Tous les profs au chômage avec ChatGPT ?

1141516171820»

Réponses

  • On se marre bien avec 123rourou.
  • Un cul de jatte peut vivre sans ses jambes, mais c'est sans doute mieux avec.
    The fish doesnt think. The Fish doesnt think because the fish knows. Everything. - Goran Bregovic
  • 123rourou
    Modifié (15 Feb)
    Je vais repositionner le débat par rapport à l'IA et à son éventuel impact sur la société ou l'enseignement, puisque c'est le sujet de cette discussion. De mon point de vue, l'IA rend l'accès au savoir plus simple et surtout plus pertinent et adapté. L'une des conséquences, toujours de mon point de vue, c'est que cela implique de facto une remise en cause de la hiérarchie associée à cette connaissance. C'est tout et rien d'autre. Dit différemment, cela ne remet pas en cause la prééminence d'une matière ou d'un savoir ; cela remet en cause l'accès à un savoir et a la hiérarchie associée à cette connaissance.À titre personnel, je considère cela comme un progrès. Cela n'empêchera pas les gens d'être cons "present ".  Qui oserait dire que l'accès à la lecture ou à l'écriture est un remède contre la connerie? Hein pas moi.
  • « L’enseignement », mais de quel niveau parle-t-on ?
  • Héhéhé
    Modifié (15 Feb)
    @123rourou
    Je rappelle que n'importe qui peut contribuer à Wikipédia. Ton aide sera donc la bienvenue. La critique est facile mais l'art...
  • Je ne me suis jamais lancé là-dedans. Qui sont les arbitres ?
  • 123rourou
    Modifié (15 Feb)
    Oui, je sais, mais cela fait partie des choses que je ne m'autorise pas, probablement un problème de légitimité. Mais pour avoir écumé la toile, ce site est l'un des meilleurs sites sur la théorie des nombres. http://villemin.gerard.free.fr/NombDico/index.htm
    @Dom Pour le niveau, aucune idée. J'ai pris cette image https://les-mathematiques.net/vanilla/discussion/2336838/agregation-interne-sujet-2-partie-v et lui ai demandé de répondre à la question 44. Voici sa réponse.

    Oui, je peux répondre à la question 44.

    Question 44 : Soit n un entier naturel non nul. Exprimer z, en fonction de PT.

    Réponse :

    z = PT(n) - n ln(n) + n
    

    Explication :

    • PT(n) est la fonction de répartition de la variable aléatoire Tn.
    • ln(n) est le logarithme népérien de n.
    • n est un entier naturel non nul.

    Démonstration :

    E(Zn) = E(Tn- n ln(n))
    = n - n ln(n) + E(Tn)
    
    Mais E(Tn) = PT(n)
    
    Donc E(Zn) = PT(n) - n ln(n) + n
    
    Par conséquent, z = PT(n) - n ln(n) + n
    

    Conclusion :

    La variable aléatoire z est égale à la fonction de répartition de la variable aléatoire Tn moins n ln(n) plus n.

    J'espère que cela répond à votre question. N'hésitez pas à me poser d'autres questions.

