Master 2 finance

Bonjour, 
j'ai été accepté au Lamberton et au MASEF. A votre avis, lequel est le meilleur pour travailler dans la finance de marché ?
Merci d'avance
Mots clés:

Réponses

  • Tu peux faire des recherches sur des réseaux professionnels comme LinkedIn pour te faire une idée si tu n’as pas de réseau dans le milieu. Sinon le coût de la formation me semble être un paramètre important. Toute l’information technique nécessaire à ce sujet est disponible relativement librement. Professionnellement le réseau relationnel et les aptitudes physiques et psychiques sont plus importantes que les diplômes.
  • Barjovrille
    Modifié (June 2023)
    Bonjour, les deux sont biens, regarde la liste des matières et prend celui qui t'inspire le plus. En regardant la liste j'ai l'impression que le MASEF est plus théorique et orienté analyse et le Lamberton (c'est celui de Marne la Vallée c'est ça ?) est plus pratique (mais il est quand même théorique). Donc ça dépend de ce que tu veux faire en finance de marché et avec quelle vision tu veux étudier la finance.
    [Les noms propres prennent toujours une majuscule. AD]
  • Mon but serait d'intégrer une banque d'investissement, travailler en front. Et pour travailler à l'étranger, Paris dauphine est peut-être mieux non ? C'est plus reconnu peut-être ?
    Évidemment si c'est mieux payé, je ne crache pas dessus.
  • Barjovrille
    Modifié (July 2023)
    Les deux masters ont une bonne réputation, c'est déjà très bien d'avoir le choix entre les deux (félicitation). Que tu prennes l'un ou l'autre ça ne va pas déterminer ta carrière. Assure toi d'avoir le plus d'armes possible avant de commencer ton job. Il faut prendre  en compte qu'il y a des compétence facile à avoir et d'autre plus difficile (voir très dure à avoir une fois que tu travailles). Par exemple tout le monde (les employeurs) veut de la data science en ce moment, donc on/toi va forcément te réserver du temps pour que tu apprennes, je te conseille de prendre des matières qui vont faire la différence (le M2 est fait pour ça).
    Le diplôme ça peut booster ta carrière au tout début mais après c'est à toi de faire tes preuves et pour faire tes preuves il faut être bien équipé.

    Ps.  Dans mon message on a peut-être l'impression que les compétences en data science sont faciles à avoir mais ce n'est pas le cas (je dis juste que tu seras obligé d'apprendre la data pendant ou après tes études, contrairement à d'autres matières qui pourraient aussi t'être utile mais que tu n'auras pas l'occasion d'apprendre si tu ne les choisis pas).
  • Pour travailler à l'étranger, sans hésiter, je choisirais PSL.
  • J'ai tapé 'Lamberton' dans Google, et ça m'a donné quelques personnes qui s'appellent LAMBERTON, et une ville dans le Minnesota. Pas clair.
    Tu as mis 'Mines-ponts' comme mots clés associés à cette discussion, il doit y avoir une raison.
    Je patauge.

    Mais ceci dit, pour une carrière dans une multinationale, plus tu es en mesure de montrer que tu as une culture internationale (études à l'étranger), mieux c'est.

    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • @Cere Je peux connaître les raisons de ce choix s'il te plaît ?

    @Barjovrille Merci ! Et oui je sais que c'est important surtout pour le début de la carrière, mais autant commencer avec le plus de chance à mes côtés. Même si la différence doit être minime, autant optimiser.

    En fait, le master Lamberton est un cursus de l'Université Paris-Est Marne la Vallée qui est bien moins côté que luniversité Paris dauphine ( L'Université du MASEF ).
    Cependant le M2 Lamberton est cohabilité avec l’Ecole des Ponts et Chaussées donc top 5 écoles d'ingé alors que MASEF est cohabilité avec ENSAE qui est une bonne école mais incomparable avec l'Ecole des Ponts et Chaussées.

