Au sujet de la rentrée en classe préparatoire — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Au sujet de la rentrée en classe préparatoire

Bonjour

Comme beaucoup d'entre vous je suis passé par maths sup puis maths spé, et je me posais récemment la question suivante (quand bien même on ne réécrit pas l'histoire).
Avec votre recul actuel, quel conseil pédagogique/personnel donneriez-vous au "vous" plus jeune concernant sa rentrée en prépa pour l'aborder au mieux ?
Mots clés:

Réponses

  • Modifié (April 2023)
    En tout état de cause d'être interne, si possible, pour ne pas être seul..
    De faire une croix totale sur Tv et réseaux sociaux, pour gérer son temps.
    De travailler régulièrement et de s’appuyer sur les colles.
    De prendre du plaisir à l'étude (je sais c'est parfois difficile).
    De faire du sport et d'avoir des breaks.
    De gérer son sommeil.
    Pour moi personnellement, de faire davantage d'exercices (c'est-à-dire les chercher) et de ne pas s’appuyer trop uniquement sur la maîtrise du cours (dérive) et les devoirs demandés.
  • Modifié (April 2023)
    Ne rien accepter qu'on ne soit pas capable de redémontrer.
    Apprendre à gérer son temps ...
    Préserver son temps de sommeil, s'accorder des pauses ...
  • Modifié (June 2023)
    Faire plus d'exos au lieu de se forcer à comprendre le cours. En fait, beaucoup apprennent le cours en faisant des exercices (c'est le principe des exercices d'applications) mais en prépa, surtout les bonnes, on fait peu  d'exercices d'applications et on passe directement aux exercices plus ardus. Si le prof donne des exos trop durs (c'est-à-dire qu'on sèche dessus mais qu'en plus on ne comprend pas vraiment après la correction c'est que l'exercice n'est pas adapté à notre niveau actuel).
  • Modifié (June 2023)
    En maths, comprendre que réussir un exercice, c'est mettre en œuvre des méthodes de rédaction et de réflexion, et non "trouver la réponse".
    Apprendre le cours, non pas comme une poésie (par cœur, dans l'ordre, sans lien) mais plutôt comme une langue étrangère (il faut du vocabulaire, mais également des "tournures", i.e. des moyens de prouver tel ou tel point).
  • Modifié (June 2023)
    1- Gestion du temps, de l'alimentation, du sommeil. Avec le recul j'aurais dormi beaucoup plus tôt (mais hélas l'internat était infernal), mangé cétogène, et me serais complémenté en vitamine D. A mon époque pas d'ordi, pas de téléphones donc le problème était réglé. Le mieux est évidemment de couper tout ça et d'aller faire de l'exercice au soleil.
    2- Arriver en septembre très "chaud" en calcul. Mes lacunes en calcul m'ont fortement handicapé, notamment en physique à commencer par l'électricité. Il faut vraiment maîtriser la trigo, les complexes, les primitives, les EDO linéaires d'ordre 1 et 2 avant de commencer. évidemment ne pas faire la connerie de croire que l'option "maths expertes" est facultative ... (même si faire l'impasse sur les graphes et les chaînes de Markov ce n'est pas grave).
    [Andreï Markov (1856-1922) prend toujours une majuscule. AD]
  • Modifié (June 2023)
    Je ne comprends pas pourquoi la majorité des étudiants a des difficultés en calcul, c'est ce qu'il y a de plus simple en maths.
    La difficulté principale réside dans les raisonnements fins et les idées à trouver pour résoudre une question. 
  • Modifié (June 2023)
    A cause du manque de pratique, c'est pas compliqué. Un élève qui sort du lycée n'a très souvent pas été assez sollicité sur les automatismes en raison des aides électroniques, des activités dispensables et chronophages, du manque d'exigence en termes de technique. C'est comme connaître une langue en théorie et avoir de grosses difficultés pour faire des phrases parce qu'on n'ouvre jamais la bouche. De plus un élève de lycée n'a souvent aucun recul sur ce qui est essentiel (va faire comprendre à un type en terminale qui se précipite sur la calculette pour une multiplication le lien entre les complexes, les équa difs et la trigo avec l'électricité)

    Ca arrive, c'est très faisable d'y remédier, alors si c'est le cas je conseille fortement de le faire avant la prépa.

    En physique en prépa il n'y a pas énormément de raisonnements subtils, par contre il y a des calculs littéraux bourrins, qui prennent parfois une page. Si les calculs basiques ne sont pas devenus "naturels" l'autonomie sur ce genre d'exos devient vite difficile.
  • C'est plus simple de faire du calcul avec le corrigé et wolfram alpha à coté, 6 semaines devant toi pour faire des sujets au lieu de 4h et 10 membres du forum en même temps pour t'aider et corriger tes fautes
  • OShine, je t'en prie, arrête tes critiques sur des types 100 fois plus doués que toi.

    On parle de types qui ont 19 de moyenne au lycée, sans bosser plus de 10 minutes par semaine. Donc effectivement, quand il va falloir faire des calculs, ils vont galérer au début. Pendant 2 semaines. Et au bout de 2 semaines, ils vont être beaucoup plus rapides et fiables que toi sur n'importe quel exo.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Voir le cahier de calcul pour s'entraîner efficacement. 
  • Je crois que certains lycées donnent du travail pendant les vacances pour se préparer.
    A Sainte-Geneviève j'ai eu vu un fichier il y a quelques années. Ce serait intéressant de le retrouver ... Je ne le retrouve pas.
  • Le cahier donné par @Héhéhé est pas mal. 
  • LeVioloniste a dit :
    Je crois que certains lycées donnent du travail pendant les vacances pour se préparer.
    A Sainte-Geneviève j'ai eu vu un fichier il y a quelques années. Ce serait intéressant de le retrouver ... Je ne le retrouve pas.
    Mathématiques Sans Angoisse
    ou
    les mathématiques,
    comment aimer ça ?


Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!