« Suprématie blanche » en mathématiques ? — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

« Suprématie blanche » en mathématiques ?

On sait qu'il y a un grand mouvement pour remettre en cause les valeurs les plus éprouvées de notre civilisation, de notre culture et de notre histoire. Écrivains, artistes et autres personnalités éminentes du passé sont vilipendés, leurs statues détruites, les lieux portant leur nom débaptisés. Pour l'instant, et c'est heureux, ceci touche surtout les États-Unis et la Grande- Bretagne, mais ça vient chez nous : https://www.revuedesdeuxmondes.fr/edito-censure-autant-en-emporte-le-vent-jk-rowling-churchill-monde-d-apres/

Nous matheux, nous pouvions nous sentir à l'abri. Un théorème ne saurait être mis en cause pour racisme, homophobie, ou autre crime-pensée (thoughtcrime) répertorié aujourd'hui. C'est du moins ce que je croyais, et sans doute beaucoup d'entre vous comme moi.

Las ! Voici que d'Oregon nous vient ceci : https://www.washingtonexaminer.com/news/oregon-math-course-racism-white-supremacy-teachers
Oregon promoting teacher course on 'dismantling racism in mathematics'

Pour ceux qui comme moi ne sont pas très forts en anglais, j'ai trouvé une traduction :
Le service de l’éducation de l’Oregon promeut et encourage ses éducateurs à s’inscrire à un cours qui compare l’enseignement moderne des mathématiques aux “caractéristiques toxiques de la culture de la suprématie blanche”.

Un bulletin d’information envoyé par l’organisme gouvernemental la semaine dernière mentionnait un cours intitulé “Un Chemin vers l’Équité dans l’Enseignement des Mathématiques : Démanteler le Racisme dans l’Enseignement des Mathématiques“, auquel les enseignants peuvent participer le 21 février. Le programme cherche à inscrire les éducateurs sur la “voie vers l’équité en mathématiques” en explorant “les ethnomathématiques” avec “une pédagogie, des pratiques et un programme d’études antiracistes et culturellement pertinents”.

“La culture de la suprématie blanche s’infiltre dans les salles de classe de mathématiques dans les actions quotidiennes des enseignants“, indique la description du cours. “Couplée aux croyances qui sont à la base de ces actions, elle perpétue le préjudice éducatif sur les élèves noirs, latinx et multilingues, les privant d’un accès complet au monde des mathématiques”.

Le cours continue avec une section sur la “culture de la suprématie blanche” dans les classes de mathématiques, disant : “Cela renforce l’idée qu’il n’y a qu’une seule bonne façon de faire des mathématiques. L’histoire des mathématiques, de leur colonisation et de ce qui est considéré comme un savoir “acceptable” est riche et complexe. Par conséquent, la manière dont les mathématiques sont enseignées aux États-Unis doit être remise en question car elle est actuellement centrée sur les méthodes occidentales et eurocentriques de traitement et de connaissance de l’information. Lorsque les étudiants sont tenus d’apprendre de cette manière, soit ils doivent désapprendre les traditions autochtones qu’ils ont apprises pour répondre aux attentes des enseignants, soit ils sont privés de l’apprentissage des mathématiques dans leur histoire ancestrale. Pour les enseignants, le fait d’enseigner de la manière dont ils ont appris renforce également le droit au confort des enseignants, car il est plus facile de se conformer que de se mettre au défi d’enseigner les mathématiques différemment”.

Le programme insiste pour que les éducateurs “identifient et remettent en question les façons dont les mathématiques sont utilisées pour soutenir les points de vue capitalistes, impérialistes et racistes”. Il a ajouté qu’il est “sans le moindre doute faux” de supposer que les mathématiques sont une discipline “objective”.

“Le concept de mathématiques purement objectives est sans le moindre doute faux, et encore moins pour son enseignement”, a-t-il déclaré. “Soutenir l’idée qu’il y a toujours des bonnes et des mauvaises réponses perpétue l’objectivité ainsi que la peur d’un conflit ouvert”.

Le cours a plutôt encouragé les enseignants à “trouver au moins deux réponses qui pourraient résoudre ce problème”. Le cours est également truffé de conseils pour rejeter “l’individualisme” au profit du “collectivisme”.

