Notation d'une fonction

Démonstrator
Modifié (25 Apr) dans LaTeX
Bonjour,
en LaTeX pour noter à la fois les domaines et correspondance d'une fonction j'utilise array :  $\begin{array}{clcl} \phi : A^{(I)} &\longrightarrow M \\ \qquad e_i &\longmapsto x_i \end{array}$.
Le problème est que cette opération aligne ce tableau en moyenne sur ma ligne d'écriture. Je voudrais que la première ligne seulement soit alignée avec le texte de sorte que $\phi$ soit dans la continuité du texte.
La pensée ne préexiste pas à la langue et à ses formes, car c’est en parlant, fût-ce en soliloquant, que je pense. — Hegel

Réponses

  • Médiat_Suprème
    Modifié (November 2023)
    J'utilise plutôt quelque chose comme : a~ <~ b \Leftrightarrow 
    \left\{\begin{array} {lcl}
    \eta_a^b \in 2\N    & \wedge & a_{\eta_a^b}  < ~b_{\eta_a^b} \\
                        &        &                               \\
    \eta_a^b \notin 2\N & \wedge & a_{\eta_a^b}  > ~b_{\eta_a^b} \\
    \end{array}\right.
    Il ne faut pas respirer la compote, ça fait tousser.

    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
  • gerard0
    Modifié (November 2023)
    En mettant le nom de la fonction avant le \begin, on obtient
    Je définis $\phi : \begin{array}{clcl}  A^{(I)} &\longrightarrow M \\ \qquad e_i &\longmapsto x_i \end{array}$
    C'est plus équilibré que de mettre toute ta première ligne sur la ligne d'écriture.
    Cordialement.
  • @gerard0 Merci pour l'astuce, mais je préfère avoir toute la première ligne alignée à l'écriture : je suis compliqué !
    La pensée ne préexiste pas à la langue et à ses formes, car c’est en parlant, fût-ce en soliloquant, que je pense. — Hegel
  • Tu as le paramètre de array : [t] pour top $\begin{array}[t]{clcl} \phi : A^{(I)} &\longrightarrow M \\ \qquad e_i &\longmapsto x_i \end{array}$ ou bien  [b] pour bottom  $\begin{array}[b]{clcl} \phi : A^{(I)} &\longrightarrow M \\ \qquad e_i &\longmapsto x_i \end{array}$.
    Alain
  • Merci beaucoup @AD !
    La pensée ne préexiste pas à la langue et à ses formes, car c’est en parlant, fût-ce en soliloquant, que je pense. — Hegel
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.