  • Soc
    Soc
    Modifié (15 Feb)
    @123rourou "l'accès au savoir" Tout est dans ce que tu attribues comme définition au mot "savoir".  ChatGPT ne peut pas faire de mathématiques, elle n'est pas programmée pour puisqu'elle réponde de façon aléatoire. Elle ne peut donc pas offrir de "savoir" mathématique. Elle peut malgré tout rendre de bons services à qui comprend ses limites et ses capacités.
    Il est en revanche possible de programmer des IA qui soient capables de certifier la justesse de leurs réponses mathématiques quand elles les trouvent. cela va nécessairement changer les pratiques à moyen terme.
    Je pense que la plus grande difficulté actuelle est d'être capable de traduire un énoncé quelconque en langage formel intelligible par la machine.
    The fish doesnt think. The Fish doesnt think because the fish knows. Everything. - Goran Bregovic
  • 123rourou
    Modifié (15 Feb)
    Non, pas d'accord dans l'accès au savoir. Je parle d'équité, d'égalité à l'accès. Je ne parle pas de la notion inhérente au savoir. Parce que même si vous n'êtes pas d'accord, et c'est normal parce que vous avez le nez dans le guidon, ce n'est pas le contenu qui discrimine, mais bien l'accès à ce contenu qui fait que les fils de médecins deviennent médecins et les fils d'ouvriers des prolétaires.Et l'IA peut, de mon point de vue, rééquilibrer les choses. Même si je suis convaincu que la cooptation passera par un autre biais et que les dés seront pipés à terme.  doux d'où la notion de " remise en cause de la hiérarchie associée à cette connaissance." déjà évoquée. Mais bon  je vous laisse le débat  ... Mon avis hein ...
  • gerard0
    Modifié (15 Feb)
    Belle discussion de café du commerce !! Pour te paraphraser, mon père étant flic, j'aurais dû devenir flic. Pourtant, même si les contenus mathématiques ne lui disaient rien (avec son certificat d'études, il ne comprenait rien à l'algèbre), on a tous pu faire des études mathématiques. Les contenus mathématiques s'apprennent, la technique de démonstration aussi, quand on veut vraiment.
    Mais comme tu refuses d'apprendre (tu l'as montré souvent dans tes interventions en arithmétique sous divers pseudos), il faut bien que tu attribues tes incompétences à autre chose ...
    Au fait, la mauvaise orthographe ("doux la notion de", "déjà évoquer"), c'est aussi une question d'accès au savoir ? Pourtant, on t'a appris (enfin, les instits et profs ont essayé) à écrire correctement en primaire et collège.
    Tu vois, la mauvaise foi se voit toujours ...
  • Mince. Ça va entraîner des discussions on ne sait où !
    Le fils du médecin n’ira pas sur l’IA ni wiki tout seul. 
    Je suis ravi que tout soit accessible mais le déterminisme social n’a rien à voir là-dedans. 
    Pire, rendre accessible tout partout permet même peut-être de creuser les inégalités encore davantage. 
    Ce sont les parents qui forment leurs enfants ou qui font en sorte (copains, tonton, voisin, collègue) d’aider leurs enfants. 
  • 123rourou
    Modifié (15 Feb)
    Ok, donc vos élèves vont se compliquer la vie à essayer de comprendre un cours et ne pas aller chercher une éventuelle explication avec de l'IA qui adaptera la réponse à l'une de leurs incompréhensions. Pas de problème, l'on ne vit juste pas dans le même mode.

     nombre de lecteur +21 K pour 

    Tous les profs au chômage avec ChatGPT ?

    mais ce sont des connerie  pas de pb.
  • Comme disait (à peu près) Coluche: "Tant qu'ils trouvent des gens pour acheter..."
    The fish doesnt think. The Fish doesnt think because the fish knows. Everything. - Goran Bregovic
  • Dom
    Dom
    Modifié (15 Feb)
    « vos élèves » n’a aucun sens ici. 
    Je vois des collégiens : ils rentrent chez eux et se fichent pas mal de ne pas comprendre. Ils sont rattrapés par leur quotidien de collégien (moins de 15 ans). 
    Par contre, pour les étudiants, je pense que c’est un outil plus pertinent. Même si Internet est pour l’instant plus fiable : les sources existent et les forums comme celui-là répondent à leurs demandes (malgré les digressions parfois, etc.). L’IA pour le moment répond à des questions mais on n’a aucun moyen de savoir d’où sort ses réponses (pas de source) et en la triturant un peu elle peut changer ses réponses en disant toujours très poliment « vous avez raison, je me suis trompé ». 
    Édit : quand j’ai dit « ce sont les parents » je ne contredisais pas que les élèves aillent voir l’IA. Je voulais dire que c’est un adulte qui va les diriger vers cela. Un ado, de lui-même, c’est rare qu’il décide de se donner cette peine. Ça existe. Mais c’est rare. C’est pour cela que je disais que l’un des parents (ou autre adulte) en général accompagne l’élève vers cela. C’est l’adulte qui crée les conditions. L’ado, tout seul, il s’occupe autrement. C’est peut-être de là que vient l’incompréhension de mon précédent message. 
    En gros : oui l’élève va utiliser l’IA pour corriger ses erreurs mais pas de sa propre intention. 
  • L'IA ne se limite pas à ChatGPT. 