“Bien qu’il y ait de l’intérêt à ce que les étudiants puissent travailler de manière indépendante, lorsque c’est la seule ou la plus courante des voies d’apprentissage ou de pratique, cela renforce l’individualisme et l’idée que je suis seul”, peut-on lire dans le document. “Cela ne valorise pas le collectivisme et la compréhension de la communauté, et favorise les conditions de concurrence et de réussite individuelle, ce qui perpétue l’idée que si un étudiant échoue, c’est parce qu’il ne fait pas assez d’efforts ou qu’il s’en moque“.

La formulation comportait également une attaque apparente contre les pratiques capitalistes.

“Nous ne pouvons pas démanteler le racisme dans un système qui exploite les gens pour le profit privé”, a-t-il déclaré. “Si nous voulons démanteler le racisme, alors nous devons construire un mouvement pour une justice économique.”

Le département de l’éducation de l’Oregon n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires du Washington Examiner.
Bon dimanche quand même. Les jours allongent.
Fr. Ch.
«1

Réponses

  • L'héritage que nos ancêtres nous ont laissé est centré sur les... blancs.
    Incroyable, n'est-ce pas ?

    Il est normal de vouloir donner aux générations futurs un héritage, parfois bon parfois mauvais et puis arrive ceux qui par idéologie appellent cela le suprématisme blanc meuglant que le monde n'est pas fait pour eux !

    Et ils cassent tout mais au final ils finiront par disparaître car sans passé on ne peut avoir d'objectif ni construire un avenir.
  • A-t-on vraiment besoin de commencer à introduire ce genre de sujet par ici ?
    Vu les deux premiers messages, j’en doute.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • nicolas.patrois tu peux faire l'autruche mais pendant ce temps les SJW (social justice warior)* promeuvent leur idéologie qui change notre société : ne pas se plaindre des conséquences après.

    Veux-tu une société comme aux USA où il y a des points pour la fac :
    0 pour les blancs
    +300 pour les noirs
    -300 pour les asiatiques.

    C'est Trump qui avait interdit ce système.

    * fdp sur ce forum.
  • La justice sociale est un problème, pour toi ?
    Ce genre de « débat » tend à faire croire qu’il n’y a que deux camps : Trump et ses fanatiques d’un côté, les autres de l’autre côté, tout aussi fanatiques.
    Désolé, je refuse de choisir.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Quand on lit la newsletter qui est mise en lien on trouve:
    newsletter a écrit:
    Our friends at the Pathway to Equitable Math Instruction are offering a virtual micro-course beginning February 25, 2021, titled “Pathway to Math Equity Micro-Course 2.0: Valuing and elevating student discourse in the math classroom.” The course consists of five synchronous sessions.
    Eux le qualifient de micro-cours.
    Et si on lit le descriptif:
    https://sites.google.com/view/pathwaytoequity2021/micro-course?utm_medium=email&utm_source=govdelivery

    Il s'agit de 10 heures d'enseignement (je ne pense pas que ce soit obligatoire)
    Comme indiqué plus haut, ce cours semble aussi (et surtout?) promouvoir l'idée de coopération entre les individus plutôt que de concurrence.

    Et il y a une référence au site internet: https://equitablemath.org


    PS:
    Une recherche rapide sur internet permet de voir où Chaurien a lu cette information: sur un site internet de <<réinformation>> extrême-droitier.
  • J'avais mis le chrono pour voir en combien de temps FdP allait prendre position : 40 minutes, ce qui indique que le dimanche il se lève vers 11h15 :-)
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Soleil_Vert:

    Les SJW n'existent pas, c'est une invention de l'extrême-droite. Si tu veux me mettre une étiquette dans le dos, tu peux, à la rigueur, me mettre celle-ci: militant politique.

    XAX:
    J'étais dehors à 8h30 pour éviter la cohue des courses.
    Contrairement à toi, je ne me précipite pas pour écrire des trucs invérifiables. J'ai essayé de voir ce qu'il y avait derrière ça. Tu devrais faire pareil au lieu d'invoquer des arguments d'autorité quand tu te retrouves coincé parce que tu as écrit trop vite sans réfléchir.
  • La justice sociale est un problème, pour toi ?

    Dans un monde libéral où seul l'argent compte, la justice sociale n'est qu'un slogan de politicien, d'ailleurs il y en a de moins en moins.

