Conséquences économiques du crash scolaire - Page 2 — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Conséquences économiques du crash scolaire

2

Réponses

  • L’impact direct des mathématiques en France représente 9% des emplois soit 2,4 millions d’emplois.

    Ne me demandez pas comment sont comptabilisés ces emplois je n'en ai pas la moindre idée.
  • C'est indiqué sur ... la même page d'où tu as extrait la phrase (les emplois des secteurs qui font une utilisation intense des maths)... aïe aïe aïe mon pauvre FdP
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • XAX: C'est vague comme définition.
    9% des gens avec cette comptabilité auraient besoin des mathématiques pour leur travail mais quid des 91% qui restent? Cette statistique peut expliquer pourquoi les mathématiques deviennent une matière optionnelle au lycée de nos jours et pourquoi on n'en a rien à faire que les Français ne soient pas tous des génies en mathématiques: il n'y a pas assez de travail pour tous les gens qui auraient des compétences en mathématiques et qui voudraient travailler dans ces secteurs d'activités qui utilisent les mathématiques.
    (il y a un fil qui vient de s'ouvrir sur ce forum qui est intéressant de ce point de vue-là)
  • En réponse à ce message

    Xax,

    c'est assez rigolo de voir quelqu'un passer des heures à essayer de défendre ses idées "sur un forum très spécialisé, qui n'est jamais repris dans des médias grand public, et où les seules transactions économiques concernent quelques livres"
    Si tu n'es pas un imbécile (et je suis prêt à le parier), tu as une bonne raison de poster autant de non-maths sur un forum de mathématiques.

    Donc tu te caches, tu as quelque chose à cacher. Et tu cherches effectivement à influencer ceux qui viennent ici ...
  • Gerardo les sous forums que je fréquente le plus parlent des maths mais pas de façon technique en général (pédagogie, société) mais je lis aussi d'autres parties et parfois j'y interviens. Je ne vois ce qui te chagrine là-dedans.

    Mais si tu arrives à un point de ton évolution où tu commences à supposer des trucs - ma mère ça a commencé comme ça - je veux bien te donner une explication qui te satisfera : je suis un agent secret au service de la Russie et je participe à des actions de démoralisation des mathématiciens français pour qu'enfin médaille Fields rime avec Smirnov. Et le KGB est très mécontent de la fuite des cerveaux russes à l'IHES.

    Tu remarqueras d'ailleurs sur ce forum la présence d'autres agents russes qui agissent parfois imprudemment à visage découvert en parlant de leurs origines ou de leur situation conjugale. Moi qui suis un vrai pro je ne me laisse pas aller à divulguer mes desseins.
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Quelles sont ces conséquences?

    :-D118862
  • C’est qui, Louis croix vé bâton ?
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Il y a 20 ans, quelqu'un au téléphone a dit "je suis devant le métro Georges Vé je vois pas le Georges 5" si on avait su on n'aurait pas ri!
  • C'est assez comique d'une certaine façon la brève de VA. Peut-être qu'ils feront un tweet enthousiaste quand quelqu'un aura l'idée (saugrenue) de supprimer les chiffres arabes. B-)-
  • Xax,

    si tu savais comme je me moque de ton avis !!
  • Cette suppression des chiffres romains est encore une manifestation de la « cancel culture », un effacement programmé de nos racines culturelles, venant des « élites » qui ont pourtant pour fonction de les préserver et de les transmettre, et sont pour cela rémunérées avec nos impôts.
    C'est inacceptable et répugnant, et un jour on règlera les comptes avec ces dégénérés.
    https://www.lefigaro.fr/culture/musees-la-chute-des-chiffres-romains-20210315
    On voit bien de quel côté sont la culture et la civilisation, et de quel côté la barbarie.
    Bonne soirée quand même, et haut les cœurs !
    Fr. Ch.
    16/03/2021
  • Les chiffres romains sont enseignés vus actuellement à l'école primaires avec le même objectif de dextérité que les fractions ou la division ...
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Les musées sont fermés actuellement donc on ne sait pas en quoi consiste exactement cette <<suppression>> des chiffres romains. Verra-t-on écrit Louis 14? Réponse à la réouverture des musées concernés (le suspense est insoutenable)
  • Fin de partie
    Chiffres arabes qui en langue arabe sont nommés par chiffres indiens...(:P)
    C’est comme les montagnes russes qui sont nommées en Russie montagnes américaines...:-D
  • Les chiffres en usage dans les pays arabes orientaux ne sont pas nos chiffres dits « arabes », ce sont des chiffres « hindous ». Par exemple sur les plaques minéralogiques des voitures, ou pour la numérotation des sourates du texte arabe du Coran, ou autre.
    Mais la question n'est pas là. Depuis deux mille ans, on transmet sans difficulté l'usage des chiffres romains à titre de patrimoine culturel, et il est particulièrement choquant de les voir supprimés justement par ceux qui sont chargés de transmettre ce patrimoine. Ils devront rendre des comptes de leur forfaiture.
    Bonne nuit.
    Fr. Ch.

