Trois questions — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Trois questions

Bonjour
Je me suis toujours posé ces trois questions.

* Quel symbole mathématiques attribue-t-on le plus souvent aux mathématiques ?
* Quelle part de la population (française ou mondiale) connaît la notion d'intégrale ?
* Pourquoi les lunettes des mathématiciens et physiciens du XIXe siècle étaient le plus souvent rondes ? Était-ce une tradition dans la communauté scientifique ?

Merci bien.

Réponses

  • Bonjour,

    $\pi$

    $4\%$

    processus de fabrication manuelle
  • C'est sûrement plus facile de faire un cerclage sur des lunettes rondes, on peut faire ce cerclage avec un seul morceau.
  • La première question c’est du genre « la famille en or » ? (Vieux jeu TV où il fallait répondre la réponse majoritaire d’un panel de 100 personnes).
    Dans ce cas, en effet, il est fort probable que « le micro-trottoir » propose $\pi$ majoritairement.

    La deuxième question, je ne sais pas du tout y répondre ni comment trouver la réponse.
    « Connaît la notion » c’est peut-être vague. Est-ce « [...] sait que la notion d’intégrale est liée à la notion d’aire » ?
    Ou est-ce « sait que le mot - intégrale - désigne un objet mathématique ? ».

    La troisième réponse : pas mieux, on imagine une question pratique et liée au coût.
  • Pour la troisième réponse, je viens de lire ceci :
    Au XIXème siècle, cette forme est la seule présente chez les premiers opticiens.

    https://www.lunettes-originales.fr/actualites/les-lunettes-rondes/
    Karl Tremblay 1976-2023, je t'appréciais tellement.
  • Pour la 1, je mise sur le symbole $\infty$.
    Karl Tremblay 1976-2023, je t'appréciais tellement.
  • Merci pour vos réponses. Faudrait faire des sondages pour connaître la réponse à la première et à la deuxième question.
  • Pour moi c'est le symbole somme, le symbole auquel je pense quand on me dit " Maths".
  • Oui Flora mais là on parle de l’individu « tout le monde ».
  • Tout à fait
  • Oupsss, je n'avais pas compris, oubliez ma réponse alors, elle est HS.
  • Si on interroge 100 personnes dans la rue,
    Si on leur propose une liste avec les symboles Pi, infini, sigma ... on peut effectivement avoir un équilibre entre ces réponses.
    Si on ne leur propose aucune réponse, celle qui arrivera en n°1 devrait être Pi
    Et loin devant les autres selon moi.


    Pour la question 2, la question est très floue.

    Quel pourcentage de personnes savent qu'une intégrale, c'est un truc en rapport avec les dérivées, les primitives, ou encore que c'est un truc qui peut servir à calculer la surface sous une courbe ?
    Disons 9%

    Quel pourcentage de personnes a une vague idée de comment on calcule une intégrale ? : On cherche une primitive F de la fonction f, et on calcule F(b)-F(a)
    On divise par 3

    Quel pourcentage de personnes peut calculer une intégrale avec des polynomes, ou des quotients de polynomes, ou des fonction trigonométriques ( mais pas tout ça combiné !)
    On divise encore par 3.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Il y a aussi le symbole $x$.
  • Quel pourcentage sait qu’il l y a une intégration au sens de Riemann et une au sens de Lebesgue ?
    ...
  • Intégrale impropre, on divise encore par 3 ;-)
  • Pour la 1 je crois que c'est : ?

    Pour la 2: le bronzage intégral fait monter le % , et il ya un rapport avec la surface sous le soleil

    Pour la 3 : les probas conditionnelles apportent un élément de réponse
    proba (lunette ronde sachant scientifique) à comparer à proba (lunette ronde/ non scientifique)
  • Pour 1 : $ \emptyset$
  • Bonjour,

    soleil_vert, la majorité des gens verront ce que tu viens d'écrire comme "zéro".

    Est-ce qu'on ne bascule pas dans les mathématiques, dès lors qu'on utilise le signe "$=$" ? C'est ma réponse. Signe mathématique le plus partagé, quels que soient les niveaux : le signe "égal"
    Ce site est fatigant. Les gens modifient sans cesse leurs messages passés, et on ne comprend plus rien à la discussion. Je suis nostalgique du temps où, si on postait une bêtise, on devait l'assumer. Et si on cite le passage pour l'ancrer, l'administrateur supprime en disant qu'on n'a pas besoin de recopier le message passé.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!