Conséquences économiques du crash scolaire — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Conséquences économiques du crash scolaire

Je signale un article assez long dans les Échos qui pointe certaines conséquences de l'effondrement du niveau en maths qui se ressent de plus en plus dans l'activité économique. Un premier élément intéressant est que le crash ne semble pas avoir d'influence sur le sommet de la pyramide (on attend toujours quand même le premier titulaire d'un bac S obtenir une médaille Fields). Cependant ensuite il y aurait manifestement rapidement dans la "hiérarchie" un coup de mou chez les néo ingénieurs.
D'autre part le problème commence à inquiéter sérieusement les milieux économiques ainsi que les cabinets de management et de stratégie qui indiquent prévoir des problèmes majeurs dans le futur. Ces inquiétudes sont partagées par des enseignants et des économistes de renom (Le prix Nobel Jean Tirole voit une régression dans les capacités à l'innovation).
Pour finir, et c'est probablement un point alarmant, même Patrick Artus, un des économistes réputé parmi les plus brillamment aveugles (à la veille du crack de 2008 il voyait tout en vert fluo), voit dans l'effondrement du niveau en maths un risque majeur pour la société française, avec une forte intrication social / économie.

L'article n'est pas visible dans sa totalité, mais, en cherchant bien ... avec les offres couplées box légales bien sûr etc. :-)

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/mathematiques-une-generation-qui-ne-sait-plus-compter-1294464
"J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
«13

Réponses

  • Ils s'inquiètent parce qu'il faudra mieux payer les gens faute d'"effet troupeau" qui génère de la concurrence et fait baisser les salaires?
  • Il n’y a pas de problème de salaire ni de crash ni quoi que ce soit. Tout ça n’est qu’idéologique.
  • Dom:

    C'est à la mode en ce moment de parler de trucs qui n'existent pas. Cela peut même être lucratif si les pouvoirs publics confient la rédaction d'un rapport sur quelque chose qui n'existe pas à un prestataire privé. :-D

    PS:
    Je m'attends à tout instant qu'un élu demande un rapport sur les destructions occasionnées aux cultures par les dahus. B-)-
  • Les chefs des grosses entreprises multinationales s'en contrefoutent de cette baisse de niveau (avec leur allié FdP). S'ils ne trouvent pas d'ingénieurs en France, ils en trouveront en Inde ou en Chine. Ce n'est pas un problème pour eux.
    Ceux qui s'inquiètent de cette baisse de niveau, c'est la classe moyenne, les petits patrons qui ne peuvent pas délocaliser, les gens qui se soucient du sort de la France et des français.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Lourrran:

    D'autant plus que certains sous-traitants chinois qui travaillent pour de grandes marques* auraient eu recours au travail forcé.. Donc l'article des Echos est, pour moi, un écran de fumée médiatique qui va justifier de futures délocalisations de services RD (vous comprenez on ne trouve plus de main-d'oeuvre qualifiée en France c'est pour ça qu'on va en Chine).



    *Dans l'article cité par XAX une de ces sociétés bien connue est mentionnée.
  • @FdP je n'ai pas perçu de cynisme particulier dans cet article qui cite des personnalités issues d'univers très variés mais présentant une inquiétude économique unanime. Si ton hypothèse de maintenir un taux de chômage élevé est défendable (pour une fois ...) en pilotant à vu avec des indicateurs comme le NAIRU, la volonté délibérée d'aller vers un trop fort délabrement économique en baissant le niveau général en maths ne me semble pas réaliste.
    De plus il s'agit d'un problème spécifique à la France (encore une fois il suffit de lire les chiffres de Timss 1995 et 2019 ...) qui ne plaide donc pas pour un mouvement général.

    Par contre c'est la première fois - et l'article est récent - que je vois clairement exprimé et longuement une inquiétude majeure liant le niveau général en maths et l'activité économique dans la presse dédiée (mais j'avais déjà vu des articles plus courts évoquant le problème). Il me semble donc qu'il y a une prise de conscience des milieux économiques.