    [small]À 0 : 47 : « j'habite à l'hôtel George Vé »[/small]118870
  • $32 927$ n’était pas loin d’être un nombre décomposable de deux manières différentes en somme de deux cubes !

    $32 832= 30^3+18^3=32^3+4^3$.
    ...
  • Aussi loin qu'il m'en souvienne, le pire cancre n'a jamais eu aucun mal à comprendre les chiffres romains. Si les nouvelles populations qui visitent les musées sont vraiment ignares au point de ne pas comprendre ces chiffres, les responsables de ces musées pourraient avoir à cœur leur métier et par exemple éditer une notice explicative : une page suffirait. Si les autorités des musées « effacent la culture », alors que les musées sont justement conçus pour la préserver et la transmettre, il y a une inversion des valeurs contre quoi il nous faut réagir.
  • Ta remarque Chaurien vient en échos au fait que les choses ne sont plus du tout expliquées à l'école, même quand elles sont simples. Pour les chiffres romains je ne suis pas loin de penser aussi que c'est délibéré pour rendre difficile l'accès à l'histoire qui en fait grand usage, tout comme l'édition également dès que l'on dépasse le genre polocolovalda.
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • C'est marrant, je connais beaucoup d'adultes, d'un âge certain, qui ne comprennent pas les chiffres romains... bien qu'étant à l'école dans les années 50 ou 60... on ne doit pas connaître les mêmes populations.
  • Kioups:

    Si on testait l'aptitude de la population à lire des années en chiffres romains* un tas de gens ici auraient une attaque cardiaque au vu du résultat. :-D

    *: j'ai bien écrit des années.
  • Qui va au musée ?
    - Les gens d'un âge certain
    - Les touristes étrangers
    Et dans une moindre mesure, les gens de 20 ou 30 ans.

    Est-ce qu'un touriste chinois ou indien sait lire les chiffres romains ? Honnêtement, je ne crois pas.
    Mais de là à supprimer cet affichage en chiffres romains, bof.

    Pourquoi pas un double-affichage ? Avec en plus le bénéfice : celui qui ne connaissait pas la mécanique au début de la visite, parce que ce n'est pas sa culture, va probablement la comprendre à la fin de la visite.

    Question à propos des chiffres romains.
    Comment écrit-on 45 et 99 en chiffres romains ?
    Version 1 : XLV et XCIX
    Version 2 : VL et IC
    Version 3 : autre
    Je devrais dire Comment écrivait-on 95 ou 99 en chiffres romains. Aujourd'hui, on trouve la version 1 (XLV et XCIX) , mais j'ai l'impression que ce n'est pas du tout ce qu'on enseignait quand j'étais gamin.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Bonjour.

    La notation en chiffres romains est additive, avec juste des tolérances pour IV et IX.
    45 s'écrivait XXXXV, 99 s'écrivait LXXXXIV voire LXXXXVIIII (eh oui, il y avait aussi IIII pour 4).
    Enfin, il faut noter que les conventions d'écriture en chiffres romains ont varié dans l'histoire.