    Ainsi savoir lequel des deux est le plus côté est vraiment compliqué, il n'y a peut-être même pas de réponse à cette question.
  • "Incomparable avec  ENPC"  :D

    L'ENSAE c'est très très bien. En fait il n’y a aucune différence dans le niveau des élèves parmi ENPC / X / Mines Paris / ENSAE / Télécom etc... Les classements vronzé t'ont liquidé le cerveau.

    J'ai fait ENPC et le Lamberton, mais j'y étais à l’époque où tous les  profs "historiques" n’étaient pas encore retraités (B. Lapeyre, V. Bally, D. Lamberton, R. Elie ... ). Maintenant je ne sais pas qui enseigne.

    Entre les deux, comme toi tu n'es pas élève de l’ENPC, je pense que tu peux préférer le MASEF. Pas forcément sur le contenu mais c’est plus proche de Paris si tu dois aller à des événements. Le master de l'ENPC, est vraiment bien, et tu as assez de temps pour te préparer férocement aux entretiens; mais voilá MLV ça rebute un peu.  :D 
    ---> I believe in Chuu-supremacyhttps://www.youtube.com/watch?v=BVVfMFS3mgc <---
  • @Positif Tu as fait quoi comme stage si je peux me permettre ? Et maintenant ?
    Oui c'est sûr ça vend moins du rêve. 
    Tu sais si ceux qui n'étaient pas ingénieurs trouvaient des bons stages aussi s'il te plaît ? Et quels étaient ces stages ?
  • Positif
    Modifié (July 2023)
    J'ai eu un stage en pricing de dérivés de taux, donc plutôt bien.  Mais le CDI était dans une autre entreprise, parce que soucis personels. 
    Après ça n’était pas dû au master : j’ai du beaucoup travaillé pour préparer les entretiens. Je savais déjà à quoi m’attendre avec la césure donc ce n’était pas vraiment une surprise. Le master sert à passer les entretiens. Je vois un CV de quelqu’un de PSL ou Lamberton (comme on parle de ces écoles) je me dis “Oh c’est quelqu’un d’éduqué” et on peut faire passer un entretien. 
    Après je vais être honnête : si tu es un homme tu vas en baver, ça va être très très dur. Beaucoup de postes de trading structu sont réservés à des femmes et des “minorités”.
    Il faut aussi postuler à l’étranger : Londres, Singap, la Suisse, pourquoi pas le Japon. Enfin si tu n’as pas d’enfants. 
    ---> I believe in Chuu-supremacyhttps://www.youtube.com/watch?v=BVVfMFS3mgc <---
  • OK merci !
    Oui en effet j'ai déjà entendu ça..
    Mais tu sais si genre aux USA ou en Suisse c'est la même politique pour les femmes et les minorités ?
  • Positif
    Modifié (July 2023)
    Oui et non aux US.
    La discrimination anti blanc est délirante mais il y a vingt fois plus d'offres de jobs qu'en Europe donc c'est plus facile de trouver du boulot. Pour un américain. C'est super dur d'avoir le VISA, c’est presque un objectif de vie. L’immigration européenne est globalement interdite.
    Pour la Suisse, il n'y a pas ces soucis mais il n'y a pas vraiment de "bons" jobs de quants en Suisse, ou alors c'est rare. C'est vraiment Londres / Paris / Amsterdam, c’est beaucoup de Middle Office la Suisse. Mais côté data science n'hésite pas à voir en Allemagne, Autriche, Suède, Norvège.
    ---> I believe in Chuu-supremacyhttps://www.youtube.com/watch?v=BVVfMFS3mgc <---
  • Adebisi
    Modifié (July 2023)
    Salut @Positif
    Par curiosité, tu exerces dans quelle ville ?
  • London
    ---> I believe in Chuu-supremacyhttps://www.youtube.com/watch?v=BVVfMFS3mgc <---
  • LoanSupOp
    Modifié (July 2023)
    Nouvelle question : je suis actuellement à Supop et j'aimerais faire un master finance en 4A. Je regardais l'ESPC ou HEC qui sont très réputés pour leur master en finance. Je me demandais pourquoi tu restes fixé sur un master en finance d'école d'ingénieur, et non d'école de commerce ? Il y a une raison particulière ?
    + Quand vous parlez de PSL, vous parlez de quelle école : Mine Paris / Dauphine ?
    De plus, les masters sont-ils sélectifs ? (Pour un étudiant admissible Centrale/Mine Pont qui conserve un bon dossier en école, par exemple)
    Merci !
  • Positif
    Modifié (July 2023)
    Les masters finance (je pense que tu parles des MiM) de HEC / Essec et les masters de finance quant (Jussieu, PSL, MLV) ont des contenu différent. Le premier est technique mais forme à des métiers de gestion, d’asset management, d’investment banking. Les second sont très très techniques avec un fort contenu mathématique et informatique et forment aux métiers des salles de marchés. D’ailleurs comme les MiM sont très chers (je crois que c’est 35 000 euros pour HEC) essaie aussi de postuler au MiM de LSE ou LBS. Okay tu vas payer 50 000 euros mais c’est plus rentable que le master Essec (si tu n’as pas HEC).  
    ---> I believe in Chuu-supremacyhttps://www.youtube.com/watch?v=BVVfMFS3mgc <---
  • Darksasukee
    Modifié (July 2023)
    @LoanSupOp Positif a bien expliqué la différence entre les deux. 
    J'ai obtenu l'agrégation externe de mathématiques l'année dernière, mon profil est donc très mathématiques. En conséquence, les masters de finance quantitative m'intéressent particulièrement. Évidemment, ils sont sélectifs, il n'y a pas beaucoup de places.