    À noter que c'est avec une quinzaine d'années de retard par rapport au milieu scientifique (les premiers textes de Lafforgue datent du milieu des années 2000).
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • XAX a écrit:
    Par contre c'est la première fois - et l'article est récent - que je vois clairement exprimé et longuement une inquiétude majeure liant le niveau général en maths et l'activité économique dans la presse dédiée (mais j'avais déjà vu des articles plus courts évoquant le problème). Il me semble donc qu'il y a une prise de conscience des milieux économiques.

    Les astrologues prétendent que notre vie est influencée par des constellations très lointaines. A une certaine époque on donnait crédit à cette croyance. Bref, ce n'est pas parce que des gens qui ont accès à des médias et qui surfent sur la vague décliniste qu'il faut prendre pour argent comptant ce qu'ils racontent. Par ailleurs, pour torcher des vieux et livrer de la nourriture à vélo* il n'y a pas besoin d'avoir fait beaucoup de mathématiques. 8-)

    *: ce sont les emplois de demain pour beaucoup de gens. Des emplois au service d'un public de <<happy few>> (issus essentiellement de la petite bourgeoisie) qui conserveront un emploi décemment payé.
  • @FdP "Bref, ce n'est pas parce que des gens qui ont accès à des médias et qui surfent sur la vague décliniste qu'il faut prendre pour argent comptant ce qu'ils racontent." c'est sûr que de passer de 538 point en 1995 à 483 en 2019 (4e) et d'être le seul pays à avoir accompli ce palmarès sur fond d'inégalités scolaires sociales en progression record ça ne peut que te réjouir. Mais sur ce forum je crois que tu dois être le seul. C'est un débat que nous avons eu déjà plusieurs fois, mais ce n'est pas ici le sujet du fil.
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Fin de partie
    Tu penses vraiment que seule la petite bourgeoisie embauche pour ’’torcher les vieux’’?8-)
  • Biely: 30 euros de l'heure quand tu fais appel à une société spécialisée il faut avoir un peu les moyens de se payer ce service.
    Mais ce n'était pas exactement mon propos. Le marché de l'emploi est en train de se couper en deux progressivement: d'une part des gens correctement payés qui travaillent trop et d'autre part des gens qui sont sommés d'être très flexibles et dont la rémunération est fluctuante (qui ne travaillent pas tout le temps et ce n'est pas leur choix de ne pas travailler).
    Bien évidemment selon ton milieu social d'origine tes chances d'être dans un de ces groupes plutôt que dans l'autre ne seront pas les mêmes.

    XAX: tu m'as mal compris. Comment montres-tu le lien entre niveau scolaire et conséquences économiques?
  • J'ai très bien compris fdp hélas. Les aides c'est entre 15 et 20 EUR pas 30.
    La réponse à ta question de trouve dans l'article.
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Fin de partie
    L’A.P.A. cela existe par exemple et l’aide varie en fonction de sa situation fiscale justement. A ce propos, faire très attention aux cadeaux empoisonnés du style aide ménagère pour les personnes âgées peu handicapées (GIR 5 et 6 donc pas éligibles pour l’A.P.A. pour le coup) car contrairement à des aides comme l’A.P.A. elle est remboursable c’est-à-dire que les conseils départementaux ne se privent pas d’envoyer des factures aux familles quelques années après le décès (jusqu’à 5 ans!) pour demander le remboursement de l’aide qui monte souvent à plusieurs dizaines de milliers d’euros...famille parfois modestes et pas au courant que ces aides avaient été demandées et qui se retrouvent dans la mouise...
    Le problème de tout ça c’est que la France ne jure plus que par les ’’services’’ justement où l’argent circule globalement de la classe moyenne au reste (d’une manière directe ou indirecte via les impôts) mais comme on rince la classe moyenne il ne va plus rester grand monde pour entretenir le système....Les très riches , eux , partiront quand ils le voudront si ce n’est déjà le cas...Ce n’est pas avec les livreurs de pizzas ou les aides à domicile que la France sera une grande puissance économique.
  • XAX a écrit:
    J'ai très bien compris fdp hélas. Les aides c'est entre 15 et 20 EUR pas 30.

