Mathématiques et cinéma

Bonjour,

Étant sujet, comme beaucoup de personnes, au problème de partager ce que j'aime avec proches, je me demandais s'il existait des films dont les mathématiques étaient le thème plus ou moins central.

Les quelques films que j'aie pu voir se vendant comme "mathématiques" ne contenaient au mieux que quelques plans de chiffres et un personnage plus ou moins autiste (comme le sont tous les matheux, nous le savons bien), comme par exemple le film Pi, ou Un Homme d'exception de Ron Howard.

Il peut s'agir de films fictifs comme se voulant plus documentaires (à l'instar du sympathique Particle fever en physique).

Merci à vous.

Réponses

  • Agora (2009) sur la vie d'Hypatie mais on y parle peu de mathématiques.

    Cube (1997) film SF/horreur que j'avais bien aimé mais il faudrait que je le revois car il me semble qu'il comportait des erreurs, comme bien souvent.

    Je n'ai plus d'autres idées qui me viennent là

    Sinon, dans un autre domaine, il y a le livre Théorème vivant de C. Villani. Pour le coup, tu plonges bien dans les maths !
  • Calli
    Modifié (July 2022)
    Bonjour, 
    Le youtubeur El Jj fait une série de vidéos sur les films parlant de maths. Il donne une critique de la place des maths dans le film (de secondaire à centrale) et la pertinence des maths montrées à l'écran.
  • À ne rater sous aucun prétexte : "Crimes à Oxford"
    Il ne faut pas respirer la compote, ça fait tousser.

    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
  • @Médiat_Suprème
    Pour l'avoir vu, je n'en ai pas du tout un bon souvenir, je ne te parle pas des maths qui y sont abordées mais bien du film que j'ai trouvé plat !
  • Médiat_Suprème
    Modifié (July 2022)
    Les goûts…

    Mais un film qui cite Wittgenstein sans dire de conneries, qui montre que la suite logique de 2, 3, 5, 7, 11, peut très bien être 101 (*) et que celui qui donne cette réponse n'est pas un idiot qui n'a pas vu "13", mais quelqu'un qui voit ce que d'autres ne voient pas, ne peut pas être mauvais.  B)

    (*) Ce n'est pas cet exemple qui est dans le film, mais c'est l'idée.
    Il ne faut pas respirer la compote, ça fait tousser.

    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
  • Bonjour,

    un excellent livre sur le sujet est celui de Burkard Polter (Mathologer) : https://books.google.fr/books/about/Math_Goes_to_the_Movies.html?id=eMl_y_Z2V8AC&redir_esc=y

    Amicalement,
  • Il ya éventuellement "La Cellule de Fermat" qui parle un peu de maths 
  • zeitnot
    Modifié (July 2022)
    [...] montre que la suite logique de 2, 3, 5, 7, 11, peut très bien être 101 (*) et que celui qui donne cette réponse n'est pas un idiot qui n'a pas vu "13", mais quelqu'un qui voit ce que d'autres ne voient pas, ne peut pas être mauvais.  B)
    Personnellement, je ne vois pas comment on arrive à 13. Si je ne suis pas idiot, tant mieux.
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • biely
    Modifié (July 2022)
    Je ne connais aucun film qui parle de mathématiques de manière "sérieuse". Cela peut se comprendre à mon avis. Moins compréhensible est le niveau d'incohérence pour des scènes de jeux d'échecs qui se jouent entre supposés "experts". L'exemple qui me vient est la scène de Blade Runner où le réplicant fait subitement mat en deux coups contre son "génie" de créateur. C'est le genre de scène que l'on retrouve assez souvent et qui me flinguent le film personnellement...
    ’’Auparavant le monde était dirigé par des intelligents. C’était cruel. Les intelligents forçaient les imbéciles à apprendre. C’était difficile pour les imbéciles. Aujourd'hui le monde est dirigé par des imbéciles. C’est juste, car les imbéciles sont beaucoup plus nombreux. Aujourd'hui les intelligents apprennent à s’exprimer afin que les imbéciles puissent comprendre. Si un imbécile ne comprend pas c’est un problème d’intelligents. Auparavant souffraient les imbéciles. Aujourd'hui souffrent les intelligents. La souffrance diminue car les intelligents sont de moins en moins nombreux.’’
    Mikhaïl Jvanetski.

