langue et à ses formes, car c’est en parlant, fût-ce en soliloquant, que je pense. — Hegel
  • Encore une fois, pourquoi l'index serait-il limité à chaque document ?
  • @Héhéhé Pour moi un document = un fichier .tex, mais peut-être que je manque de vocabulaire  :D
    La pensée ne préexiste pas à la langue et à ses formes, car c’est en parlant, fût-ce en soliloquant, que je pense. — Hegel
  • Tu peux diviser ton gros fichier .tex en plusieurs sous-fichiers .tex.

    Par exemple tu as des fichiers chapitre1.tex, chapitre2.tex etc. qui contiennent seulement les contenus de chaque chapitre et tu as un fichier principal avec ton préambule et où tu appelles tes sous-fichiers avec \include{chapitre1}, \include{chapitre2}, etc. 
  • Math Coss
    Modifié (December 2023)
    On peut découper un document en plusieurs fichiers. Voici le fichier maître, segment.tex
    \documentclass[11pt]{article}
    \usepackage[utf8]{inputenc}
    \usepackage[T1]{fontenc}
    \usepackage[french]{babel}
    \usepackage[a4paper, margin=2cm]{geometry}
    \usepackage{amsmath, amssymb, amsthm}
    \usepackage{makeidx}
    \usepackage{lipsum} % pour avoir du texte « blanc »
    % etc.
    \title{Un document bien segmenté}
    \author{Math Coss}
    \date{\today}
    \makeindex\makeglossary
    
    \begin{document}
    \maketitle
    
    \input{partie_1}
    \input{partie_2}
    
    \bibliographystyle{plain-fr}
    \bibliography{segment}
    
    \printindex
    \end{document}
    Ensuite un document par “section” : partie_1.tex
    \section{Première partie}
    \subsection{Premier \index{paragraphe}paragraphe}
    Le début de l'\index{explication}explication. On s'appuie sur \cite{Demailly1991}.
    
    \lipsum[1-4]
    
    \subsection{Deuxième paragraphe}
    
    \lipsum[5-7]
    et partie_2.tex
    \section{Deuxième partie}
    \subsection{Premier paragraphe de la deuxième partie}
    Le début d'une nouvelle explication.
    \lipsum[8]
    
    \subsection{Deuxième paragraphe de la deuxième partie}
    La suite de cette explication \index{fascination}fascinante.
    
    \lipsum[9-10]
    plus un fichier de bibliographie : segment.bib
    @book {Demailly1991,
        AUTHOR = {Demailly, Jean-Pierre},
         TITLE = {Analyse num{\'e}rique et {\'e}quations diff{\'e}rentielles},
    COLLECTION = {{C}ollection {G}renoble Sciences},
     PUBLISHER = {Presses universitaires de {G}renoble},
          YEAR = {1991},
         PAGES = {xvi+312},
          ISBN = {9-782706-104213},
    }
    Edit: ajout des premières lignes de segment.tex qui avaient sauté.
  • Démonstrator
    Modifié (25 Apr)
    Ah bah super, j'ignorais tout cela. Comme quoi c'est bon de prendre conseil de temps en temps...
    La pensée ne préexiste pas à la langue et à ses formes, car c’est en parlant, fût-ce en soliloquant, que je pense. — Hegel
  • Sur le site MathOverleaf, on peut demander l’aperçu à la demande. Tout est en ligne. 
  • Bonsoir, je reviens bien après la guerre mais ce n'est que maintenant que j'ai le temps de m'atteler au problème.
    Donc, je peux sectionner mes documents ; pas de souci, ça fonctionne chez moi et cela règle le problème des documents trop longs et de la lenteur d'écriture.
    Néanmoins, y a-t-il un moyen de ne compiler que, disons, le chapitre que je suis en train de rédiger ? Celui-ci n'ayant ni préambule, ni rien
    La pensée ne préexiste pas à la langue et à ses formes, car c’est en parlant, fût-ce en soliloquant, que je pense. — Hegel
  • Il te suffit de mettre les "input" que tu ne veux pas en commentaire (%) temporairement, par exemple.
  • @rémi Ah mais oui ! Merci  :)
    La pensée ne préexiste pas à la langue et à ses formes, car c’est en parlant, fût-ce en soliloquant, que je pense. — Hegel
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.