    Petit clin d’œil : De quand date cette maison de Rome, juste à côté de l'Ile du Tibre ?118890
  • 2220, ils ne savaient pas écrire avec leur système de numération et on voudrait que des petits Français du XXIème siècle sache lire cette numération? X:-(

    Plus sérieusement: cette maison date de 1467.
  • Si je pose cette question, c'est parce que j'ai vu récemment 499 écrit CDXCIX (CD=400 XC=90 IX=9), je penchais plutôt pour ID (1 oté de 500) , et tu proposes CCCCLXXXXIX

    Pour un nombre, plusieurs écritures sont cohérentes. Bonne nouvelle quand même, pour une écriture, il n'y a qu'une lecture.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Plusieurs écritures sont cohérentes mais c’est « la base dix » quand même qui était utilisée le plus souvent (les milliers, les centaines, les dizaines puis unités).
    Certainement après des années de tergiversations...
  • J'étais en train de parcourir un site d'annonces d'emploi et je suis tombé sur celle-ci:
    Annonce a écrit:
    Description de l'offre : Recherche prof de Aide aux devoirs à domicile à XXXX pour un élève en 5ème. Rythme d 2h00, 1 fois/sem à partir du 11/03/2021.
    Rémunération : de 17,06 € à 22,06 € brut/h.
    Horaires : Horaires à revalider en semaine ou week-end.Profil : être titulaire d un diplôme de niveau bac + 3 minimum ou étudiant dans une Grande Ecole avec un niveau bac + 3 en cours minimum.Description de l entreprise : Devenez prof à domicile pour des collégiens et lycéens avec XXXXX, leader des cours à domicile sur PARIS et sa région.
    Notre agence : XXXXX.
    Vos avantages : Des cours à domicile proches de chez vous dans la matière de votre choix. Des horaires adaptés à votre emploi du temps.
    Paiement sous 48h.
    Vos missions principales :
    Aucune exigence
    Vos missions secondaires :
    Aucune exigence
    Compétences attendues :
    Aucune exigence

    Votre environnement de travail :
    Aucune exigence
    Vos qualités professionnelles :
    Aucune exigence
    Lieu du poste
    XXXXXX

    PS:
    L'annonce est soit caduque, soit c'est une famille avec des exigences qui fait que les intervenants défilent chez eux comme un régiment militaire sur les Champs-Elysées un 14 juillet. Bref, une annonce pour récupérer du CV.
    (je parie qu'il y en a des centaines d'annonces comme celle-ci sur le site de Pôle-emploi)

    PS2:
    Au temps pour moi, il y a des exigences dans le corps de l'article.
    • baisse de la capacité à innover,
    • fléchissement industriel compte tenu du lien assez évident entre le niveau en maths et le niveau d'industrialisation

    On n'en parle pas assez, mais ceux qui travaillent sans avoir ces lacunes finissent par se lasser de travailler dans l’incurie ambiante ce qui accélère la chute.
  • C'est bidon ces arguments. 9% des salariés utilisent directement les mathématiques selon le rapport que mentionne XAX plus haut.
    Tu penses bien que ces gens ont un niveau au dessus de la moyenne. Depuis quand une moyenne mesure finement un phénomène?
    A la limite on peut penser que même si 90% des gens qui travaillent étaient incultes* en mathématiques cela n'impacterait pas nécessairement l'économie à partir du moment que les 10% qui restent occupent les emplois qui nécessitent de mobiliser directement des connaissances en mathématiques.

    *: je ne dis pas que c'est souhaitable.
  • Réponse à Gerard0
    La maison date bien de 2220, mais...
    Casa di Lorenzo Manilio
    https://www.romeartlover.it/Iscrizio.html
  • C'est bidon ces arguments.

    Je suis un gros bidon (:D ...

    C'est du vécu dans une entreprise d'informatique, le manque de décision perspicace fait partir les gens motivés qui en ont ras le bol, cela fini par coûter cher recruter du personnel prend du temps et coûte 6 mois de salaire à payer au chasseur de tête.
    Le b*rdel ambiant est fatigant nerveusement.
    Tu penses bien que ces gens ont un niveau au dessus de la moyenne.

    Il y avait effectivement une majorité de docteurs, titre que je n'ai pas, et d'autres diplômes ronflant.
    Et un manque de sens du concret.
  • 9% des gens utilisent des maths...

    On va le reformuler différement : 9% des gens sont recrutés sur leurs compétences particulièrement poussées en maths, ou quelque chose comme ça.

    Dans une autre discussion, on a l'exemple d'un proviseur adjoint qui se plante, qui croit que pour annuler l'opération +33%, il faut faire -33%

    Effectivement, un proviseur adjoint, on ne lui demande pas d'être un matheux, on ne lui demande pas de savoir trouver la primitive de telle ou telle fonction. On ne lui demande pas non plus d'être un spécialiste de topologie.
    Mais quand un proviseur adjoint se trompe comme ça, sur un calcul de pourcentage, quand la majorité des proviseurs-adjoints vont en fait faire la même erreur, on peut dire que tout va bien, ou on peut constater que ces petits dysfonctionnements mis bout à bout, ça finit par créer des problèmes, de la lassitude, des incidents.