  • Un homme d'exception, racontant la vie de sir John Nash 
  • zeitnot
    Modifié (July 2022)
    julian a dit :
    Un homme d'exception, racontant la vie de sir John Nash 
    Les quelques films que j'aie pu voir se vendant comme "mathématiques" ne contenaient au mieux que quelques plans de chiffres et un personnage plus ou moins autiste (comme le sont tous les matheux, nous le savons bien), comme par exemple le film Pi, ou Un Homme d'exception de Ron Howard.
    La vie est injuste surtout pour ceux qui partent avant les cheveux blancs.
  • Déjà vu : Gifted
    e.v.
    Personne n'a raison contre un enfant qui pleure.


  • @zeitnot : l'important n'est pas de ne pas voir 13, mais de voir 101 ou 16 ou 23 ou 31, etc.
    Il ne faut pas respirer la compote, ça fait tousser.

    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
  • Personne n'a raison contre un enfant qui pleure.


  • Riemann_lapins_cretins
    Modifié (July 2022)
    Biely : je ne suis pas d'accord pour dire que l'absence de films parlant de maths est compréhensible. Sans demander l'impossible, un simple exposé le plus honnête possible sur l'activité du mathématicien dans au moins un film devrait bien trouver son public, même parmi les allergiques aux sciences. On parvient bien à trouver quelques films intéressants sur la physique, alors pourquoi pas les maths ?

    Heureux de voir que le sujet amène autant de réponses aussi rapidement, merci à tous.
  • Jaymz
    Modifié (July 2022)
    @biely
    Je suis entièrement d'accord avec toi, blade runner, un film culte mais dès que ça parle d'échecs (ou de maths) généralement, ça fait flop !

    Sinon, je rêverais d'un film qui met en scène Thalès ou Pythagore qui mènerait une enquête policière. Cela permettrait d'aborder plein de choses, notamment philosophique !
  • Personne n'a raison contre un enfant qui pleure.


  • Lars
    Modifié (July 2022)
    Bonjour
    "Un homme bon" (film japonais) mais de mémoire il ne s'agit pas de maths mais de mariage (l'acteur principal est, dans le film, un mathématicien (fictif) mondialement connu).
    "Les aventures d'un mathématicien" (le mathématicien polonais Ulam), film sur la bombe H.
    Plus ludique, Paul Newman accompagné de Julie Andrews dans "le rideau déchiré" soutire des formules (trigo. il me semble) à un chercheur soviétique (il me semble que c'est encore en lien avec à la bombe atomique).
    Il me semble que dans un téléfilm consacré à Marie Curie,  on voit Poincaré devant un tableau rempli d'équations, et dans une autre scène, on voit Marie Curie donnant un cours (de math il me semble) à la Sorbonne.
  • Je n'ai pas regardé la vidéo jointe par Calli, peut-être que ça va faire doublon. Sinon, un épisode de Futurama expliqué par eljj à l'adresse suivante :
  • 'Mary' a reçu une très bonne critique, et les maths y tiennent une place suffisamment importante pour être cité ici.
  • Pomme de terre
    Modifié (July 2022)
    Fiction.
    Good Will Hunting (1997)
    Biopic.
    The Man Who Knew Infinity (2015)
    Documentaire.
    Comment j'ai détesté les maths  (2013)
  • julian
    Modifié (July 2022)
    Will hunting avec Matt Damon aussi.
    Nb : pourquoi ne pas réaliser un film sur la vie d'evariste Galois ? 
  • Nb(Nb) : Un court métrage ?
  • Il y a un film court que j'aimerais bien voir, ne serait-ce que par curiosité, Rites d'Amour et de mathématiques de Edward Frenkel (qui est mathématicien).
    Il y est question de mathématiques, mais ça ne parle pas de maths, vu que le film est muet.
    Après je bloque.
  • Un livre en français est récemment sorti : Les maths font leur cinéma, de Jérôme Cottenceau
    1er prix Tangente du livre 2022 !
  • En aparté, Jérôme Cottenceau du message de Ludwig est ElJj évoqué plus haut par Calli.
  • Je reve d'un film en costumes sur la decouverte de la solution des equations du troisieme et quatrieme degre. Ah! l'assassinat de la mere de Tartaglia!, le duel mathematique que celui ci gagne, le caractere complexe de Cardano, son brillant petit valet. Un film? Que dis je? Toute une serie, oui
  • Le parcours de Grothendieck pourrait aussi être mis en image. 
  • biely
    Modifié (July 2022)
    Cela a été fait visiblement avec: "Grothendieck, sur les routes d'un génie" de Catherine Aïra (je ne l'ai pas vu et le seul avis sur allociné est assez mitigé).
    ’’Auparavant le monde était dirigé par des intelligents. C’était cruel. Les intelligents forçaient les imbéciles à apprendre. C’était difficile pour les imbéciles. Aujourd'hui le monde est dirigé par des imbéciles. C’est juste, car les imbéciles sont beaucoup plus nombreux. Aujourd'hui les intelligents apprennent à s’exprimer afin que les imbéciles puissent comprendre. Si un imbécile ne comprend pas c’est un problème d’intelligents. Auparavant souffraient les imbéciles. Aujourd'hui souffrent les intelligents. La souffrance diminue car les intelligents sont de moins en moins nombreux.’’
    Mikhaïl Jvanetski.