    Les tarifs ont une plus grande amplitude que tu le dis. Le tarif que tu indiques est une fourchette pour la rémunération de l'intervenante (c'est une profession essentiellement féminine) mais comme pour les cours particuliers des boîtes se sont montées pour faire l'intermédiaire et la facture n'est plus 15 euros de l'heure mais 30 euros (crédit d'impôt oblige).
    Je n'ai pas accès à l'article que tu as mis en lien en totalité mais je pressens que je ne vais rien apprendre en le lisant: le discours décliniste est assez convenu.
  • Ce que tu écris est faux : non seulement les tarifs sont ceux que j'ai indiqués mais en plus il y a des dispositions fiscales. Mais encore une fois ce n'est pas le sujet et tu fais semblant de ne pas trouver l'article qui ne va pas dans le sens de ton idéologie a 0 balle :-D
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • XAX a écrit:
    Ce que tu écris est faux : non seulement les tarifs sont ceux que j'ai indiqués mais en plus il y a des dispositions fiscales.

    Ce que j'ai écrit est exact*. Les dispositions fiscales ne concernent que ceux qui paient l'impôt sur le revenu. Environ la moitié des gens en France (je parle de foyers fiscaux) ne paient pas cet impôt.

    *: comme déjà indiqué ce secteur économique s'est structuré comme le secteur des cours particuliers: des <<plateformes>> mettent en relation des intervenantes avec des personnes qui ont besoin de cette aide.
    La commission de l'intermédiaire ajoutée à la rémunération de l'intervenante et on a bien 30 euros de l'heure.
    Voir ici.
    XAX a écrit:
    et tu fais semblant de ne pas trouver l'article
    L'article n'est pas en accès libre et je ne suis plus abonné à ce journal depuis des années (je crois que j'ai raconté ici comment j'avais été abonné pendant deux ans) donc je ne peux pas lire cet article (et je ne peux pas revenir au 2 mars pour l'acheter en kiosque). J'ai cherché un peu pour voir si je le trouvais mais sans succès à cette heure.
  • FdP c'est ennuyeux de constater que ce que ta défaillance qui se limitait à la logique rentre maintenant dans le champ de l'exactitude des faits. Ce que tu écris quant aux services à la personne est totalement faux : "Les dispositions fiscales ne concernent que ceux qui paient l'impôt sur le revenu". En effet, il s'agit d'un crédit d'impôt et non d'une réduction d'impôt https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/emploi-domicile; épargne stp aux forumeurs d'autres considérations débiles sur un HS.
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • XAX: demande un tarif à la société dont j'ai mis le lien plus haut et tu verras bien si je suis dans l'inexactitude.
    Je t'ai donné les moyens de vérifier si tu ne le fais pas ne vient pas me dire que je suis dans l'inexactitude. 8-)

    PS:
    En fait, c'est facile d'obtenir le tarif. Il suffit de chercher dans Google:
    Google a écrit:
    De 11h à 25h par semaine 25.98 € (HT)

    PS2:
    Sur ce type de service, après vérification, la tva est de 5,5% cela fait environ 27,4 euro l'heure (mais j'imagine que pour un service de moins de 10h par semaine le tarif est encore plus élevé)
  • Fin de partie, j’ai un doute alors j’explicite...
    Ma contribution n’était qu’un message ironique pour les autruches qui se mettent des œillères et qui crient au complot idéologique en ne regardant pas le thermomètre sous des airs pudiques et hautains.

    Bon, il faut dire que, là, xax, tu fais fort.
    C’est limite une réouverture de tous les fils fermés qui avaient été sur la voie « des problèmes de l’École ».
    Sauf que là tu mets le sujet directement sur la table. Ce n’est donc pas une digression. C’est habile ;-)

    À bientôt ailleurs, après la fermeture :-P
  • @Dom non pas du tout c'est FdP qui remet le couvert en racontant [large]...[/large] et en se positionnant HS.

