Soit \(E\) l’espace vectoriel des fonctions continues de \(\mathbb{R}\) dans \(\mathbb{R}\). Si \(f \in E\), on note \(T(f) = g\) l’application définie par \[\forall x \in \mathbb{R} , \quad g(x) = \int_0^x tf(t) \;dt\]

  1. Montrer que \(T\) est un endomorphisme de \(E\).

  2. Déterminer \(\operatorname{Ker}T\) et \(\mathop{\mathrm{Im}}T\).


Barre utilisateur

[ID: 1980] [Date de publication: 12 mai 2021 13:18] [Catégorie(s): Algèbre linéaire et intégration ] [ Nombre commentaires: 1] [nombre d'éditeurs: 1 ] [Editeur(s): Emmanuel Vieillard-Baron ] [nombre d'auteurs: 3 ] [Auteur(s): Emmanuel Vieillard-Baron Alain Soyeur François Capaces ]




Solution(s)

Solution(s)

Exercice 946
Par emmanuel le 12 mai 2021 13:18
  1. La linéarité de \(T\) provient de la linéarité de l’intégrale. Si \(f\in E\) alors par opérations sur les fonctions continues, la fonction \(t\mapsto t f\left(t\right)\) est continue sur \(\mathbb{R}\) et admet, d’après le théorème fondamental, une unique primitive \(F\) sur \(\mathbb{R}\) qui s’annule en \(0\). Donc, pour tout \(x\in\mathbb{R}\), \(g\left(x\right)=F\left(x\right)\). Comme \(F\) est continue sur \(\mathbb{R}\) il en est de même de \(g\) et on a bien \(g\in E\). L’application \(T\) est bien à valeurs dans \(E\).

  2. Soit \(f\in{\rm Ker}\,T\) et \(F\) la primitive sur \(\mathbb{R}\) de \(t\mapsto t f\left(t\right)\) qui s’annule en \(0\). Alors \(F=0\) et \(F'=0\). Donc pour tout \(t\in\mathbb{R}\), \(tf\left(t\right)=0\). On en déduit que \(f\) est identiquement nulle sur \(\mathbb{R}^*\). Comme \(f\) est continue en \(0\), on a aussi \(f\left(0\right)=0\). Donc \(f=0\) et \(\operatorname{Ker}T=\left\{0\right\}\). L’endomorphisme \(T\) est injectif. Montrons que \(\mathop{\mathrm{Im}}T\) est l’ensemble \(\mathscr F\) des fonctions définies sur \(\mathbb{R}\) de la forme \(x\mapsto xF\left(x\right)-G\left(x\right)\)\(F\in\mathcal{C}^{1}\left(\mathbb{R}\right)\) et où \(G:x\mapsto \int_{0}^{x} F\left(t\right)\,\textrm{d}t\). Soit \(f\in E\). Notons \(F\) la primitive de \(f\) sur \(\mathbb{R}\) qui s’annule en \(0\) et \(G\) celle de \(F\) sur \(\mathbb{R}\) qui s’annule en \(0\). Une intégration par parties livre : \[T\left(f\right)= \int_{0}^{x} tf\left(t\right)\,\textrm{d}t=\Bigl[ tF\left(t\right) \Bigr]_{0}^{x}-\int_{0}^{x} F\left(t\right)\,\textrm{d}t=xF\left(x\right)-G\left(x\right)\] donc \(T\left(f\right)\in \mathscr F\). Réciproquement, si \(H=x\mapsto xF\left(x\right)-G\left(x\right)\in \mathscr F\) alors \(H\) est de classe \(\mathcal{C}^{1}\) sur \(\mathbb{R}\) et pour tout \(t\in\mathbb{R}\), \(H'\left(t\right)=F\left(t\right)+tF'\left(t\right)-G'\left(t\right)=tF'\left(t\right)\) car \(G'=F\). Donc \(H=T\left(F'\left(t\right)\right)\) et \(H\in \mathop{\mathrm{Im}}T\).


Documents à télécharger