  • usine
    Modifié (July 2022)
    Il est sur youtube ce film, sur la chaîne de justement : Catherine Aïra.
    Elle est d'accord qu'il y soit car c'est sa chaîne.
    [Inutile de reproduire le message précédent. AD]
  • Non @poli, ça ne fait pas doublon avec ce que j'ai cité !
  • [Utilisateur supprimé]
    Modifié (July 2022)
    Imitation Game of course...

    Edit : d'ailleurs déjà cité précédemment (mais il n'y a pas de « The » dans le titre).
  • En français, si l'on peut dire, non, mais en anglais, oui.
  • Le meilleur film que j'ai vu est celui sur Ramanujan :The Man ....
    On se sent proche des Mathématiques.
  • umrk
    Modifié (July 2022)
    Le film de Catherine Aïra contient de bonnes choses, et n'est pas mal fait, mais la séquence où pour les besoins du film, ils se permettent de fouiller les poubelles de Grothendieck, est ignoble (et justifie à postériori des comportements de Grothendieck que l'on qualifie parfois de paranoïaque ...)
  • usine
    Modifié (July 2022)
    Pardon mais j'ai placé le lien car quelqu'un a dit qu'il ne l'a pas vu 
    Je ne l'ai pas vu non plus ... (je ne savais pas pour cette histoire de poubelles)
     Je regrette car franchement là c'est de l’idolâtrie que d'en arriver à faire des choses comme ça
    J'ai mes propres dieux mais jamais je ne leur ferai ça (de toute façon là pour ça je suis mal barré si je dois aller faire les poubelles d'un certain S )
  • Riemann_lapins_cretins
    Modifié (July 2022)
    Déjà vu Will Hunting (que je déteste en dépit de mon amour pour Matt Damon et Robin Williams : le message cliché sur le "vivre sa vie" en présentant le médaillé Fields comme un frustré seulement obsédé par l'excellence me donne de l'urticaire, autant que l'humour des personnages ou le prétendu génie du protagoniste qui ne s'exprime que par la résolution surréaliste d'une conjecture encore ouverte sur l'espace d'un petit tableau en dix minutes, et par la "remise en place" d'un prétentieux dans un bar par un discours tout aussi prétentieux et creux), ainsi que Imitation game (que j'ai plutôt apprécié mais ne montre pas vraiment de mathématiques malgré son sujet).