    De plus transposer le modèle américain chez nous est une catastrophe : mal bouffe, destruction du système de santé, de l'éducation...
    Désolé, je refuse de choisir.

    Et bien d'autres choisiront pour toi, c'est comme ceux qui s'imaginaient qu'en s'abstenant aux élections, les politiciens allaient infléchir leur politique.
    Ils n'ont rien changé nos politiques ! Et on n'entend plus parler des ces abstentionnistes.
  • FdP " les SJW n'existent pas " ah bon ? http://www.slate.fr/story/152852/social-justice-warrior-sjw ils constituent la principale composante PUC à laquelle tu appartiens pourtant.

    PUC : Politiquement Ultra Correct, qui nie tout ce qui constitue l'humanité, le principal mouvement raciste actuel.
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • soleil_vert a écrit:
    Dans un monde libéral où seul l'argent compte, la justice sociale n'est qu'un slogan de politicien, d'ailleurs il y en a de moins en moins.

    Comme la justice sociale n’existe pas, ce que tu sembles déplorer, ne faisons rien ?
    Et bien d'autres choisiront pour toi, c'est comme ceux qui s'imaginaient qu'en s'abstenant aux élections, les politiciens allaient infléchir leur politique.
    Ils n'ont rien changer nos politiques! Et on n'entend plus parler des ces abstentionnistes.

    Ça devrait pourtant leur poser question : des tas de gens qui ne vont pas voter alors que c’est l’alpha et l’oméga de la vie politique.
    Et puis choisir entre la peste et le choléra, non merci.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Euclide et Pythagore avaient des esclaves !!!!!! C'est une honte, c'est un scandale !!!!!!
    Que l'on déboulonne leurs statues !!!!! Que l'on débaptise les axiomes ou théorèmes qui portent leurs noms !!!!!!!!!
    Liberté, égalité, choucroute.
  • XAX:

    C'est quoi le politiquement correct?
  • Bonjour,
    à part démarrer un nouveau fil de polémiques stériles, quel est l’intérêt d'amener un tel sujet sur ce forum?
  • Comme la justice sociale n’existe pas, ce que tu sembles déplorer, ne faisons rien ?

    Souviens-toi de la réforme de 1904 de l'enseignement du à Lebesgue, Poincaré, Borel... elle a tenu jusqu'aux année 1960 et des gens comme Choquet voulaient juste un dépoussiérage (et non un changement radical).
    Il avait fallu énormément d’effort pour cette réforme : Poincaré avait fait des discours, Lebesgue écrit un livre...
    Que propose les sjw, mettre des points sur la couleur de la peau, c'est évidement plus facile à faire et on n'a pas de preuve de l'efficacité à moins comme YvesM de considérer que si il y a plus de diplômés c'est que le niveau monte!
  • FdP : Politiquement Ultra Correct, pas politiquement correct. Tu sais très bien de quoi il s'agit, donc je ne te répondrai pas :-D
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Et profitons-en aussi pour lutter contre le sexisme et le patriarcat en sciences !!!!!!!!!!
    Débaptisons la sexiste loi d' Ohm !!!!!!!!!!
    Liberté, égalité, choucroute.
  • Ronan:

    Chaurien espère créer de l'indignation et compter les sympathisants de sa cause.

    XAX:
    Je ne sais pas ce dont il s'agit. Toi non plus visiblement puisque tu ne sais pas le définir.

    Ramon:
    Tu confirmes que tu es bien le roi de la blague Carambar.
  • @ronan je ne pensais pas que ça viendrait en maths.

    Un débat Politiquement Correct (SOS Racisme) contre le Politiquement Ultra Correct (racistes indigénistes) pour ceux qui aimeraient connaitre la distinction : https://www.ozap.com/actu/stages-interdits-aux-blancs-accrochage-dans-24h-pujadas/543187