  • @Positif
    Merci pour tes précieux conseils. 
  • Positif a dit :
    Oui et non aux US.
    La discrimination anti blanc est délirante mais il y a vingt fois plus d'offres de jobs qu'en Europe donc c'est plus facile de trouver du boulot. Pour un américain. C'est super dur d'avoir le VISA, c’est presque un objectif de vie. L’immigration européenne est globalement interdite.
    Pour la Suisse, il n'y a pas ces soucis mais il n'y a pas vraiment de "bons" jobs de quants en Suisse, ou alors c'est rare. C'est vraiment Londres / Paris / Amsterdam, c’est beaucoup de Middle Office la Suisse. Mais côté data science n'hésite pas à voir en Allemagne, Autriche, Suède, Norvège.

    Merci de ne pas faire de propagande stupide à la limite du délire, on est sur un forum de maths pas sur le colloque des identitaires. Faut arrêter avec vos fantasmes.
    Deux "Je vous salue Évariste" au réveil et trois "Domine Protegere Fac Galois" au coucher pour progresser en mathématiques.

  • Positif répondait à cette question :
    Mais tu sais si genre aux USA ou en Suisse c'est la même politique pour les femmes et les minorités ?
    Le critère 'entreprise inclusive' est très présent dans les grandes entreprises (américaines ou pas), l'objectif est de rattraper en quelques décennies des millénaires de déséquilibres basés sur la race, le sexe ou l'orientation sexuelle, et pour cela, c'est clairement assumé que l'employé mâle blanc hétéro doit être promu uniquement en dernier recours.
    cf : Top 100 des entreprises les plus inclusives


    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Darksasukee
    Modifié (July 2023)
    Bonjour,
    j'ai été accepté au MASEF à Paris Dauphine. Il y a quelque chose qui me tracasse, c'est le master recherche de finance quantitative de Paris Dauphine, et  d'après ce que les gens et les sites disent le plus côté de cette université en finance de marché. Cependant quand on compare par exemple les salaires de sortie avec l'ISF (Ingénierie financière et statistique), il est plus bas. MASEF c'est l'ordre de 45 000 brut et l'ISF c'est 49 000. Je ne comprends pas pourquoi ? Par exemple, le master MMMEF de l'université Paris 1 Sorbonne université a un salaire moyen de sortie de 47500 alors que le MASEF est plus côté d'après internet..
    Je sais que le salaire ne fait pas tout mais je suis étonné tout de même du salaire de sortie du MASEF, je le trouve bas par rapport à sa réputation...
    Si quelqu'un à un avis là-dessus merci d'avance !