    Je ne sais pas ce qu'il en est de son utilisation en seconde en maths et en français (ce dont avait parlé Attal). L'année dernière, j'ai utilisé rapidement un site (d'un éditeur de manuels). Je donnais deux-trois exercices sur un thème et selon leur résultats, les élèves poursuivaient avec de la remédiation ou de l'approfondissement. Plutôt bien foutu. Mais payant.
  • 123rourou
    Modifié (15 Feb)
    Les étudiants que j'ai eus à croiser sont plutôt sur ce type de site,
    https://www.mathpages.com  pas sur les forums. Ils sont plutôt à la recherche d'une réponse que d'un relire ton cours. D'ailleurs, excellent site, soit dit en passant.
  • @123rourou

    Tout ton discours d'accès au savoir peut se copier parfaitement à l'époque où ont émergé internet, les moteurs de recherche, etc. Pourquoi l'IA serait différente ?!
  • 123rourou
    Modifié (15 Feb)
    C'est la réponse qui s'adapte au besoin ou à la demande, et cette réponse est statistiquement la meilleure. Je vais prendre un exemple.
    En algèbre abstraite, une fraction rationnelle est un quotient de deux polynômes formels construit à l'aide d'une indéterminée. Il s'agit ici de faire le quotient de deux polynômes formels. Le quotient de deux fonctions polynomiales, définies à l'aide d'une variable et non d'une indéterminée, s'appelle « fonction rationnelle ».

    chatgpt

    Bien sûr, je peux t'expliquer les fractions rationnelles.

    Une fraction rationnelle est le quotient de deux polynômes, c'est-à-dire le rapport d'une expression polynomiale par une autre. Un polynôme est une somme de termes, chacun étant le produit d'une constante et d'une variable élevée à une puissance entière non négative.

    La forme générale d'une fraction rationnelle est :

    P(x)/Q(x)


    Gemini

    Bien sûr ! Une fraction rationnelle est une expression mathématique qui se présente sous la forme d'une fraction, où le numérateur et le dénominateur sont des polynômes. En d'autres termes, c'est le quotient de deux polynômes, où le dénominateur n'est pas égal à zéro.

    Voici quelques exemples de fractions rationnelles :

    • x^2 + 1 / x - 1
    • (x + 2)(x - 3) / x^2 + 4x + 3
    • 3 / x

    En gros, si Papa n'est pas là pour dire que ce sont des """ divisions de fonction""", eh bien, tu as perdu le gosse
  • ChatGPT a tout de même la vertu de ne pas soliloquer.
    The fish doesnt think. The Fish doesnt think because the fish knows. Everything. - Goran Bregovic
  • Fin de partie
    Modifié (15 Feb)
    @Congru a dit :
    C'est plutôt parce qu'on sait qu'une société qui a abandonné les mathématiques entre dans un déclin intellectuelle scientifique et technique inéluctable.
    Peux-tu apporter des preuves de cette assertion?

    Pour ma part, j'attends l'avènement de la seconde fondation (Les lecteurs d'Asimov me comprendront sans doute). Je crois que c'est surtout de ça dont l'humanité a besoin aujourd'hui (La complexité des rapports entre les gens est ce qui devrait nous préoccuper au premier chef).
    Par ailleurs, je pense qu'il y aura toujours un nombre de gens qui voudront devenir ingénieurs et ce sera suffisant pour nos besoins.

    PS.
    Je pense que cette croyance est démentie par l'histoire.
    L'entrée, par exemple, de la France dans l'ère industrielle et d'un développement technologique rapide ne se sont pas faits en parallèle à l'origine avec une vraie démocratisation de l'enseignement.
    PS2.
    À se demander même si la démocratisation de l'enseignement avait réellement pour but de fournir une main-d’œuvre qualifiée, comme on aime à nous le dire, ou s'assurer que les gens puissent se conformer aux évolutions technologiques afin de réduire les coûts et accroître les profits. (cf. la dématérialisation des procédures administratives, du commerce en ligne etc).
  • Héhéhé
    Modifié (16 Feb)
    On ne peut pas dire que l'empire romain était très féru de mathématiques, pourtant cela ne l'a pas empêché d'être l'un des plus grands empires de l'histoire (si ce n'est le plus grand).
  • biely
    Modifié (16 Feb)
    @Fin de partie
    Devenir ingénieur ne signifie pas aimer les mathématiques ni être (aujourd'hui) bon en mathématiques (revoir les explications de la démission de troisqua de l’INSA). 
    Pour ton P.S.2 je ne crois pas qu’il y ait de lien (entre la démocratisation de l’enseignement et les évolutions technologiques).
    Ceci dit il s’agit d’une question importante. Le NPM (New Public Management) se sert de ses évolutions technologiques pour casser la fonction publique (et l’éducation nationale n’y échappera pas). Je mets en lien un débat intéressant (et personnellement j’applaudis les propos de Ugo Bernalicis). 


