La revanche de Shtam

Dans le dernier numéro de Quadrature, à propos du séjour de Claude Chabeauty à Princeton, il est question de plusieurs mathématiciens qu'il a fréquentés sur place, dont un Suisse nommé Schtam (orthographe agrémentée de (?), ce qui prouve que l'auteur de l'article n'en est pas sûr).
Ce nom ne figure pas dans mes tablettes des grands mathématiciens, mais quelqu'un en sait-il davantage sur lui ?

Réponses

  • Je crois qu'il a produit un algorithme pour exhiber des solutions non triviales de $x^5+y^5=z^5$
    The fish doesnt think. The Fish doesnt think because the fish knows. Everything. - Goran Bregovic
  • Oui mais depuis Syracuse, en coureur solitaire. 
  • En tout cas, st Andrews ne connaît pas.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Dom : le prénom de ce Sham est Lu Jeu ; pas très helvète, ça... Maintenant, je me demande si ce Schtam existe réellement, ou si ce n'est pas plutôt un clin d'\oe il de l'auteur de l'article (la fille de Chabauty) destiné à notre cher forum :)
    L'algorithme  de Stamm-Pablo sur la résolution des équations polynomiales de tout degré, ça aurait de la gueule, non ?
  • JLapin
    Modifié (August 2022)
    Pour chercher des noms de mathématiciens...
  • "La" fille, laquelle ? Il en a eu 3.
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • Bonne idée, JLapin ; à présent, j'ai 18 Stamm sur les bras.
    zeitnot : Laurence Chabauty
  • Bonjour,
    Et si ce mathématicien était suisse allemand et que ce "Schtam" était en fait un "Stam" (prononcé à l'allemande) voire un "Stamm".
    Et si c'était la partie finale du nom de famille et pas le nom complet ?
  • Bonjour, Philippe,
    c'est ce que je me disais aussi : en allemand, St en début de mot se prononce déjà scht et il n'est pas nécessaire de l'écrire Scht ; c'est pourquoi j'ai émis l'hypothèse d'une fine allusion au Shtam du forum.
    Par parenthèse, au début de l'article, un autre patronyme est muni d'un (?), ce qui me laisse penser que Laurence Chabauty s'est fondée sur des notes manuscrites, plus ou moins lisibles.

    Math Coss : au temps pour moi ; l'orthographe correcte Chabauty ne se trouve dans mes interventions qu'à partir de la deuxième.
  • Je viens de passer en revue les 18 Stamm de la base de données de mathscinet : ils sont tous trop récents pour avoir côtoyé Chabauty dans les années 30.
  • Salut,
    Et si c'était une typo ? Sur geneanet.org, le nom de famille Schtam n'est pas référencé mais Schram l'est presque 100 000 fois. Sur un clavier le "r" et le "t" sont côte à côte et sur certaines écritures manuscrites (script) il est parfois difficile de les différencier.
    En espérant que ça t'aide.
  • Merci, m.d. ! Maintenant, je ne fais pas une fixation sur ce mathématicien, mais j'aurais trouvé amusant qu'un nom proche de Shtam, dont on sait la haute estime que nous avons pour ce sous-forum, soit effectivement porté par un vrai de vrai.

    J'ai effectivement trouvé un Schramm, mais cette fois encore trop récent :smile:
    Oded Schramm, mathématicien israélien, né à Jérusalem le 10 décembre 1961 et mort en escaladant en solitaire le Guye Peak (nord de Snoqualmie Pass, État de Washington, États-Unis) le 1er septembre 2008. Diplômé de l'université hébraïque de Jérusalem en 1987, il obtient son doctorat en mathématiques à l'université de Princeton en 1990. Il travaille deux ans à l'université de Californie à San Diego, puis à l'Institut Weizmann de Rehovot de 1992 à 1999, date à laquelle il entre au centre de recherches de Microsoft à Redmond (État de Washington). Ses recherches, variées, portent principalement sur les probabilités et les statistiques, ainsi que sur la théorie conforme des champs. Il a en particulier découvert un processus stochastique ayant des propriétés d'invariance, dit « évolution de Schramm-Loewner ». Oded Schramm a reçu plusieurs prix, dont les prix Erdös (1996), Salem (2001), Loève (2003), Poincaré (2003), Pólya (2006) et Ostrowski (2007).
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.