    Je retiens toutes les autres propositions. En particulier Comment j'ai détesté les maths, le film sur Grothendieck et celui sur Ramanujan.
    Crimes à Oxford n'est pas réputé fameux mais Elijah Wood et l'histoire de la suite logique qui rend Mediat si enthousiaste sont de bons arguments pour passer le cap.
  • De toute façon je regrette d'avoir placé ce lien mais je devais bien me douter que le reportage sur Grothendieck ne parlait pas des topos.
    Je n'ai pas vu le film mais il ne faut pas être très très fufute pour ne pas le savoir. 
     
  • umrk
    Modifié (July 2022)
    Tu n'es pas responsable du contenu de ce film ! Il est là, c'est à chacun de se faire son opinion ....
  • Bonjour,
    Clara Gansard (1930-2013), maîtresse de conférence à Paris VI en informatique entre 1970 et 1995, actrice et épouse du cinéaste Louis Daquin.
    A+
    Jadis à Koenigsberg, on se souciait du Kant dira-t-on.
  • biguine_equation
    Modifié (26 Jan)
    « Vous savez bien que ce qui nous lie tous les deux est notre souverain mépris des mathématiques »….  Cette phrase aurait été prononcée par Einstein lors d’une conversation avec Robert Oppenheimer quand ce dernier avait suggéré de réaliser des calculs pour valider leurs travaux sur la bombe atomique. Einstein eu l’air consterné par les propos d’Oppenheimer comme si la pratique des mathématiques était une insulte à son intelligence. C’est du moins ainsi que le réalisateur Christopher Nolan interprète cette discussion dans son film $\textbf{Oppenheimer}$  (2023), film que j’ai eu l’occasion de visionner il y a quelques semaines et qui semble bien parti pour gagner quelques Oscars en mars prochain.

    On connaît le mécontentement d’Einstein, déplorant que, depuis que les mathématiciens s’étaient mêlés de la théorie de la relativité, il ne la comprenait plus.
    Je me demandais cependant si les propos rapportés dans le film de Nolan étaient avérés. Je n’ai pas trouvé trace d’un quelconque propos public méprisant d’Einstein envers les mathématiques comme ceux qu’on peut entendre dans le film (et que je reproduis ici de mémoire). Du coup, je pense que c’est une « fantaisie » de réalisateur mais je ne suis pas au fait de toute la biographie de l'intéressé ! Peut-être qu’un historien des sciences pourrait confirmer ou infirmer cela ?
    Einstein se méfiait probablement des maths mais de là à les rejeter… D’autant qu’il était l’auteur d’articles fondateurs très mathématiques sur le mouvement brownien ou la théorie de l’électromagnétisme de Maxwell.

    Bonne journée…

    Édit: petite précision (mais qui ne change pas grand chose), la traduction française dit « immense mépris » et non « souverain mépris «  comme je l’ai écrit.
  • Foys
    Modifié (26 Jan)
    @biguine_equation bien des physiciens entretiennent une relation ambiguë avec les mathématiques: il ne peuvent se passer d'elles (alors que l'inverse est possible: on peut devenir matheux sans connaître une once de physique). Ils les ont subies et non pas voulues dans leur scolarité.
    Après, c'est peut-être plutôt le réalisateur qui se venge des maths.
    Une fonction est un ensemble $f$ de couples tel que pour tous $x,y,z$, si $(x,y)\in f$ et $(x,z)\in f$ alors $y = z$.
  • « Après, c’est peut-être plutôt le réalisateur qui se venge des maths « 
    C’est aussi ce que j’ai pensé à un moment 😁
  • gerard0
    Modifié (26 Jan)
    Le réalisateur a peut-être cru à l'ânerie historique souvent colportée "Einstein était nul en maths", construite sur trois faits : Il a séché les cours de maths en fin de formation, il a demandé de l'aide pour établir la théorie de la relativité générale, connaissant peu les variétés différentielles, et il a envoyé un courrier à un éditeur disant "je ne comprends rien à votre calcul des droits d'auteur". En fait, Einstein était un bon utilisateur des maths, et a même donné un sens physique à des outils devenus classiques maintenant en physique.
    Un autre type d'ânerie historique est de lui attribuer des questions de logique, en pensant "c'est difficile, donc il faut être Einstein pour le résoudre".
    Cordialement.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.