Définition des nombres réels par 3 constantes

AdrienMaths
Modifié (December 2023) dans Shtam
Bonjour,

Je vous partage mes dernières réflexions sur les nombres réels et leur définition à partir de 3 constantes (0,1,+∞).

https://youtu.be/AzZSpDHQXkk

Dans cette vidéo, je suggère que les axiomes des nombres réels sont avantageusement présentés à travers le cadre du Père (0), du Fils (1) et de l'Esprit Saint (+∞), correspondant à des concepts dédiés d'Espace-et-Téléologie, Temps-et-Téléologie et un principe génératif encodé comme l'attraction vers un unique supremum transcendant. Le résultat de ce modèle des nombres correspond au corps ordonné et complet de la logique du second ordre usuel, mais supporte intrinsèquement des interprétations géométriques ce qui produit un pont naturel entre la conception logique et visuelle des nombres. L'ontologie originale des nombres promet leur intégration dans des Théories de la réalités supportant des degrées de conscience et des méchanismes variés d'acquisitions et communications.

Techniquement, le modèle compresse les axiomes des nombres à travers la décomposition en 3 composantes (extension, direction, signe), structurées par 3 constantes (0,1,+∞), correspondant à 3 familles d'axiomes (addition, multiplication, ordre/supremum) et 3 familles d'intuitions (spatiale, temporelle, et téléologique). La complétude est définie par rapport à la constante (+∞), ce qui fournit un énoncé original "+∞ est le seul supremum transcendant". L'identité de la constante +∞ est renforcée dans le système des nombres, la positionnant comme le (co-)créateur de l'infiniment grand, de l'infiniment petit et de la fermeture des nombres pour la relation d'ordre.

$\exists +\infty \notin \mathbb{R}$ 
$e_{+\infty} \notin \mathbb{E} $ 
$\sigma_{+\infty} = + $ 
$\forall (x_{k})_{k \in \mathbb{N}} \in \mathbb{R}^{\mathbb{N}},\newline (\forall A \in \mathbb{E},\exists No \in \mathbb{N}, A \leq \sum_{ k = 0}^{No} e_{x_{k}})\newline \Leftrightarrow sup_{n \in \mathbb{N}} (\sum_{ k = 0}^{n} e_{x_{k}}) = e_{+\infty}$
$\Leftrightarrow sup_{n \in \mathbb{N}} (\sum_{ k = 0}^{n} e_{x_{k}}) \notin \mathbb{E} $

où $ \mathbb{E}$ sont les extensions (nombres sans signe), $e_{x}$ et $\sigma_{x}$ sont respectivement l'extension de x et le signe de x

Ce travail me semble a minima une classification des axiomes des nombres, intuitions et constantes en 3.  La référence chrétienne est adaptée pour discuter de la trinité et de la téléologie, tout comme la référence au CTMU est adaptée pour introduire l'ontologie des nombres, et je n'ai pas trouver de raison de m'en priver. L'inteprétation mathématique du symbole de Nicée partagée dans votre communauté s'intègre dans cette définition des nombres.

Ces résultats ont été partagées sous ces termes dans la communautée internationale du CTMU avec des retours positifs et témoignant d'une compréhension de mes analogies. La comparaison à la trinité hindoue Shiva, Vishnu et Brahma m'a été évoquée. J'aimerais bien que les allergiques à mes termes mathématiques puissent peut être au moins commenter la synthèse des axiomes par les composantes et l'énoncé original de la continuité/complétude.

Réponses

  • Bonjour,
    je pas comprendre !
  • Il me semble que ma vidéo définit un système que j'illustre sur des ensembles classiques. A part ça, la question est : comment fait un nombre pour avoir une identité ? et la réponse est : par la syntaxe de (0,1,+∞), il se définit sur la droite qu'il porte en lui. Il se définit par les concepts dédiés d'espace, de temps et de téléologie qu'il porte. Il se définit par le corps ordonné et complet que ce système guarantie. Je défini un nombre qui porte son identité. Un humain ne peut pas donner une identité aux nombres dans la nature, ils doivent avoir une identité qu'ils portent. Ils doivent avoir un intérieur syntaxique.  Pi ne serait pas la limite de la série de Leibniz s'il ne faisait pas exister ce potentiel en lui. L' intérieur des nombres, c'est la droite aménagée que je décris.  Tout nombre a (0,1,+∞) en lui. Essayez de définir un nombre sur la droite sans unité, ça ne marche pas. Un nombre sur la droite sans origine, ne marche pas. Un nombre avec une origine et une unité, mais sans la droite, c'est tout vide. (0,1,+∞) renferme la droite et les nombres.  La droite est absorbée dans la collection de nombres qui portent (0,1,+∞) en eux, et n'est pas externe à ces nombres. En comparaison, la séparation ensemble/opération me paraît instinctivement mauvaise.  Comment Pi sortirait-il de lui même via des "opérations globales" pour se définir comme Pi ?
  • Pas de maths là dedans !
  • Absolument génial ! Les nombres comme birapport du Père, du Fils, du Saint-Esprit et d'un point de la droite projective !
  • Comment Pi sortirait-il de lui même via des "opérations globales" pour se définir comme Pi ?

    Ça, c'est facile :  c'est impossible, il est prisonnier d'un cercle qui est le père de tous les cercles.
    Il ne faut pas respirer la compote, ça fait tousser.

