Équiprobabilité ou simultanément

Salut
   Je sais que le terme "au hasard " correspond à l'équiprobabilité.
   Le terme "simultanément" correspond à un tirage simultanée dont on va utiliser les combinaisons.
Mais pour "au hasard simultanément", les deux à la fois, on doit quoi utiliser pour calculer un évènement de ce type, l'équiprobabilité ou les combinaisons ou quoi ?...
Merci d'avance pour vos aides.

Réponses

  • Vassillia
    Modifié (September 2022)
    Bonjour, les 2 à la fois, je m'explique :
    - simultanément peut s’interpréter comme sans remise et sans ordre
    - au hasard peut s’interpréter comme équiprobabilité des résultats possibles
    Donc ici, il y a équiprobabilité entre les combinaisons possibles (enfin tout dépend de ton exercice quand même pour savoir s'il s'agit de combinaison)
    La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. (Aldous Huxley)
  • gerard0
    Modifié (September 2022)
    Bonjour.
    Les deux termes ne s'opposent pas ! Dans un tirage simultané, on utilise souvent l'équiprobabilité annoncée ou supposée. ce qui donne la possibilité d'utiliser un univers de combinaisons, équiprobables. Mais on peut souvent faire autrement.
    Il vaut mieux éviter les traductions automatiques, et revenir au sens des mots de l'énoncé.
    Cordialement.
  • Mar0wwa
    Modifié (September 2022)
    [Inutile de recopier l'avant-dernier message. Un lien suffit. AD]
    D'accord, merci beaucoup.
  • Mar0wwa
    Modifié (September 2022)
    [Inutile de recopier l'avant-dernier message. Un lien suffit. AD]
    D'accord, merci gerard0.

  • gerard0
    Modifié (September 2022)
    Pour dire merci à un message, il n'est pas nécessaire de la citer, sauf si ce message est perdu dans la discussion. Ici, un seul message "Merci Vassilia et gerard0." suffisait.
    Cordialement.
  • Math Coss
    Modifié (September 2022)
    Parler d'équiprobabilité sans plus de précisions, c'est bien dangereux ! Par exemple (rebattu), si on lance deux dés et qu'on regarde la somme (typique pour le Monopoly, je crois), on considère en général qu'on est bien dans une situation d'équiprobabilité, mais bien sûr pas entre les différents résultats possibles pour la somme.
    Je reformule dans l'exemple : on peut modéliser la situation de différentes manières. Soit par l'univers formé des couples d'entiers entre 1 et 6, et la v.a. qu'on regarde est la somme des composantes ; il est raisonnable de munir cet ensemble de la probabilité uniforme. Soit comme l'ensemble des entiers de 2 à 12, et la v.a. qu'on regarde est l'identité ; il ne serait pas opportun de mettre alors la probabilité uniforme. 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.