    Voilà FdP, ton carambar tu peux te le ... avant de le déguster.
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • fdp les sympathisants à la "cause" sont plus dans la perspective d'une guerre civile que d'une discussion sur un forum de maths.
  • Fin de partie n’est pas raciste indigéniste, il faut arrêter le délire.
    soleil_vert : les gens du camp d’en face (puisqu’il n’y en a que deux) aussi.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • @nicolas.patrois je charrie un peu FdP là :-) le fait est que ses problèmes de logique font qu'il ne doit même pas savoir où se situer, il prend des positions parfois nettement antiracistes que j'apprécie, et des fois c'est moins clair ...
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Je vois très bien l'intention du post de départ.
    Cela ne sert à rien de répondre à un fil qui démarre de manière aussi biaisé.
    Don't feed the troll.
  • On va prendre deux peuples (dans un sens très vague) qu'on va appeler "A" et "B" dans la suite.
    A a maîtrisé le champ électromagnétique, inventé des ordinateurs, des objets volants plus lourds que l'air, des mathématiques allant très loin au delà de la simple mesure de segments et de la comptabilité sur les entiers.
    B a juste inventé un bâton et des maisons en paille.

    [size=large]La pire chose à faire[/size], qui est en même temps [size=large]le moyen le plus efficace de maintenir B indéfiniment dans l'arriérisme et l'infériorité par rapport à A[/size], c'est d'inciter B à se méfier et à se détourner de la culture objectivement supérieure de A en nourrissant son ressentiment par une présentation fausse de l'histoire (où A aurait "volé" la culture de B par exemple), en maintenant des critères de jugement moraux différents selon qu'une personne est originaire de A ou de B (par exemple, sous le prétexte fallacieux de la "réparation des injustices historiques" on accorde systématiquement à B le "droit" d'être violent pendant ses années formatrices et de passer les paliers de sa scolarité sans réussir les examens correspondants - aux states le nombre de points à avoir aux examens nationaux pour aller à la fac dépend littéralement, légalement de la race du candidat!!! en France on a les commissions d'harmonisation), bref en manipulant le sentiment identitaire de B.

    A la fin c'est le belligérant en possession des outils supérieurs qui gagne -peu importe qui les a inventés- et non celui avec le bâton.

    Les Asiatiques l'avaient compris au siècle dernier, quand ils se sont fait passer dessus par tout l'Occident (alors que ce sont des cultures où orgueil et fierté sont très importantes en plus). Les Japonais, d'abord, ont envoyé des missions dans le monde entier au XIXième siècle pour comprendre comment faisaient ces pays qui les avaient envahi et qui sont devenus par la suite le 2ième PIB mondial dans les années 80. Puis les Chinois qui ont tout copié sans vergogne (ils s'apprêtent présentement à dominer le monde). Et on ne peut pas dire que ces peuples n'ont pas subi de racisme (euphémisme).
    Une fonction est un ensemble $f$ de couples tel que pour tous $x,y,z$, si $(x,y)\in f$ et $(x,z)\in f$ alors $y = z$.
  • XAX:
    Tu connais le proverbe sur la paille et la poutre?
  • Foys a écrit:
    Les Japonais, d'abord, ont envoyé des missions dans le monde entier au XIXième siècle pour comprendre comment faisaient ces pays qui les avaient envahi

    Ne confondrais tu pas la Chine et le Japon? A ma connaissance le Japon n'a pas été envahi au XIXème siècle.
    (j'ai un ancêtre qui a été au Japon vers 1850 pour travailler dans la métallurgie: je pense qu'il y a été pour transmettre des savoirs)

    Est-ce que A doit être considéré supérieur à B? Parce que c'est bien en ces termes que les questions se posent de quel droit A devrait-il dominer B et lui imposer sa volonté?
  • Le rappel de Foys est intéressant, pour revenir un peu aux maths : https://fr.wikipedia.org/wiki/Olympiades_internationales_de_mathématiques
    Il y a manifestement un très fort investissement dans l'éducation qui est mis en évidence à partir des années 90 où les équipes asiatiques, essentiellement la Chine (avec parfois le Japon, la Coréée du Sud, le Viet Nam, Taiwan) dominent les mathématiques olympiques.
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Les Japonais, d'abord, ont envoyé des missions dans le monde entier au XIXième siècle pour comprendre comment faisaient ces pays

    Les cours de musique en France c'est la flute à 8€ sur amazon... au Japon c'est des cours de piano dès 3 ans et au collège.
    Il y a donc une industrie luthière comme il y avait en France regardez sur leboncoin tous les pianos vieux d'un siècle à vendre voir à donner.
    Nous avons sacrifiè l'industrie et le tissu social avec.