    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
  • GaBuZoMeu
    Modifié (December 2023)
    Grâce à @AdrienMaths , nous apprenons que le Père, le Fuils et le Saint-Esprit habitent dans la droite projective. Oui, mais quelle droite projective ? Celle sur $\mathbb F_2$ ? Ils y seraient tout seuls ! Celle sur $\mathbb R$ ? Ils tourneraient un peu en rond ! La sphère de Riemann ? Il y a déjà plus de place.
  • Finalement, les "coupûres" dans Q ça n'était pas si compliqué que ça :smiley:
  • Je suis persuadé que c'est un troll qui est allé loin dans le délire.
  • $\mathbb R$, prenez ceci est mon corps !
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • Thierry Poma
    Modifié (December 2023)
    AdrienMaths : bonsoir. La traduction du prologue de l'évangile selon Jean serait-elle de toi ? En voici une autre, personnelle, bien plus proche du texte grec : En tête était le logos ; le logos était vers le vrai dieu et le logos était vraiment dieu. Il n'y a aucune trinité dans ce beau passage qui a été travesti durant de nombreux siècles.
    Le chat ouvrit les yeux, le soleil y entra. Le chat ferma les yeux, le soleil y resta. Voilà pourquoi le soir, quand le chat se réveille, j'aperçois dans le noir deux morceaux de soleil. (Maurice Carême).
  • Non la traduction n'est pas de lui. Dans la version Louis Segond (communément répandue), de mémoire ça doit exactement ressembler à ça.
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • @zeitnot : bonsoir. Peu importe. Cette traduction est totalement erronée.
    Le chat ouvrit les yeux, le soleil y entra. Le chat ferma les yeux, le soleil y resta. Voilà pourquoi le soir, quand le chat se réveille, j'aperçois dans le noir deux morceaux de soleil. (Maurice Carême).
  • zeitnot
    Modifié (December 2023)
    @Thierry Poma
    Si c'est peu importe, alors ne te fatigue pas à poser pas la question pour savoir si c'est de lui ou pas, si tu te fous de la réponse. Une des traductions très usuelle est celle-ci que ça te plaise ou non. Et personnellement je m'en fous royalement.
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • Je ne suis pas sûr qu'on ait envie de digresser vers l'exégèse biblique sur un forum de mathématiques.

    Cela dit, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller regarder dans ma TOB (la bible universitaire par excellence) et voici la traduction proposée : "Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers Dieu, et le Verbe était Dieu."
  • @Cyrano : ce n'est nullement de l'exégèse biblique. C'est essentiellement de la linguistique et de la métalinguistique (une mathématique des langues, en somme). Pourquoi pas celle de la TOB, avec une correction, cependant : et le Verbe était bel et bien Dieu (il ne s'agit pas d'identifier le verbe et dieu, mais de qualifier sans équivoque ce verbe). Mais, comme tu t'en fous, je n'irai pas plus loin. J'aime la rigueur...
    Le chat ouvrit les yeux, le soleil y entra. Le chat ferma les yeux, le soleil y resta. Voilà pourquoi le soir, quand le chat se réveille, j'aperçois dans le noir deux morceaux de soleil. (Maurice Carême).
  • @Thierry Poma : C'est Zeitnot qui s'en fout, pas moi. ;)
  • @Cyrano : ah oui ! Désolé ! Bonsoir. J'ai lu rapidement, sans m'attarder sur le pseudo. Voici une correction plus exacte, mais moche du passage que tu cites : le Verbe était (tourné) vers le Dieu, et le Verbe était bel et bien Dieu.
    Désolé @Cyrano. Maintenant, je m'efface de ce fil.
    Le chat ouvrit les yeux, le soleil y entra. Le chat ferma les yeux, le soleil y resta. Voilà pourquoi le soir, quand le chat se réveille, j'aperçois dans le noir deux morceaux de soleil. (Maurice Carême).
  • Si @Thierry Poma  se fout des réponses, aux questions que lui-même pose, j'ai quand même le droit en retour de rien en avoir à carrer de ses interventions !!
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • Ludwig
    Modifié (December 2023)
    La vidéo m'a fait rire au début, puis la tristesse m'a envahi. En fait c'est à gerber ! Si j'étais modérateur youtube je la supprimerais sur le champ ! @AdrienMaths tu as besoin d'aide, mais tu ne la trouveras pas ici. Oublie les maths, oublie la Trinité, le "sacré" c'est l'autre. Et tu le scarifies.
  • Bravo aux lecteurs. Je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout. Je suis peu courageux et pourtant j’ai essayé deux fois. 
    Quelqu’un aurait un résumé ?
    Je peux même demander l’impossible : quelqu’un aurait-il un résumé sensé ?
  • JLapin
    Modifié (December 2023)
    Il n'y a aucune trinité dans ce beau passage qui a été travesti durant de nombreux siècles.
    Voici quelques traduction usuelles du prologue : 
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Prologue_de_l'Évangile_selon_Jean
    Je ne vois aucune mention de la Trinité pour ma part.
  • Bonjour. 

    Ce sujet ne correspond pas à shtam, ni d'ailleurs à un forum de maths. Les maths ne sont qu'un décor pour des spéculations métaphysiques et numérologiques.
    Je suis surpris que ce ne soit pas déjà modéré, dans un autre forum, le sujet a été immédiatement fermé, c'est pourquoi il l'a recopié ici. 

    Cordialement. 
Cette discussion a été fermée.