    Je trouve qu'on ne fait vraiment pas assez cas des conséquences réelles du crash des maths. Pourtant le lien niveau en maths / capacité générale d'une nation me semble assez direct; j'ai peu de connaissances en économie et elles sont surtout liées à ce qui est enseigné dans les écoles d'ingé et là c'est très différent, probablement bien plus complexe et subtil. En fait dans les écoles on apprend par exemple la stratégie / positionnement du produit mais pas du tout ce genre de chose, je suppose que ça demande des compétences importantes en sociologie en sus d'une capacité de modélisation béton. Vu que le personnel disposant de la puissance mentale suffisante pour envisager ce genre de chose va enseigner dans les masters bourses et placements ou les écoles de commerce, il ne doit pas y a voir grand monde qui se soit penché là-dessus.

    Je regarderai s'il existe de la biblio quand j'aurais un peu plus de temps.
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • XAX a écrit:

    Je trouve qu'on ne fait vraiment pas assez cas des conséquences réelles du crash des maths.

    Quelles sont ces conséquences?
  • Les conséquences du crash des maths ?

    Tu poses la question ?

    Il n'y a que toi pour ne pas voir que le niveau baisse, et il n'y a que toi aussi pour ne pas voir que c'est un problème.
    Heureusement que tu ne t'intéresses pas aux sujets politiques, tu risquerais de passer pour le dernier des clowns.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Le film Idiocraty donne un aperçu comique des conséquence possibles. À première vue cela semble être un film un peu léger mais en fait il est pas mal. Quand je regarde les sujets du baccalauréat de 1989, l'ayant moi-même passé en 1999 et enseignant en terminale en 2021, c'est à se demander si c'est une fiction ou la réalité !
  • @philou22 dans ta remarque il y a un autre aspect lié au fil : la réalité des prix. Jusque dans les années 90, le taux de réussite au bac était de l'ordre de 75% : pour l'avoir il fallait bosser un minimum, donc en sortie les compétences étaient là. Actuellement entre le délabrement des programmes et la baisse du niveau ... et un taux de réussite qui approche les 95% ...
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Lourrran a écrit:
    Il n'y a que toi pour ne pas voir que le niveau baisse, et il n'y a que toi aussi pour ne pas voir que c'est un problème.

    Si c'est une réponse cela n'est pas une réponse à ma question.
    Je la repose: quelles sont les conséquences* du soit-disant <<crash>> dénoncé par XAX?

    *: ne pas oublier que le fil commence par un article d'un journal économique que certainement personne n'a lu entièrement sur ce forum. Je suis intéressé de savoir ce que l'auteur de cet article a bien pu dénicher comme conséquences.