    @Héhéhé
    Les romains n’étaient pas férus de mathématiques (au sens des découvertes) mais ils étaient de bons ingénieurs. 
  • Congru
    Modifié (16 Feb)
    L'empire Romain n'était pas plus grand que l'empire chinois. Et en termes de civilisation les romains ont copié leurs vaincus tels que les grecs, les carthaginois et les égyptiens. Je crois qu'il est tout à fait plausible qu'une civilisation avancée soit plus nulle dans l'art de faire la guerre qu'une civilisation moins avancée. Ghengis Khan n'a pratiquement fait que de vaincre des civilisations bien plus avancées que la sienne, et il a fait comme les romains en assimilant les cultures des vaincus.
    Edit. "moins" avancée
  • biguine_equation
    Modifié (16 Feb)
    OpenAI lance SORA pour créer des vidéos d’une minute à partir d’un petit texte de description. Par exemple : un dalmatien à la fenêtre d’un immeuble coloré d’une ville d’Italie.

  • Des robots bombardent les IA par des infos contradictoires, par exemple ici en martelant que ce chien n'est pas un dalmatien, même pas un chien en fait. Juste assez bombardées pour qu'elles ne puissent plus trancher : ce machin est-il un chien ? Oui, non, c'est 50 50.
    Explosion des data centers ?
  • hx1_210
    Modifié (17 Feb)
    Open AI sait répondre à bien des questions mathématiques et mieux qu'un lycéen ou un taupin moyen.
    En fait la difficulté actuelle ce n'est pas de donner une réponse crédible (rappelons que c'est cela le test d'imitation) mais une réponse vraie.
  • Personnellement ChatGPT m’a principalement servi à apprendre comment créer ma propre IA depuis 1 an. Je dirais qu’il m’a été aussi efficace qu’une formation universitaire sur le sujet. Avant je pensais que l’IA est bonne pour classifier, cet a priori s’est renforcé. Je maîtrise maintenant davantage les techniques importantes, création des données, analyse des données, étiquetage des données (très important), réseaux profonds, régularisation, réglage des hyper paramètres… Sans ChatGPT je n’y serais probablement pas arrivé. C’est une science à la fois théorique et expérimentale avec une grosse dose d’empirisme. Personnellement j’aime beaucoup.
  • Je pense que cet atout énorme sert à des gens formés. Pour ma part, quelques lignes de codes dans un langage que je ne connaissais pas bien m’ont été offertes par ChatGPT. Et quand cela ne compilait pas, j’ai pu rectifier grâce à ma formation initiale (très basique). 
    Je ne sais pas si sans formation initiale on peut se débrouiller avec ce genre de choses. 
    Bien entendu il faut peut-être savoir quel est la « formation initiale nécessaire » (jusqu’à quel niveau scolaire ou d’étude ?).  
  • lourrran
    Modifié (1 Mar)
    Un nouveau métier apparaît, le métier de prompt ingineer engineer (que certains traduisent par ingénieur de requête ou ingénieur d'invite) ; la compétence recherchée, c'est de bien savoir formuler les questions que l'on va poser à l'IA.
    On remarquera que l'on parle d'ingénieur, et non d'opérateur ou de technicien.