    Qui est la troisième puissance mondiale? Le Japon, et qui va quitter le top 10? La France...

    xax il y a moins d'exigence au Japon sur les cours car ils préfèrent créer un corps social fort.
  • Au Japon, les gosses paient le prix fort.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • C’est marrant, Foys parle de A qui a maîtrisé le champ électromagnétique. Poincaré avait remarqué l’incapacité des Français à comprendre les travaux de Maxwell. Félix Klein avait déclaré en 1893 qu’une compréhension forte et intuitive de l’espace était le privilège de la race Teutone alors que le sens critique et la logique étaient celui des « Latins et des Hébreux ».
    Ce n’est pas d’hier que l’on racialise les maths. Les Nazis n’ont rien inventé. Ils ont eu leurs mathématiciens racialistes comme Ludwig Bieberbach ou Oswald Teichmüller.
    Pour moi, tout cela n’est qu’un puant tissu d’âneries !
    ..
  • @Foys
    Le problème de ta petite histoire, c'est que c'est pire : A ne va pas dominer B c'est plutôt B qui va entraîner A dans sa destruction progressive de la culture. Aux US les universités régressent et détruisent les acquis des lumière et la rationalités. Tout le monde en pâtira.
  • Df:

    Dans quelques décennies il faudra peut-être mieux savoir ce que savent les Inuites ou des peuples qu'on considère arriérés pour survivre que de savoir utiliser un ordinateur. B-)-
    Je vous encourage à étudier la botanique (rappelez vous qu'il y a des protéines dans certaines orties qu'on trouve partout), cela pourrait être utile dans le futur. B-)-
  • @df ce n'est pas de ça dont parle Foys, mais du fait qu'il est stupide pour des raisons idéologico-racistes (style indigéniste) de délabrer des enseignements ou de les rejeter.
    Je n'ai lu que certains écrits scientifiques d'Aristote, mais il semble qu'il ait fait des justifications de l'esclavage dans ses écrits politiques ou philosophiques, donc un jour ou l'autre les racistes indigénistes vont mettre la logique à l'index (des fois même je me demande si la défaillance de FdP à ce sujet n'est pas en fait une forme larvée de militantisme :-D )
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Blueberry: il y a peut-être aussi un rôle joué par l’administration Trump dans le déclin des universités et du savoir scientifique.
    ..117318
  • Fin de partie: tout à fait !
    ps: J’adore les orties !
    ...
  • Fin de partie a écrit:
    Ne confondrais tu pas la Chine et le Japon? A ma connaissance le Japon n'a pas été envahi au XIXème siècle.
    Tu as raison FdP cependant l'expédition de Perry qui a enclenché le processus dont je parle était quand même une agression, cf https://fr.qaz.wiki/wiki/Perry_Expedition et la question qui s'est posée au Japon a été de savoir comment gérer ce genre de menaces par la suite.
    Fin de partie a écrit:
    Est-ce que A doit être considéré supérieur à B? Parce que c'est bien en ces termes que les questions se posent de quel droit A devrait-il dominer B et lui imposer sa volonté?
    Je ne sais pas par contre ce qui est sûr est que s'il veut résoudre le problème causé par les attaques de A, B doit être à la hauteur.
    df a écrit:

    Pour moi, tout cela n’est qu’un puant tissu d’âneries !
    ..
    Si cette expression désigne les campagnes universitaires américaines prétendant que les maths sont racistes je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis (tu)
    Une fonction est un ensemble $f$ de couples tel que pour tous $x,y,z$, si $(x,y)\in f$ et $(x,z)\in f$ alors $y = z$.
  • Je suis allé un peu lire ce document évoqué dans l'article pour faire des math anti suprématie blanche et c'est très bizarre.

    On y trouve des choses qui semblent assez raisonnables comme par exemple "informer les étudiants de couleur (sic) des études et débouchés possibles en STEM" (sciences, technologies, ingénierie, mathématiques, des filières dans lesquelles ils sont sous-représentés) même si à mon avis informer les étudiants tout court marcherait aussi bien. Mais on y trouve aussi tout un paquet (la grande majorité) de choses qui n'ont selon moi rien à voir avec la "culture suprémaciste blanche". Quelques exemples de situations ou la "culture suprémaciste blanche" peut survenir d'après le PDF :
    -le travail personnel est favorisé au travail de groupe.
    -l'accent est mis sur le fait d'avoir la "bonne" réponse (les guillemets sont dans le pdf).
    -les professeurs américains enseignent comme ils ont appris eux même les mathématiques.
    -la maitrise calculatoire est préférée à la compréhension des concepts.
    etc.