    PS:
    Je discutais avec un voisin l'autre jour et je ne sais plus pourquoi on en est venu à parler de nos âges respectifs et mon voisin m'annonce qu'il va sur ses 63 ans et il me dit qu'il est né en 1957. Je n'ai pas pu m'empêcher de lui dire qu'il se trompait (ce ne fût pas très charitable de ma part) :-D
  • FdP le crash en maths est mesuré, je ne dénonce rien, prière d’arrêter de me prêter un mode de pensée que je n'ai pas. Que tu refuses de voir la réalité c'est ton problème, et tout le monde s'en fiche - à part peut-être Dom qui manifeste parfois une intégrité intellectuelle trop exigeante :-)
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Pour ceux qui n'ont pas trouvé l'article en intégralité, quelques points qui m'ont parus importants :
    • pénurie de personnel qualifié - commentaire perso, c'est ce que je soupçonnais : le manque de candidat aux concours n'est pas du à des salaires attractifs ailleurs, mais tout simplement au fait qu'il n'y a plus assez de gens convenablement formés,
    • perte d’efficacité dans l'entreprise, à la fois par défaillance et par carence dans la maîtrise de la logique,
    • manque de culture scientifique pour envisager les décisions stratégiques,
    • manque de dextérité pour utiliser efficacement les outils de base,
    • vulnérabilité du personnel quant à ses capacités d'adaptation,
    • carence dans l'interprétation de résultats (probas/stats),
    • baisse de la capacité à innover,
    • fléchissement industriel compte tenu du lien assez évident entre le niveau en maths et le niveau d'industrialisation (un autre auteur qui n'est pas cité dans l'article, Pierre Vermerem, historien, voit dans ce rapport industrie / maths un délabrement conjoint et croisé),
    • baisse de la qualification de la main d’œuvre.
    Comme d'habitude la comparaison avec l'Allemagne fait un peu mal ...
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • XAX a écrit:
    pénurie de personnel qualifié - commentaire perso, c'est ce que je soupçonnais : le manque de candidat aux concours n'est pas du à des salaires attractifs ailleurs, mais tout simplement au fait qu'il n'y a plus assez de gens convenablement formés

    C'est la vielle antienne "pénurie de personnel qualifié", mais elle veut dire: pas assez de gens pour qu'une "saine" concurrence entre salariés fasse baisser le montant des salaires. En tout cas, quand des économistes proches des milieux d'affaires font ce genre de déclaration on ne peut pas les croire sur parole.
    XAX a écrit:
    baisse de la capacité à innover,
    Ce verbe est tellement galvaudé. Toutes les entreprises prétendent innover.

    XAX a écrit:
    fléchissement industriel compte tenu du lien assez évident entre le niveau en maths et le niveau d'industrialisation

    Désolé je ne vois pas où est l'évidence.
    Par ailleurs, la désindustrialisation est surtout le résultat de la mondialisation des échanges et des différences de niveau de vie entre les gens sur terre. Bientôt on va apprendre que la destruction de l'industrie textile, l'industrie sidérurgique est due à ce <<crash>>. :-D
    XAX a écrit:
    vulnérabilité du personnel quant à ses capacités d'adaptation,
    Les mathématiques rendent serviles les gens? Car autrement je ne vois pas le rapport.



    Si on écoute des gens comme XAX le soit-disant <<crash>> aurait eu lieu il y a plus de 20 ans et pour d'autres il remonterait encore plus loin (on peut remonter à 1968 pour certains) donc s'il y a des conséquences on devrait les avoir mesurées. La mondialisation des échanges a plus d'impact sur l'économie que ce soit-disant <<crash>>.

    Bref, pour moi tout ceci est du vent.
  • FdP encore une fois le crash est mesuré, que tu racontes absolument [large]...[/large] avec une telle constance fait vraiment rire :-D
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • XAX: tu devrais ne pas lire trop vite.
    FDP a écrit:
    donc s'il y a des conséquences on devrait les avoir mesurées.

    Je parlais des conséquences économiques puisque si j'ai bien compris le sujet de l'article des Echos traite des conséquences économiques de ce soit-disant <<crash>>.
  • XAX a écrit:
    manque de dextérité pour utiliser efficacement les outils de base,

    Je n'avais pas relevé ce point. C'est vraiment un argumentaire à la Prévert. B-)-

    PS:
    On retrouve en pointillé le discours habituel haineux de classe dans cet article j'en ai bien l'impression.
  • @Fdp ton manque d’honnêteté est quelque chose de nouveau après ta carence logique proverbiale, mais bon, voilà ce que tu as écrit exactement : "Si on écoute des gens comme XAX le soit-disant <<crash>> aurait eu lieu il y a plus de 20 ans" c'est de la mesure de ce que tu qualifies de "soit-disant <<crash>>" dont je parle. L'article donne des pistes basées sur les expériences variées de personnalités liées aux milieux économiques ce en quoi il est intéressant.