    A une époque, je disais ceci :
    Une centrale nucléaire, c'est un truc extrêmement sûr. C'est une alternative très efficace au pétrole ou aux autres solutions disponibles pour produire de l'électricité.
    Mais c'est une méthode efficace si on met dans les équipes d'entretien des gens à peu près éduqués. Une centrale nucléaire en pays communiste, en Ukraine par exemple, c'est de la folie.
    Il n'est pas nécessaire que les équipes d'entretien soient tous docteurs en maths, mais c'est nécessaire que ces gens sachent bâtir un raisonnement, sachent comprendre un raisonnement basique, sachent comprendre une consigne.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Lourran
    Doit-on comprendre que pour toi le communisme sous l’U.R.S.S. a été une fabrique à crétins au niveau de l’éducation nationale?
  • Lourrran a écrit:
    Mais quand un proviseur adjoint se trompe comme ça, sur un calcul de pourcentage, quand la majorité des proviseurs-adjoints vont en fait faire la même erreur, on peut dire que tout va bien, ou on peut constater que ces petits dysfonctionnements mis bout à bout, ça finit par créer des problèmes, de la lassitude, des incidents.

    Et tu crois que c'est un phénomène qui s'ancre uniquement dans le présent?
    Quand des erreurs étaient commises dans le passé, si elles n'avaient pas des conséquences visibles d'un large public elles étaient invisibilisées mais c'est devenu une tâche plus difficile à réaliser à l'ère de la communication instantanée. Par ailleurs, je pense que c'est une discipline nationale (voire internationale): dissimuler/invisibiliser ses erreurs professionnelles. B-)-
  • Bonjour.

    Concernant les nombres romains, rassurez-vous, les scientifiques continueront à les utiliser, notamment pour numéroter le nombre d'états de
    l'eau : glace XIX nouvellement découverte.

    À bientôt.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • @FdP
    Je ne dis pas que c'est un problème spécifiquement actuel.
    Je dis que si la proportion d'individus capables de faire une règle de 3 pouvait augmenter un petit peu à chaque génération, plutôt que baisser un petit peu, ce serait une bonne chose.
    Et je dis que même si seulement 9% de la population a un métier hautement mathématique, une très grande partie de la population a besoin de réfléchir pour exercer sa profession. Même des proviseurs adjoints.

    Et la baisse de la capacité de réflexion est forcément dommageable.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Lourrran a écrit:
    Et je dis que même si seulement 9% de la population a un métier hautement mathématique, une très grande partie de la population a besoin de réfléchir pour exercer sa profession. Même des proviseurs adjoints.

    Tu as l' a priori que si on est très moyen en mathématiques alors on ne sait pas réfléchir ou on pense mal.
  • FdP je crois qu'on embauche comme commissaire politique en Corée du Nord, tu devrais postuler, c'est un des rares pays au monde ou l'invention à l'encontre de son prochain de crimes de pensée est rémunéré, avec peut-être aussi la Turquie comme une actualité récente l'a montrée avec l'emprisonnement d'universitaires.

    Plus sérieusement, avoir l'esprit clair en maths, même à basse intensité, dans tous les métiers c'est important. Si l'infirmière se trompe dans une perf de chimio ou même dans le dosage de paracétamol en néo-nat, le résultat n'est pas extraordinaire mais reste bien planqué dans les stats la mortalité iatrogène.
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • XAX a écrit:
    Plus sérieusement, avoir l'esprit clair en maths, même à basse intensité, dans tous les métiers c'est important.

    Qu'entends-tu par "basse intensité"? Si on est capable de lire un nombre, de poser une addition sur un bout de papier et de l'effectuer correctement on est dans le registre de ce que tu appelles "basse intensité"?
  • FdP a écrit:
    Tu as l' a priori que si on est très moyen en mathématiques alors on ne sait pas réfléchir ou on pense mal.
    J'ai l'a priori que quand les mesures disent que le niveau des élèves baisse, pas uniquement en maths, mais sur la majorité des items, alors la capacité de réflexion ou de penser ne peut que baisser.