    En fait j'ai l'impression que ce texte utilise le prétexte de la "culture suprémaciste blanche" pour faire passer tout un tas d'idées de pédagogie qui n'ont rien à voir avec la race de qui que ce soit.

    Si on oublie les idées de pédagogie qui n'ont (à mon sens) rien à voir avec la couleur de peau il ne reste pas grand chose et ce qui reste n'est pas si délirant que ça : montrer les carrières prestigieuses possibles aux étudiants de couleur, inviter des personnes issues de minorités travaillant dans le domaine des STEM à parler devant les étudiants, donner des exemples de mathématiciens noirs etc.
  • @Corto tiens oui je lirais, d'après ton ressenti on dirait en fait que certaines bonnes intentions ont été enrobés dans des propos provocateurs pour les rendre plus accessibles et les diffuser !
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Corto:
    J'avais eu la même impression. J'ai pensé que cette présentation était un gros coup de com' pour attirer du client (parce que ces cours ne sont pas gratuits si j'ai bien compris).

    PS:
    Foys, donc il n'y a qu'un seul droit, celui du plus fort?
  • Df a écrit:
    C’est marrant, Foys parle de A qui a maîtrisé le champ électromagnétique. Poincaré avait remarqué l’incapacité des Français à comprendre les travaux de Maxwell.
    Sur la page wikipédia des équations de maxwell on peut lire la chose suivante, le gras vient de moi.
    wikipédia a écrit:
    Vers 1865, Maxwell a réalisé une synthèse harmonieuse des diverses lois expérimentales découvertes par ses prédécesseurs (lois de l'électrostatique, du magnétisme, de l'induction…). Mais cette synthèse n'a été possible que parce que Maxwell a su dépasser les travaux de ses devanciers, en introduisant dans une équation un « chaînon manquant », appelé le courant de déplacement, dont la présence assure la cohérence de l'édifice unifié.

    Maxwell a d'abord publié en 1865 sa théorie sous la forme de vingt équations à vingt inconnues, écrites à l'aide de quaternions.

    Difficile de blâmer les français ou quiconque d'avoir du mal à comprendre ces travaux :-D

    Bon je force le trait évidemment, 8 ans plus tard Maxwell s'est ramené à 8 équations et en 1884 Heavyside donne la formulation qu'on connait actuellement en 4 équations vectorielles.
  • Xax, FdP, on retrouve aussi les thèses pédagogistes qui font se hérisser les poils de Chaurien et Ramon en France : il ne faut pas se focaliser sur les erreurs ou le fait d'avoir la "bonne" réponse, il faut faire des projets et des travaux de groupes, les élèves apprenants doivent construire eux même leur propre savoir etc.
  • Corto a écrit:
    Quelques exemples de situations ou la "culture suprémaciste blanche" peut survenir d'après le PDF :
    -le travail personnel est favorisé au travail de groupe.
    -l'accent est mis sur le fait d'avoir la "bonne" réponse (les guillemets sont dans le pdf).
    -les professeurs américains enseignent comme ils ont appris eux même les mathématiques.
    -la maitrise calculatoire est préférée à la compréhension des concepts.
    etc.
    Les habitudes, traits de caractère et éléments culturels prérequis pour la maîtrise des mathématiques (sans parler du talent personnel inné, non susceptible d'être favorisé par une démarche volontaire quelconque) sont les mêmes pour tout le monde. Cette idée de "mathématiques pour les blancs" et de "mathématiques adaptées pour noirs" qui transpire à longueur de ces discours prétendument progressistes est immonde.

    Si les blancs ne peuvent pas faire autrement que s'organiser et travailler pour être bons en maths sauf disposition innée exceptionnelle, au nom de quoi les non blancs pourraient y arriver en étant feignants et maladroits et au nom de quoi le cas échéant leur manque de résultats seraient à imputer à un quelconque racisme?