    À ce propos, l'Allemagne qui est citée dans l'article comme exemple de pays réformateur efficace (ce que je veux bien croire compte tenu d'un contexte plus difficile que le notre entre réunification et flux migratoire important), et, pour elle, la mondialisation... Toujours est-il que ce pays malgré tout semble avoir une meilleure "diffusion" des maths, un nombre de très bons élèves triple de celui de la France (6% contre 2%) Et au final ... Bon enfin parfois un dessin ... Après ils ont moins de médaillés Fields, pas "d'Ulm", mais je pense qu'ils s'en fichent.118836
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Petit clin d'oeil à Karl Friedrich Gauss118844
  • XAX a écrit:
    ton manque d’honnêteté est quelque chose de nouveau après ta carence logique proverbiale

    Toujours la même technique dégueulasse pour discréditer le contradicteur. Je peux savoir où j'ai été malhonnête?

    L'Allemagne a flexibilisé son marché du travail et les gens qui gouvernent en France voudraient arriver à la même flexibilisation. N'est-ce pas plutôt l'une des recettes des meilleures performances à l'exportation de l'Allemagne?

    Dans le même journal les Echos on trouvait un article ayant pour titre: Le télétravail aurait fait bondir de 22% la productivité des salariés.. Le niveau des gens en mathématiques aurait mystérieusement bondi par miracle*?

    *: C'est le même type d'argument foireux qu'on pourrait opposer à la liste à la Prévert d'arguments mentionnée par XAX.

    PS:
    L'article que j'ai mentionné m'avait interpellé. Je m'étais dit en voyant cette manchette: une bonne incitation pour débaucher et réduire le nombre d'emplois correctement ou, à peu près, correctement rémunérés.
    (il y a un article du Parisien qui traite du même sujet)
  • FdP "Toujours la même technique dégueulasse pour discréditer le contradicteur. Je peux savoir où j'ai été malhonnête? "

    1. tu es malhonnête parce que tu m'attribues des modes de pensée que je n'ai pas, tu nies l'existence de mesures faisant état d'une forte baisse du niveau scolaire en maths qui inquiètent la plupart des enseignants et maintenant les milieux économiques, et tu rapportes des données qui n'existent pas sur un article que tu n'as pas lu,
    2. tu es discourtois parce que tu t'es mis en tête de pourrir le fil sur la base de 1,
    3. tu es doublement malhonnête en m'attribuant un "même technique dégueulasse" alors que tout découle de ton comportement 1 et 2.

    Je ne te répondrais donc plus sur ce fil continue à le pourrir comme tu fais d'habitude, si ça te fais du bien de t'exhiber dans un rôle pitoyable.
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • XAX a écrit:
    1. tu es malhonnête parce que tu m'attribues des modes de pensée que je n'ai pas
    Où ça dans ce fil? Tu balances un article pour alimenter ta marotte, je te demande de me résumer les arguments de cet article que je ne peux pas lire et puis j'ai commenté ces arguments. C'est discourtois* de ne pas partager ta marotte et de commenter des arguments que tu apportes? 8-)

    *et malhonnête.
  • Il faut assurément beaucoup d'expérience pour commenter un article qu'on n'a pas lu.
  • Aléa: Tu auras compris que j'ai commenté ce que XAX en disait. Je ne sais pas s'il a bien résumé l'article puisque je ne peux pas le lire. Je n'ai pas l'intention de payer pour lire ça. Je préfère acheter plusieurs boîtes de lentilles ou de haricots blancs à la place. B-)-
  • Tu auras compris que j'ai commenté ce que XAX en disait.

    Et tu devrais t'abstenir... tu vas finir comme CC enfermer dans quelques sous-forum!

    xax arrête de nourrir le troll.
    il y a plus de 20 ans et pour d'autres il remonterait encore plus loin (on peut remonter à 1968 pour certains)

    Puisque la plupart des politiques (comme Blanquer né en 1964) ils ont été formés il y a plus de 20 ans et font tout ce qu'il faut pour nuire à la société, le crash est la conséquence d'actions bien plus anciennes.
  • Soleil_Vert a écrit:
    Et tu devrais t'abstenir...