    J'ai aussi l'a priori que ta capacité de réflexion est très limitée, mais ce n'était pas ta question
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Lourrran a écrit:
    J'ai l'a priori que quand les mesures disent que le niveau des élèves baisse, pas uniquement en maths, mais sur la majorité des items, alors la capacité de réflexion ou de penser ne peut que baisser.

    Peux-tu définir " la capacité de réflexion ou de penser" ? Un être humain qu'il aille à l'école, ou pas, a la capacité de penser et il est bien obligé de l'utiliser s'il veut survivre.

    Ce que je veux dire est que tu commences par définir ce dont tu parles avec plus de précision, tu conçois un test pour mesurer ce que tu as défini, tu le fais passer à un nombre suffisant de gens différents et puis tu reviens nous en parler.
    Autrement pour moi, c'est de l'excrément de taureau.
  • Fin de partie a écrit:
    Peux-tu définir " la capacité de réflexion ou de penser" ?

    Je crains que pour beaucoup de gens, cela signifie « capacité de réflexion ou de penser comme moi ».
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Si tu ne penses pas comme moi alors tu es un demeuré.

    Je crois reconnaître des gens qui appliquent cette règle. B-)-
  • C'est très pratique, ta technique, parfaitement utilisable par le 1er abruti venu :
    Le réchauffement climatique ? Combien, quelle est la part de l'homme ? Donnez moi le pourcentage dû à l'homme avec 3 décimales. Si vous ne savez pas donner un chiffre précis, c'est que vous ne connaissez rien au dossier.
    Sujet suivant.
    Ca , c'est de l'argumentation efficace. L'arme absolue quand on sait qu'on n'a vraiment pas le début d'un argument.

    Tu l'utilses très souvent , d'ailleurs.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • J'ai travaillé avec un tas de gens qui auraient sûrement obtenu de très mauvaises notes aux tests de mathématiques que les technocrates aiment agiter comme des hochets mais ces gens travaillaient efficacement et avec méthode.

    Il y a une épaisse documentation qui permet de se rendre compte de l'influence de l'activité humaine sur les modifications en cours du climat.

    Par ailleurs, c'est celui ou celle qui veut accréditer sa thèse qui a la charge de la preuve:
    Lourrran a écrit:
    J'ai l'a priori que quand les mesures disent que le niveau des élèves baisse, pas uniquement en maths, mais sur la majorité des items, alors la capacité de réflexion ou de penser ne peut que baisser.

    La phrase a une structure d'une proposition mathématique SI...ALORS....

    On est en droit d'attendre une démonstration ou tout au moins des arguments qui accréditent cette assertion.
  • Un a priori c’est plutôt une sorte d’axiome.
    Pour moi ça ne se prouve pas.

    Remarque générale : Chacun a les siens dans une discussion.
    Mais on ne les connaît jamais vraiment, ni au départ, ni à la fin.
    C’est ça qui complique les débats car les raisonnements s’appuient dessus...

    [small]Je poste ici mais dès le départ on voyait bien que ça tournerait au boulevard habituel. Et cette fois-ci je fais l’arlésienne. [/small]
  • Dom:

    On peut en préambule préciser que ce qu'on va dire est une opinion, on y croit (à distinguer de, on le sait) mais on est conscient que cela peut être faux. Ce qui fait que lorsqu'on est contredit dans ce cadre-là on ne se convainc pas, par cohérence psychologique interne*, que celui qui vous contredit est un demeuré.

    *: si on croit mordicus que quelque chose est vrai alors les gens qui vous disent que c'est faux sont forcément des demeurés puisqu'on remet difficilement en cause ce qu'on est persuadé être vrai.
  • J'ai travaillé avec un tas de gens qui auraient sûrement obtenu de très mauvaises notes aux tests de mathématiques que les technocrates aiment agiter comme des hochets mais ces gens travaillaient efficacement et avec méthode.

    C'est un argument ?
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Lourrran:
    Je n'ai pas besoin d'apporter d'argument ce n'est pas moi qui dit que:
    Lourrran a écrit:
    J'ai l'a priori que quand les mesures disent que le niveau des élèves baisse, pas uniquement en maths, mais sur la majorité des items, alors la capacité de réflexion ou de penser ne peut que baisser.

    C'est toi qui a la charge de la preuve, pas moi. B-)-
  • Si ce n'était pas un argument, c'était quoi ?
    Une faute de frappe ?
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
Cette discussion a été fermée.
Success message!