    De plus comment peut-on sans être soi-même profondément raciste prétendre que paresse et imprécision sont les caractéristiques d'une culture à opposer à celle des blancs? La dénonciation de ceci
    -l'accent est mis sur le fait d'avoir la "bonne" réponse (les guillemets sont dans le pdf).
    comme marque de suprémacisme blanc est absolument nauséabonde et révoltante.
    Une fonction est un ensemble $f$ de couples tel que pour tous $x,y,z$, si $(x,y)\in f$ et $(x,z)\in f$ alors $y = z$.
  • Fin de partie a écrit:
    PS:
    Foys, donc il n'y a qu'un seul droit, celui du plus fort?
    Non, c'est plus subtil que ça, ces notions ne sont pas à mettre sur le même plan.

    Le droit explicite ce qui est juste. Mais seule la force (*) établit les choses dans le monde réel (qu'elles soient justes ou injustes).
    Ce qui veut dire notamment que sans la force, le contenu du droit n'est qu'une fable.
    Relire "Le loup et l'agneau" (d'Esope, pas sa version vandalisée par La Fontaine où cette distinction est rendue illisible par la fausse morale à la fin).

    [size=x-small](*) ou la chance mais on ne peut jamais compter sur cette dernière. P.S. les gens doivent se dire sûrement que ces messages que j'écris pourraient candidater au championnat du monde d'enfonçage de portes ouvertes. Mais j'ai l'impression que je suis obligé de le faire parfois, quand vous voyez les déclarations délirantes issues de la pensée politique contemporaine.[/size]
    Une fonction est un ensemble $f$ de couples tel que pour tous $x,y,z$, si $(x,y)\in f$ et $(x,z)\in f$ alors $y = z$.
  • Foys a écrit:
    Si les blancs ne peuvent pas faire autrement que s'organiser et travailler pour être bons en maths sauf disposition innée exceptionnelle, au nom de quoi les non blancs pourraient y arriver en étant feignants et maladroits et au nom de quoi le cas échéant leur manque de résultats seraient à imputer à un quelconque racisme?

    Dans les suppositions, les blancs sont travailleurs et les non-blancs fainéants. Et pourquoi ce n'est pas le contraire? B-)-
    (la couleur d'un individu le définit complètement?*)
    Qu'est-ce que cela veut dire "travailleur"? Comment cela se mesure? A l'aune de la réussite à des examens**?

    *:Obama était noir cela ne l'a pas empêché, j'imagine, d'avoir fait des études, et de devenir président des Etats-Unis.
    Je pense ce sont surtout les déterminants sociaux qui sont à prendre en compte même si ces déterminants sont fortement corrélés à la couleur de peau aux USA.

    **: plusieurs laboratoires pharmaceutiques ont travaillé sur des vaccins, un laboratoire n'a pas finalisé son projet parce que les résultats n'étaient pas à la hauteur, et l'autre indique que son vaccin ne sortira pas avant l'année prochaine.
    A la date d'aujourd'hui, ces deux labos n'ont rien produit dans la lutte contre le covid. Doit-on en déduire que les gens qui travaillent dans ces labos sont des fainéants et des bras cassés ou qu'ils n'ont pas eu de chance, qu'ils n'ont pas su comment s'y prendre?
  • Foys, tu choisis de voir ce que tu veux voir dans le résumé que j'ai fait, résumé d'une lecture en diagonale d'un texte en anglais je précise. Les conclusions que tu tires sont infondées, je ne dis pas qu'elles sont fausses ou correctes, mais ça me semble manquer d'honnêteté intellectuelle. Relis mon message, j'y écris que d'après le texte cité (page 6) la "culture suprémaciste blanche" PEUT survenir dans le contexte ou l'on se focalise sur le fait d'avoir la "bonne" réponse. C'est très différent de ce que toi tu écris ensuite.

