Agrégation et mcf — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Agrégation et mcf

Bonjour à tous,

Je crée ce poste afin de recueillir quelques avis sur la manière dont sont recrutés les maîtres de conférence (ou postes similaires : enseignant-chercheur en école, chargé de recherche).

1) L’agrégation est-elle prise en compte ?
2) Comment sont évalués les activités d’enseignement et de recherche ?

En fait, je souhaiterais poursuivre dans la recherche et l’enseignement publiques et je me pose quelques questions quant à la qualité de mon dossier.

Pour donner un peu plus de détails, j’ai fait une prépa MPSI/MP puis une école d’ingénieur en mathématiques appliquées et un M2 de recherche. Je suis actuellement en fin de thèse en mathématiques appliquées, sur un sujet à l’intersection entre géométrie différentielle et science des données. Je suis intervenu en tant que chargé de td en L3 M1 et M2 sur des cours assez variés (TPs d’analyse numérique, TDs de théorie de la mesure, d’optimisation différentiable, et de théorie de l’apprentissage statistique). En termes de recherche, je m’éclate mais je n’ai pas beaucoup « produit » : il n’est pas rare de voir des thésards dans mon domaine avec 4, 5, ou 6 articles publiés a leur actif et je suis loin de cela.

Je ne suis pas agrégé mais je ne suis pas du tout réticent à l’idée de passer l’agrégation après ma thèse surtout si cela peut « renforcer » mon dossier, d’où ma question 1) plus haut.

Si j’ai donné quelques détails sur ma situation et mon domaine c’est parce que je me doute que les réponses peuvent en dépendre.

Merci d’avance,
Ram
Mots clés:

Réponses

  • Modifié (October 2023)
    L'agrégation est un concours de recrutement de l'éducation nationale qui n'a rien à voir avec une carrière d'enseignant-chercheur. 

    Cela sera donc pas du tout pris en compte dans un dossier, ou alors très à la marge. C'est encore moins valorisé en maths appli où les profils sont plus divers (par ex des gens venant d'écoles d'ingénieurs) et qui ne passent pas l'agrégation en général.

    Pour renforcer un dossier, il vaut mieux aller faire des post-docs (notamment à l'étranger) et augmenter son nombre de publications.
  • 1) Quasiment pas. C'est un petit plus, mais si tu n'as pas l'agreg ça ne vaut pas la peine d'y consacrer du temps à la préparer si ton unique but c'est un poste de MCF.
    2) Tu es évalué essentiellement sur les activités de recherche. Il est recommandé d'avoir une expérience de l'enseignement, mais pas la peine d'en avoir énormément. Dans certains cas, des départements de maths ont besoin de compétences d'enseignement dans des domaines "rares" et ça peut être un plus de posséder ces compétences, mais cela ne concerne qu'une minorité de postes.
  • Modifié (October 2023)
    Bonjour.
    En maths appliquées, les recrutement sont nettement plus larges que "les départements de maths" ; j'ai connu des thésards de mats appli recrutés dans le labo de sciences de l'ingénieur avec lequel je collaborais. C'était dans un IUT (pour la partie enseignement) et son université, mais les écoles d'ingénieurs recrutent aussi. Cependant, il faut que les capacités du candidat correspondent aux attentes du labo.
    Cordialement.
  • Modifié (October 2023)
    L'agreg n'est ni nécessaire ni suffisante pour être MCF.
    Personnellement j'en tiens un peu compte lorsque j'hésite entre plusieurs dossiers et que les missions d'enseignements qui seront confiées au MCF seront larges (mais il faut alors l'avoir dans un rang au moins "correct"), mais ce n'est jamais le premier critère, et environ 80 à 90 % des collègues recrutent surtout des chercheurs sur des postes d'enseignant-chercheur, en gros il suffit d'avoir fait quelques enseignements et une bonne présentation pour qu'ils soient convaincus que tu pourras enseigner sans problème.
  • Merci à tous pour vos retours ! :smile:
  • Modifié (November 2023)
    pour la petite histoire cependant, une fois en début de carrière j'étais dans un comité pour ma fac, comité présidé par quelqu'un qui se plaignait du niveau en maths hors de leur domaine des docteurs. Avec les critères uniquement recherche, il était prévu de classer 5 noms, dont en 4ème place quelqu'un qui avait bien reçu à l'agrégation. Un vieux de la vieille sensible comme moi à l'enseignement a soulevé le dossier en disant "bah lui, son dossier de recherche ne me paraît pas si mal, et en plus avec une agrég top 30 il va être capable de s'adapter à plusieurs missions d'enseignements". Le candidat est passé de 4ème à 1er. 4ème il n'aurait sans doute pas eu le poste ...
  • Bonjour @math2, à partir de quel rang considères-tu qu’un classement d’agreg est « correct » ? Merci !
  • Je réponds en privé
  • Il vaut mieux que consacres ton temps à  publier le plus possible dans des revues à impact factor élevé. D'autant que si tu passes l'agreg, ça te desserviras plutôt si ton classement est médiocre. De plus, l'agreg n'est l'objet d'une reconnaissance particulière qu'en France. Avec de bonnes publis dans de bonnes revues par contre, tu peux candidater ailleurs qu'en France, par ex en Suisse, et là, la paie n'a rien à voir....
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!