    Pourquoi?
  • Pourquoi ressasser sans pause les même arguments?
    Tu noies les discussions dans tes lubies.

    Une parole pertinente se fait rare.

    Tu n'est pas le seul bavard ici, mais on voit plus un concours d'égo avec xax qu'une discussion constructive.
  • Soleil_Vert a écrit:
    Pourquoi ressasser sans pause les même arguments?
    Tu noies les discussions dans tes lubies

    Pardon mais tu dois me confondre avec une autre personne. A chaque fois qu'une certaine personne intervient sur ce forum c'est pour parler toujours de la même chose. Cela me semble être un comportement proche de ce que tu qualifies de lubie.

    PS:
    Quand on fait une recherche sur Google avec site:www.les-mathematiques.net crash et le nom pseudonyme de la personne on obtient 349 occurrences..
  • On peut ne pas être d'accord avec lui et même être d'accord avec toi, tes interventions pourrissent systématiquement les conversations.
  • FdP a écrit:
    Toujours la même technique dégueulasse pour discréditer le contradicteur.

    Tu es bien assez grand pour te discréditer tout seul, et tu n'as visiblement pas besoin d'aide pour ça.
    Je dirais même que tu discrédites large autour de toi.
    Tu es tellement ridicule que tu réussis à discréditer aussi les thèses que tu défends. Alors que parfois, dans ces thèses, il y a des choses valables.
    Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. Benjamin Franklin
  • Kioups: si pour toi pourrir et porter la contradiction sont synonymes alors je comprends ton constat.

    Je ne savais pas que j'étais dans une église et que XAX officiait sur la chaire. 8-)

    PS:
    Au lieu de me parler de moi attachez vous à lire et éventuellement à commenter la liste de conséquences pointées par XAX plus haut et qui seraient ce qu'on trouve dans cet article qu'on ne peut pas lire sans donner de l'argent à ce journal.
    Mais j'imagine qu'en fait cela n'intéresse personne. J'ai juste retardé le moment où on va lire les mêmes sempiternelles pleurnicheries.
  • Pourquoi lui donner de l'écho en voulant le contredire ? Laisse-le parler, tout le monde verra qu'il n'est sur Les mathématiques.net que pour défendre des thèses (personnelles ou pas - probablement pas-; c'est un influenceur) et se moque des maths. Si la plupart des forums de maths, il aurait été banni depuis longtemps, et, par exemple, ce fil de messages fermé dès le début.
    Tu aurais plus de crédibilité si tu te contentais de ton activité mathématique et d'un court message de temps en temps.

    Cordialement.
  • Gerard0: je pense que tu te trompes sur un point. Il y a une délectation à lire ce genre de trucs d'un certain nombre de gens du forum*. Je ne pense pas que ce soit une bonne technique de laisser ce type de discours s'exprimer sans contradiction.

    *: ils se fichent du contenu de l'article, la seule lecture du titre procure cette délectation et XAX le sait bien.
  • Tu n'y changeras rien en postant. Ceux qui se délectent le font encore plus avec tes réactions (ça ressemble à ceux qui regardent un harceleur). Tu perds ton temps et ta crédibilité.
  • @gerard0 c'est assez rigolo de te voir faire la chasse aux influenceurs (id : ceux qui font du placement de produit) sur un forum très spécialisé, qui n'est jamais repris dans des médias grand public, et où les seules transactions économiques concernent quelques livres :-D Ah là là ...
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • J'ai trouvé un document plus consistant sur le lien mathématiques / économie mais qui ne tire pas les conséquences de la baisse du niveau. Par contre il est assez structuré : https://www.agence-maths-entreprises.fr/public/docs/faits-marquants/eisem/20150527_Etude_de_l_Impact_SocioEconomique_des_Mathematiques_en_France_rapport_v3.4.pdf
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
Cette discussion a été fermée.
Success message!