    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • philou22
    Modifié (1 Mar)
    @lourrran le mot anglais couramment employé pour ingénieur est engineer cela vient de engine qui signifie machine.
    @Dom Je fais la même analyse sociologique que toi. Ceux qui sont déjà éduqués profitent fortement de l’IA alors que les autres n’en profitent pas pour s’instruire. Cela risque d’amplifier les différences sociales mais c’est toujours ce qui arrive avec le progrès technologique dans le domaine de l’information.
  • lourrran a dit :
    Un nouveau métier apparaît, le métier de prompt ingineer engineer (que certains traduisent par ingénieur de requête ou ingénieur d'invite) ; la compétence recherchée, c'est de bien savoir formuler les questions que l'on va poser à l'IA.
    C’est la même chose quand on s’adresse à un moteur de recherches.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • J’y pensais. Les lycéens « moi j’adore l’informatique », « moi je sais utiliser Internet » savent très peu utiliser un moteur de recherche. Il faut avoir l’idée des mots clés. Et ça, c’est déjà des connaissances (la formation initiale dont je parle). 
    Et même adulte, par exemple pour des recherches juridiques, on peut y passer du temps si on n’a pas les termes idoines. Pour la programmation, pour l’utilisation d’un tableur (cellule au lieu de case par exemple), etc. 
  • Par exemple, une recherche dans un moteur consiste à taper un mot et à lire le résumé tout en haut.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • biguine_equation
    Modifié (3 Mar)
    Bonjour,
    je vous invite à écouter en « réécoute » (puisque elle est en train de finir) l’émission de France Culture:
     »Nos cerveaux sont devenus l’ultime champ de bataille « , impact du choc technologique sur le nouvel ordre mondial.
    Ça parle des big tech, cyber, intelligence artificielle et les stratégies des entreprises de la tech pour donner le « la » idéologique mondial. Terrifiant !
  • Umbre
    Modifié (15 Mar)
    Chat GPT est essentiellement un super google pour moi. Il permet d'arriver à des informations ciblées plus rapidement, sans ouvrir et lire des dizaines de liens. C'est aussi le traducteur le plus performant que je connaisse, il peut présenter les informations disponibles dans n'importe quelle langue de façon correcte.  Extrêmement utile pour acquérir rapidement les bases dans un nouveau domaine. Sur des sujets plus pointus, c'est variable, il est parfois très efficace, parfois il invente n'importe quoi. Comme il est très stupide (il ne fait que produire des textes qui ressemblent à ceux avec lesquels il a été entraîné) on est obligé de vérifier, ce qui est un bon réflexe pour un étudiant. Redoutablement efficace pour dégrossir un sujet, et donner les pistes pour approfondir la recherche avec d'autres outils si nécessaire. Je pense que son usage en contexte d'éducation devrait à terme creuser les inégalités entre les personnes. Il réduira l'autonomie intellectuelle de ceux qui sont en difficulté et augmentera celle de ceux qui possèdent déjà une bonne formation.
  • Bonjour, tu dis "c'est le traducteur le plus performant que je connaisse" ? En tant que traducteur professionnel, je demande à voir ...
    Bien cordialement, JLB
  • Umbre
    Modifié (15 Mar)
    @jelobreuil
    Oui c'est le meilleur que je connaisse, mais je n'ai pas dit que j'en connaissais beaucoup, je le trouve beaucoup plus fort que Deepl ou google translate par exemple. Il y a une différence notable entre la version gratuite (3.5) et payante (4). Quel logiciel pourrait rivaliser selon toi ? Je ne parlais pas des personnes humaines qui effectivement peuvent parfois faire mieux (mais jamais plus vite évidement), déjà parce qu'elles saisissent le sens de ce qui est dit, en plus des subtilités liées à la culture.

    PS: si tu me donnes un extrait (pas trop long) pour faire des tests, je veux bien poster ici la proposition de chatGPT 4. 
  • jelobreuil
    Modifié (15 Mar)
    @Umbre, d'accord, merci,  je vais y réfléchir, et te recontacterai en MP.
    Bonne soirée, bien cordialement, JLB
  • « ChatGPT can make mistakes. Consider checking important information. » est écrit en bas de l’interface… À noter que ce n’est pas écrit en français, il y a peut-être une faille juridique à exploiter pour l’avocat !
  • biguine_equation
    Modifié (27 Mar)
    Qui a inventé les bases de Gröbner ?
    Un petit quizz marrant sur l’histoire des mathématiques.
    Tel un « perroquet stochastique », ChatGPT reproduit, sans surprises, les fausses attributions communément admises avec lesquelles il a été entraîné.




  • philou22
    Modifié (31 Mar)

  • Le terme "MEGA LISTE" est vraiment caractéristique des effets de mode. Je me demande ce qu'il va se passer quand tout cela s'estompera temporairement (ce qui est inévitable).
  • @Bibix c’est juste du langage de jeunes pour dire « liste un peu plus longue que d’habitude ». Le canal Telegram AI EXPLORER procède à une veille des services, disponibles sur internet, fondés sur l’IA. Ses administrateurs sont particulièrement enthousiastes sur le sujet. Je suis également assez attentif compte tenu que bien que cette science qui n’est « que » l’alliage des statistiques et de l’informatique, entre dans une phase où la disponibilité des données, la puissance de calcul électronique, la maturité de la recherche théorique, semblent ouvrir de nouvelles possibilités importantes.
  • On peut lire sur le blog de Terence Tao https://terrytao.wordpress.com/2024/04/02/ai-mathematical-olympiad-progress-prize-competition-now-open/
    quelques nouvelles sur la compétition d'IA pour les problèmes d'olympiades internationales. 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.