    PS : Je suis aussi accepté au Lamberton, le master de finance de l'École des points ParisTech, vous me conseillez lequel des deux masters ?
  • 45 000 bruts en 2023 ? C'est le salaire d'il y a dix ans non ? Ça me semble peu aujourd'hui, c’est le même salaire que les junior auditeurs. 
    ---> I believe in Chuu-supremacyhttps://www.youtube.com/watch?v=BVVfMFS3mgc <---
  • Chalk
    Modifié (July 2023)
    Si quelqu'un à un avis là-dessus merci d'avance !

    M'est avis que la réputation est plus importante que le salaire à la sortie. Certes, la première est difficilement quantifiable et tous les classements ne se valent de loin pas, mais la seconde est franchement ultra biaisée (biais des non répondants, biais des secteurs et des rôles, biais géographique, biais international, biais du nombre d'entrepreneurs à la sortie, méthodes de calcul qui diffèrent, etc.). Il y a tellement de biais qu'en pratique c'est une statistique quasiment inutile selon moi, surtout sur des différences de quelques k€ brut annuel.

    Si l'on suivait les salaires déclarés à la sortie, alors il vaudrait presque mieux faire l'UTC ou l'EPITA que Centrale ou Mines selon certains classements ...

    Là-dessus il faut prendre un peu de recul, et regarder la dynamique et l'évolution qu'on peut espérer selon un cursus plutôt qu'un autre. En se rappelant que le hasard de la vie jouera toujours un grand rôle, et que la performance individuelle prime dans un poste donné.

  • A très très court terme, une formation moins prestigieuse peut donner des salaires plus élevés. La formation moins prestigieuse est souvent immédiatement opérationnelle, plus immédiatement opérationnelle que la formation pluri-disciplinaire généraliste qu'on va avoir dans les plus grandes filières.
    L'employeur n'a pas trop de raisons de bien payer un super-ingénieur, s'il ne sait pas si 1an plus tard, quand ce super-ingénieur sera opérationnel, il restera dans l'entreprise.
    Au bout d'un an, l'employeur a beaucoup plus de visibilité sur sa jeune recrue.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Chalk
    Modifié (July 2023)
    L'employeur a une excellente raison de payer plus cher un "super-ingénieur", c'est que s'il ne le fait pas ce dernier ne vient pas, et quand bien même il viendrait il cherchera à partir dès que possible (et là pour le coup c'est vraiment en pure perte).

    Aucun X n'accepte de venir dans une entreprise où en sortie d'école il sera moins bien payé qu'une école fond de classement parce que cette dernière serait plus "opérationnelle".  D'autant plus que ce genre de profils devient généralement beaucoup plus vite très opérationnel sur beaucoup de sujets. 

    Il y a des biais énormes dans les moyennes, ce que je décrivais. Mais qu'un cursus franchement moins réputé commence au-dessus en salaire qu'un cursus bien plus réputé, pour le même poste dans la même boîte, je veux bien que ça existe mais ça doit être l'exception qui confirme la règle.

    Tu as raison en disant qu'il n'a pas de raison de commencer en étant payé payant beaucoup plus. Les écarts sur les grilles d'embauche en sortie d'école sont faibles, et c'est justement pourquoi c'est la dynamique sur le long terme qu'il faut essayer d'évaluer.
  • Je comprends votre point de vue, je vous remercie ! 

    Il me reste donc encore deux jours pour choisir entre le Lamberton, le master de finance de l'École des points ParisTech et le MASEF de Dauphine. Je ne sais pas comment les départager..
  • Positif
    Modifié (July 2023)
    Va prendre le MASEF alors. 
    ---> I believe in Chuu-supremacyhttps://www.youtube.com/watch?v=BVVfMFS3mgc <---
  • Je crois que je vais faire cela, oui.
  • Chalk
    Modifié (July 2023)
    Bon courage ! Et profite de tes études, c'est une fois qu'on les a finies qu'on regrette de ne plus en faire.
  • Oui je sais bien, merci !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.