    Quand on va lire dans le détail ce qui est attaché au point "the focus is on getting the "right" answer" (p.65) on trouve deux choses. La première est un entête d'opinions orientées et absolument pas étayées :
    The concept of mathematics being purely objective is unequivocally false, and teaching it is even much less so. Up-holding the idea that there are always right and wrong answers perpetuate objectivity as well as fear of open conflict.
    On notera que le "can" de "can show up when" a été supprimé sur cette page. La deuxième chose qu'on trouve sont des conseils pour sortir des situations où l'on se focalise sur les "bonnes" réponses et là c'est complètement déconnecté de toutes considérations de races. Parmi ces conseils on a par exemple
    Choose problems that have complex, competing, or multiple answers.
    et de donner comme consigne pour ces problèmes
    Come up with at least two answers that might solve this problem.
    Ils conseillent aussi des activités de classe :
    Classroom Activity: Deconstructed Multiple Choice - given a set of multiple choice answers, students discuss why these answers may have been included (can also be used to highlight common mistakes).

    Je te laisse aller lire le pdf si tu veux des détails.

    Comme je l'ai dit c'est un texte que je trouve très bizarre... À noter aussi que le pdf que j'ai donné n'est que le chapitre 1 d'un cours qui en contient 5 et qui n'est pas vraiment orienté sur ces histoires de race.
  • C'est bizarre effectivement, c'est un mix de pédagogisme, de bon sens, de provocations racialistes qui émaillent le texte du style :
    "White supremacy culture infiltrates math classrooms in everyday teacher actions. Coupled with the beliefs that underlie these actions, they perpetuate educational harm on Black, Latinx, and multilingual students, denying them full access to the world of mathematics.The table below identifies the ways in which white supremacy shows up in math classrooms."

    C'est quand même lourdingue.

    Cet abord raciste ne me parait vraiment pas la bonne approche, le présupposé fondamental c'est quand même qu'on reproche à quelqu'un de venir au monde avec sa couleur de peau, ça m'a toujours hérissé.
    Que les racistes soient de nazillons, des beaufs ventrus et alcoolisés, des anglo-saxons obséquistes ou des indigénistes on devrait tous les mettre dans le même sac.

    Fondamentalement aussi l’escroquerie réside dans le fait de dévier sur la race les problèmes sociaux des gens de couleur aux USA, c'est tellement plus simple de parler peinture qu'architecture sociale ...
    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • Ce que je pense de tout ça ? Une volonté de diviser, d'attiser la haine de l'autre, une société clanique où les extrêmes se nourrissent mutuellement. Les fondamentalistes de tout bord se portent de mieux en mieux sur notre planète si maltraitée.

    Quelle vie de con, ça me rend très triste. Le jour où je pars, ça sera vraiment sans aucun regret.
    Karl Tremblay 1976-2023, je t'appréciais tellement.
  • XAX a écrit:
    Que les racistes soient de nazillons, des beaufs ventrus et alcoolisés, des anglo-saxons obséquistes ou des indigénistes on devrait tous les mettre dans le même sac.

    Dire que se valent les idées des gens qui sont nostalgiques d'une idéologie ouvertement raciste et qui s'est avérée meurtrière dans les faits et des gens, en France, qui se sentent rejetés, exclus, maltraités, c'est du relativisme qui permet ici de faire du déshonneur par association d'une façon que je trouve délirante.
  • Il est plus qu'urgent de réformer les mathématiques. De nombreuses appellations sont à proscrire !!!!!! Par exemple, la notion d'ensemble maigre....c'est de la grossophobie !!!!
    Liberté, égalité, choucroute.
  • Si les origines sociales des incitateurs varient, les auteurs des pogroms sont toujours des gens qui se sentent rejetés, exclus, maltraités...
    Je suis en total désaccord avec ce discours qui consiste à dire, le racisme c'est mal, mais quand c'est le fait des opprimés, en fait, non, ça ne compte pas, ce n'est pas du racisme.
    Le dernier livre de Pascal Bruckner traite de ce sujet, et c'est très intéressant.
  • Aléa:

    Mon propos n'était pas celui-là. Je dis seulement que je vois une différence importante entre des gens qui sont arrivés au pouvoir avec un programme politique ouvertement antisémite dirigé par un type qui voulait exterminer une partie de la population sur terre et des gens qui développent (en quelle mesure?) une méfiance, une crainte pour ceux qu'ils soupçonnent d'être coupables, complices des crimes coloniaux, et de leur exclusion sociale (c'est résumé à la hache).
    Je pense que c'est malhonnête intellectuellement de faire l'amalgame entre tout ceci.
Cette discussion a été fermée.
Success message!